Guide Bordeaux

Edition du 29/12/2015
 

LE CHATEAU DE LAMARQUE

Patrimoine

Château de LAMARQUE

Jolie forteresse médiévale aux grandes murailles dont les murs les plus anciens datent du XIe siècle. Aristocrates, chevaliers et maréchaux se sont succédés dans ce haut lieu historique jusqu’au Comte de Fumel qui l’acheta en 1841, c’est son descendant direct Pierre-Gilles Gromand d’Évry qui l’habite aujourd’hui avec son épouse Marie-Hélène.


Tous deux consacrent leurs soins attentifs aux 600 barriques du chai où s’élève un authentique cru bourgeois supérieur. Ce beau vignoble de Haut-Médoc (en restructuration 7500 pieds/ha) compte 35 ha de vignes sur un terroir composé de graves garonnaises du quaternaire. “Nous modifions l’organisation de nos vendanges, nous explique Pierre-Gilles Gromand, dorénavant, nous finissons la récolte des Merlots manuellement afin de les préserver au mieux. Les Cabernets-Sauvignons sont vendangés à la machine et les Petits-Verdots, qui représentent 12% du vignoble, sont ramassés à la main. Nous ne cherchons pas l’économie, nous avons pour objectif de rentrer le meilleur. La nouvelle trieuse optique que nous avons achetée a été installée juste avant les vendanges 2012 et ainsi nous avons pu en profiter. Nous réglons la machine pour obtenir un tri sévère en gagnant du temps pour préserver au mieux la fraîcheur des raisins. Auparavant, nous avions 8 personnes qui triaient manuellement et l’appréciation était humaine, alors que le tri optique ne transige pas.” L’encépagement est réparti de 45% de Cabernet-Sauvignon, 45% Merlot et 10% Petit-Verdot. Les vignes de 40 ans, taillées en Guyot double, bénéficient d’une culture raisonnée. Les vendanges vertes assurent aux plus belles grappes de mieux s’épanouir, et l’effeuillage, un ensoleillement maximal. La vinification est supervisée par Éric Boissenot. Avant la fermentation alcoolique, des saignées sont effectuées sur chaque cuve afin d’obtenir une meilleure concentration. Celles-ci sont vinifiées séparément et donnent naissance à un vin de saignée, un excellent Rosé dénommé Noblesse. Les meilleures cuves constitueront le Grand Vin Château de Lamarque. - Château de Lamarque 2012 : une belle réussite. Beaucoup plus puissant que le 2011, un vin sur le fruit, ce qui est notre signature, liée à notre méthode de vinification. Un vin volumineux. - Château de Lamarque 2011 : c’est une “main de fer dans un gant de velours”, il est structuré a des tanins présents mais fins, il est solide avec une longue persistance, enrobé, soyeux, avec beaucoup de chair. Avec de jolis arômes de fruits noirs, c’est un vin facile mais d’un bon potentiel de garde. - Château de Lamarque 2010 : une très grande réussite, un vin très aromatique aux notes de myrtille et mûre, un grand vin de garde, de couleur rouge sombre. D de Lamarque doit son nom au donjon de Lamarque. C’est le second vin du Château de Lamarque, qui présente un peu moins de complexité et de puissance, il séduit par sa souplesse et sa fraîcheur aromatique, un vin plus apte à être dégusté dans sa jeunesse. L’autre cru bourgeois de la propriété, Château Cap de Haut, est issu d’un vignoble mitoyen dans la même appellation Haut-Médoc. Les 11 hectares de vignes d’une trentaine d’années d’âge moyen sont plantées sur un joli terroir très graveleux du quaternaire. Château Cap de Haut : coloré, très classique, ferme, très équilibré, tout en nuances, au nez dominé par le cassis et la framboise mûre, de bouche ample et complexe.

   

LE CHATEAU DE LAMARQUE

Pierre-Gilles et Marie-Hélène Gromand d'Évry

33460 Lamarque
Téléphone : 05 56 58 90 03
Télécopie : 05 56 58 93 43
Email : lamarque@chateaudelamarque.fr





> Le palmares des vins


SAINT-EMILION SATELLITES
e_saint-emilion-sat.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

MONTAGNE
SAINT-EMILION
BÉCHEREAU
CHEVALIER-SAINT-GEORGES
ROUDIER
GRAND-CORMIER
VIEUX CHÂTEAU SAINT-ANDRÉ
LA FLEUR GRANDS-LANDES
VIEUX CHÂTEAU DES ROCHERS
PIRON
PUISSEGUIN
SAINT-EMILION

HAUT-SAINT-CLAIR
CHÊNE-VIEUX
VAISINERIE

LUSSAC
SAINT-GEORGES
SAINT-EMILION

GRENIÈRE
MACQUIN
MOULIN DE GRENET
POITOU
TOUR DE GRENET
TOUR DU PAS SAINT-GEORGES
La CLAYMORE
HAUT-PIQUAT
LA JORINE



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

MONTAGNE
SAINT-EMILION
VIEILLE TOUR MONTAGNE
PUYNORMOND
PUISSEGUIN
SAINT-EMILION

BEL-AIR
DURAND-LAPLAGNE

LUSSAC
SAINT-GEORGES
SAINT-EMILION

DUMON-BOURSEAU
CROIX DE CHOUTEAU

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

MONTAGNE
SAINT-EMILION
GRANDE-BARDE
PUISSEGUIN
SAINT-EMILION

(ERMITAGE GARENNE)
GONTET-ROBIN

LUSSAC
SAINT-GEORGES
SAINT-EMILION

(LA PERRIÈRE)
(VIEUX-BUSQUET)

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Château La ROSE SARRON


Au sommet. L’histoire viticole de cette propriété, datant du XIXe siècle, commence il y a 25 ans. Ce domaine est racheté en 1985 par les Vignobles Roland Belloc et entièrement replanté. C’est actuellement Philippe Rochet aidé par ses deux enfants Damien et Anaïs qui veille à la pérennité du vignoble. Ce domaine s’étend sur 35 ha, dont 25 ha de Graves rouge (5 ha destinés à la production de la Cuvée Damien, élevé 12 mois en fûts de chêne) et 10 ha de Graves blanc dont 2 ha destinés à la production de la Cuvée Anaïs, vin vinifié et élevé 9 mois en fûts de chêne. Vous aimerez le Graves rouge cuvée Damien 2012, de couleur grenat profond, aux connotations de mûre, de sous-bois et de violette, volumineux aux papilles, qui mêle finesse et charpente, avec des tanins veloutés. Excellent Graves rouge 2012, de bonne bouche, au nez complexe où dominent les épices et les petits fruits (cassis, groseille), riche et souple à la fois. Il y a également ce remarquable Graves blanc cuvée Anaïs 2013, suave, fin, avec des nuances de chèvrefeuille, de rose et de pomme, vraiment très réussi, d’une longue finale, un vin qui demande une cuisine raffinée, comme des escalopes de veau à la crème, par exemple. Beau 2012, délicat, d’une grande persistance aromatique, à la fois riche et fin, de bouche nuancée où se retrouvent la bruyère et les fruits mûrs, sec et gras à la fois. Joli Graves blanc 2013, de belle robe, rond mais d'une belle acidité, typé et aromatique, tout en vivacité, parfait sur une parillada de poissons.

Philippe Rochet

33210 Saint-Pierre-de-Mons
Téléphone :05 56 76 29 42
Télécopie :05 56 63 52 31
Email : contact@la-rose-sarron.com
Site personnel : www.la-rose-sarron.com

Château BALESTARD la TONNELLE


Au sommet. Depuis plus de 400 ans, Saint-Emilion est le berceau de la famille. Jacques Capdemourlin, son fils Thierry à ses côtés, est passionné et infatigable, portant la bonne parole aux quatre coins du monde. Balestard était le nom d’un chanoine du chapitre de Saint-Emilion. Ce cru est très ancien et le poète François Villon, au XVe siècle vantait déjà les qualités du vin dans un poème figurant d’ailleurs sur son étiquette. Les 10,60 ha (70% Merlot, 25% Cabernet franc et 5% Cabernet-Sauvignon) s’épanouissent sur un plateau rocheux, un terroir jouissant d’un excellent ensoleillement. Belle réussite avec ce Saint-Émilion GCC Château Balestard La Tonnelle 2012, de base tannique ample et très équilibrée, dense, de robe soutenue, charnu et gras, au nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte, la prune et le fumé. Le 2011 est un vin dense, complet, aux arômes persistants et subtils de petits fruits rouges mûrs à noyau, très structuré, avec des tanins riches. Le 2010, d’une belle couleur rubis profond, avec des arômes de fruits rouges mûrs, d’épices et de vanille, est un vin ample, d’un remarquable équilibre en bouche, avec beaucoup de souplesse, très réussi. Le 2009 est très parfumé, bien typé, mêlant couleur et matière, au nez complexe à dominante de fruits frais et d’humus, dense en bouche, bien charpenté, de garde, naturellement. Provenant d’un domaine de 14 ha de vignes, le Saint-Émilion GCC Cap de Mourlin 2012, corsé, savoureux, aux tanins souples, au nez complexe dominé par la cerise et l’humus, associant rondeur et charpente, est vraiment réussi. Excellent 2011, alliant concentration aromatique, rondeur des tanins et persistance, avec ces notes amples de prune et de fumé. Le 2010, de bouche parfumée, est riche et fondu, avec ces connotations où se mêlent l'humus et la fraise des bois, charnu comme il se doit. Le Saint-Émilion GCC Petit Faurie de Soutard 2012, issu de 8 ha de vignes, réunit puissance et distinction, un vin gras, corsé, intense au nez comme au palais avec de petites nuances de cerise noire et de truffe. Tout en bouche, le 2011 commence à s’ouvrir, un joli vin de robe soutenue et brillante, riche, d'une belle ampleur d'arômes (cassis, épices…). Excellent 2010, savoureux, au nez d'épices et de sous-bois, qui exhale des notes sauvages et persistantes, aux tanins équilibrés qui commencent à se fondre, un vin coloré, dense et ample, de charpente élégante. Goûtez le Montagne Saint Emilion Château Roudier 2012, de bouche riche et fondue à la fois, avec des notes de prune et de musc.

Jacques et Thierry Capdemourlin

33330 Saint-Émilion
Téléphone :05 57 74 62 06
Télécopie :05 57 74 59 34
Email : info@vignoblescapdemourlin.com
Site personnel : www.vignoblescapdemourlin.com

Château BEL AIR


Avec des origines remontant en 1648, le Château Bel Air fait partie des plus anciennes propriétés de l’appellation. Dominant la vallée de la Garonne, le vignoble s’étend sur 18 ha de vignes en coteaux âgées de 30 ans. La récolte, rigoureusement menée par tris successifs, permet de sélectionner le raisin lorsque la pourriture noble dotée des bienfaits du botrytis a atteint son apogée. Les millésimes d’exception sont élevés avec le plus grand soin en fûts de chêne de 12 à 18 mois afin d’élaborer les cuvées Prestiges.  Beau Sainte-Croix-du-Mont Prestige 2010, à la fois dense et délicat, tout en subtilité d’arômes, de belle teinte dorée, aux nuances de fruits bien mûrs, avec des notes de tilleul et d’abricot, d’une belle ampleur.Le Bel-Air 2012 est suave, mêlant rondeur et finesse, de bouche intense Joli Cadillac Château Haut Valentin 2010, de robe pâle brillante et limpide, d’une jolie complexité aromatique, avec des notes de pêche et de tilleul, d’une rondeur charmeuse. Excellent Côtes Bordeaux Cadillac Château Croix de Bern 2012, où s’allient la griotte et l’humus, un vin classique, de très bonne charpente. Le Bordeaux Château Bel-Air blanc sec 2014 est séduisant, fin, floral, de jolie bouche comme le rosé 2014, friand et rond.

Vignobles Méric et Fils

33410 Sainte-Croix-du-Mont
Téléphone :05 56 62 01 19 et 05 56 62 09 03
Télécopie :05 56 62 09 33
Email : vignobles.meric@orange.fr
Site personnel : www.chateaubelair.net

CHATEAU MACQUIN


Le Château Macquin s'étend sur une superficie de 30 hectares plantés à 80 % de Merlots, 10% de Cabernets-sauvignon et 10 % de Cabernets-francs. Ses sols sont argilo-calcaires et son terroir remarquable par son exposition et sa composition lui permettent de produire des vins souvent plus estimés que beaucoup de grands crus de Saint-Emilion. Le vignoble compte 5500 pieds de vignes à l'hectare dont l'âge moyen varie de 15 à 60 ans. Il est enherbé au milieu du rang pour diminuer la production et augmenter la qualité des sols en développant l'humus naturel. Le cuvier qui date de 1885 a été entièrement réaménagé dans les années 80. Tout en conservant les cuves en chêne, doublées d'inox, Denis Corre-Macquin a fait construire une cuverie moitié acier inoxydable, moitié béton. Les températures de fermentation sont contrôlées par un système de thermorégulation automatisée et la vinification surveillée par deux oenologues réputés. Denis Corre-Macquin accorde un intérêt tout particulier à la culture de la vigne; un intérêt écologique et constant qui est le premier et indispensable maillon, à ses yeux, pour l'élaboration d'un grand cru. Aujourd'hui,on oublie trop souvent que l'excellence d'un vin commence avec une vigne saine et épanouie. Afin d'améliorer encore la qualité de notre production, les vendanges s'effectuent à la machine depuis 1980. Car en choisissant précisément la date de début des vendanges de chaque parcelle et en adaptant le ramassage à la pluviométrie, le raisin arrive au cuvier le plus rapidement possible, dans un état parfait de maturité. Il est ensuite trié sur deux tables de tri avant d'être mis en cuve. Après une longue macération, le vin est écoulé et mis en cuve puis en barriques. Le chai abrite 246 barriques de chêne remplacées par tiers tous les ans. Le vin repose de douze à dix huit mois en barriques avant d'être mis en bouteilles où il attendra au moins dix ans pour être dégusté à son apogée.

Denis Corre-Macquin

33570 Montagne
Téléphone :05 57 74 64 66
Télécopie :05 57 74 55 47
Email : chateaumacquin@vinsdusiecle.com
Site : chateaumacquin
Site personnel : www.chateau-macquin.com


> Nos dégustations de la semaine

Château LAGARDE


Un vignoble de 12 ha en bio. “Je respecte la terre que je cultive, me précise Paul-Henry Nerbusson. Si, avec des produits organiques, nous pouvons arriver à préserver le sol, alors faisons-le ! Je suis un homme raisonné. Il faut penser à l'économie mais aussi à l'écologie. Je reste convaincu que l'agriculture biologique apporte un plus au vin.”
Un excellent Blaye Côtes de Bordeaux rouge Excellence 2010, élevé en fûts de chêne, de belle robe soutenue, bouche puissante, charnu, parfumé (griotte, humus...), un vin ou l’intensité s’allie à la souplesse Le 2009 est de couleur pourpre, au bouquet subtil et intense à la fois, aux notes de sous-bois et de fruits cuits, de bouche ample et fondue, tout en charme, de garde. Beau 2006, bien charnu, ferme et persistant tout en bouche, avec des arômes de fraise des bois et de truffe, aux tanins fermes mais souples, un vin puissant et chaleureux. Excellent Tradition 2009, un vin de robe grenat soutenu, riche et généreux, parfumé, épicé, charnu en bouche, de très bonne garde, bien classique de son appellation. Le Blaye Côtes de Bordeaux Château Capron 2009, 90% Merlot et 10% Cabernet-Sauvignon, est de couleur intense aux reflets noirs, aux arômes de fruits rouges, d’épices, des tanins bien enrobés, un vin riche et généreux, typé et persistant, que je vous conseille sur un sauté de veau et de rognon à la crème. Il y a également ce vin de Pays le Blanc de Lagarde 2010, de robe jaune d’or vert clair, classique, rond et fin, à déguster sur un poison grillé.

Paul-Henry Nerbusson

Château HAUT-BATAILLEY


Les 22 ha de vignes de 35 ans (75% Cabernet-Sauvignon, 22% Merlot et 3% Cabernet franc) bénéficient des mêmes conditions d’élevage que Grand-Puy-Lacoste.
“Le 2010 est vraiment remarquable, me précise François-Xavier Borie, un assemblage dominé par le Cabernet-Sauvignon (78%). Le vin est d’une belle robe rouge sombre. Arômes de fruits noirs intenses, de raisins bien mûrs. Jolie fraîcheur en bouche, attaque progressive qui dévoile des tanins aux grains raffinés. Très belle structure bien équilibrée, beaucoup d’ampleur, d’élégance, de finesse dans ce grand millésime, très prometteur.”
Il suffit d’ouvrir ce Pauillac 2010 pour s’en assurer, un grand vin de très bonne bouche, aux connotations de cassis et de poivre, concentré, alliant couleur et matière, d'une jolie finale épicée, d'excellente évolution. Le 2009 est dans la lignée, d’une belle couleur profonde et dense. Arômes de fruits et d’épices. Belle structure élégante en bouche, vin bien équilibré qui présente une grande subtilité. L’ensemble très charmeur montre son côté séducteur. Très classique, le 2008, chaleureux, de couleur foncée, est riche et distingué, aux tanins puissants, un vin où dominent la prune et les sous-bois, tout en bouche, de garde. Beau 2007, avec ce charnu caractéristique, cette pointe d’épices et cette charpente à la fois puissante et souple, un vin de belle teinte grenat, puissant et persistant, volumineux, aux tanins veloutés, d’une belle finale, de très bonne évolution. Savoureux 2006, charnu, tout en nuances aromatiques, de robe grenat, au nez vivace où dominent des notes de griotte, de musc et d’épices (cannelle, poivre), aux tanins denses, un vin de fort belle expression qui récompensera les patients. Beau Pauillac Château Lynch-Moussas, toujours très équilibré, aux tanins bien fermes, de bouche où dominent la myrtille et les sous-bois.

Domaines François-Xavier Borie

Château THURON


Au sommet de son appellation. Propriété familiale depuis le XVIIe siècle de 6 ha, dont le sol est formé de graves, d’argiles et de galets (60% Merlot, 30% Cabernet-Sauvignon et 10% Cabernet franc). Cultivée raisonnablement, avec une taille et un épamprage draconiens, la vigne produit une vendange qualitative, récoltée avec minutie à l’optimum de sa maturité. Le vin est vinifié de manière traditionnelle avec ses propres levures, ni collé, ni filtré.
“2013 : jugeant que la qualité  des vins n'était pas digne d'être mise en bouteilles, nous avons tout vendu en vrac au négoce, me raconte le chaleureux Jean-Pierre Lallement. Le millésime 2014 est une bonne année, des vins avec beaucoup d'acidité, ronds, puissants. Les Clairets et rosés vont être mis en bouteilles prochainement, les rouges sont en cours d'élevage, on verra comment le vin va évoluer, mais il sera dans la lignée des 2004, c'est un millésime fédérateur.
En 2015, nous proposons les 2012. Il reste aussi des 2002, 2003, 2004, 2005, 2006, 2007 et 2008. A noter : le 1997, si décrié se révèle fort satisfaisant, le 1998 commence à s'ouvrir, le 2008 est magnifique aujourd’hui.”
Voilà l’occasion de savourer son Bordeaux Supérieur 2012, d’une belle couleur aux reflets violets, avec des arômes de groseille, de poivre et de cassis, un très joli vin, charmeur et puissant à la fois, tout en bouche. Le 2011, aux tanins riches, charpenté, est un vin puissant et structuré, au bouquet subtil et intense à la fois (griotte, prune, cannelle...), tout en persistance comme le 2009, charnu et concentré, un vin riche en bouquet comme en matière, complet, élégant, tout en bouche, avec des nuances de prune et de violette, de très bonne base tannique. Le 2008, charnu et typé, au nez subtil, aux nuances de cassis, de prune et d’humus, aux tanins fermes, est de bouche puissante, de bonne garde comme le montre ce 2005, médaille d’Or au Concours des Vignerons Indépendants, de belle couleur, un vin corsé et typé comme on les aime, tout en parfums, aux nuances de sous-bois, de cassis et d’épices.
Goûtez le Bordeaux rosé Althaéa de Thuron 2014, au nez délicat (fraise des bois, fleurs fraîches), très charmeur, très bien équilibré, alliant vivacité et rondeur, idéal sur des sardines grillées. Le Clairet Cattleya de Thuron 2014 (le cattleya étant une race d’orchidée chère à Marcel Proust), plus suave, certainelment l’un des meilleurs Clairets savourés de l’année, avec un nez complexe où la mûre s’associe à la framboise, une bouche intense et raffinée à la fois, à prévoir, lui, sur une cuisine exotique.  
Jean-Pierre et Pierrette Lallement

> Les précédentes éditions

Edition du 22/12/2015
Edition du 15/12/2015
Edition du 08/12/2015
Edition du 01/12/2015
Edition du 24/11/2015
Edition du 17/11/2015
Edition du 10/11/2015
Edition du 03/11/2015
Edition du 27/10/2015
Edition du 20/10/2015
Edition du 13/10/2015
Edition du 06/10/2015
Edition du 29/09/2015
Edition du 22/09/2015
Edition du 15/09/2015
Edition du 08/09/2015
Edition du 01/09/2015
Edition du 25/08/2015
Edition du 18/08/2015
Edition du 11/08/2015
Edition du 04/08/2015
Edition du 28/07/2015
Edition du 21/07/2015
Edition du 14/07/2015
Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015
Edition du 01/10/2013
Edition du 24/09/2013
Edition du 17/09/2013
Edition du 10/09/2013
Edition du 03/09/2013
Edition du 27/08/2013
Edition du 20/08/2013
Edition du 13/08/2013
Edition du 06/08/2013
Edition du 30/07/2013
Edition du 23/07/2013
Edition du 16/07/2013
Edition du 09/07/2013
Edition du 02/07/2013
Edition du 25/06/2013
Edition du 18/06/2013
Edition du 11/06/2013
Edition du 04/06/2013
Edition du 28/05/2013
Edition du 21/05/2013
Edition du 14/05/2013
Edition du 07/05/2013
Edition du 30/04/2013
Edition du 23/04/2013
Edition du 16/04/2013
Edition du 09/04/2013
Edition du 02/04/2013
Edition du 26/03/2013
Edition du 26/03/2013
Edition du 19/03/2013
Edition du 12/03/2013
Edition du 05/03/2013
Edition du 26/02/2013
Edition du 19/02/2013
Edition du 12/02/2013

 



Château LAFLEUR du ROY


Château PIRON


Château TOUR-du-ROC


CLOS DES LUNES


Château VIEUX RIVALLON


Château HAUT-MACÔ


Château de COUDOT


Château VAISINERIE


Château CANON-CHAIGNEAU


Château CANTENAC


Château LA TOUR DU PIN FIGEAC


Château PONTAC GADET


Château HAUT-CALENS


Château de VALOIS


Château HAUT-LAGRANGE


Château TROTTE VIEILLE


Château BROWN


Château FONROQUE


Château de VIMONT


Château Le CAILLOU


Château THURON


BORDEAUXTHÈQUE


Château BOUTILLON



DOMAINE ROGER PABIOT ET SES FILS


CHATEAU DE GUEYZE


DOMAINE PIERRE GELIN


CHAMPAGNE MAURICE VESSELLE


CHATEAU LA GALIANE


CHAMPAGNE NATHALIE FALMET


DOMAINE DE LAUBERTRIE


SCE DU CLOS BELLEFOND


DOMAINE DE GRANDMAISON EARL


DOMAINE DU CLOS DE L'EPINAY


CHATEAU LAROQUE


CHATEAU MONT-REDON


CHARLES SCHLERET


CHATEAU VALGUY


CHAMPAGNE JEAUNAUX-ROBIN



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales