Guide Bordeaux

Edition du 24/08/2021
 

Château de Chantegrive

Passion

Château de CHANTEGRIVE


Château de Chantegrive est membre de l’Union des Grands Crus de Bordeaux depuis 1985, l’un des rares vins de Graves présent au sein de cette union très sélective. Le vignoble fut créé par Henri et Françoise en 1966; et depuis Marie-Hélène Lévêque continue le travail de ses parents avec passion, aux côtés de sa mère et de ses frères et sœurs. “Nous avons fait appel à Hubert de Boüard, propriétaire du Château Angelus à Saint-Émilion, qui nous conseille pour la vinification de nos vins depuis 2006.” Ces efforts se concrétisent, avec évidence, par la qualité des vins : charnus et fruités, fins, élégants, et sculptés de tanins souples. La famille s’investit beaucoup sur la propriété. “Je suis en charge de la gestion du domaine et je parcours le monde avec l’Union des Grands Crus pour promouvoir les vins de la famille. Mon frère Patrice, un très grand vigneron, vient régulièrement s’occuper des vinifications et des assemblages. “ Le Château Chantegrive, est un grand vignoble de 95 ha constitué de 40% de cépages blancs (50% Sémillon et 45% Sauvignon blanc et 5% Sauvignon gris) et de 60% de cépages rouges (50% Merlot et 50% Cabernet-Sauvignon). Les très beaux terroirs se trouvent sur des terrasses graveleuses formées par la Garonne à l’époque quaternaire sur les communes de Cérons, Podensac, Illats et Virelade. Les sols sont formés de graviers roulés mélangés à des sables fins, sur une structure argilo-calcaire. Les vignes d’âge moyen de 35 ans sont plantées sur des croupes idéalement exposées plein sud. Cuvée Henri Lévêque : sur une petite surface de seulement 3 ha, 50% Merlot, 50% Cabernet-Sauvignon, vignes de 35 ans, vendanges manuelles en cagettes, macération pelliculaire à froid puis fermentation alcoolique en cuves thermo-régulées, fermentation malolactique en barriques neuves, élevage en barriques neuves durant 15 mois. Ce vin rouge a une belle robe soutenue rubis profond aux reflets prune, le nez dévoile des arômes de fruits avec des nuances chocolatées et vanillées. En bouche, belle ampleur, beaucoup d’opulence, vin généreux, tanins fins et soyeux, se déguste sur des magrets de canard aux cèpes, viandes grillées ou braisées, fromages affinés. Château de Chantegrive rouge : 50% Merlot, 50% Cabernet-Sauvignon, macération à froid puis fermentation en cuves thermo-régulées, élevage en barriques dont 50% neuves durant 12 mois. Belle couleur rubis, bouquet séduisant et complexe avec des notes de pain grillé et de fruits noirs mûrs. L’attaque est franche et ample soutenue par des tanins soyeux, se déguste avec plaisir sur des viandes rouges, gibiers à plume, volailles. Château de Chantegrive blanc : sol de sable mêlé aux graves et galets, exposition plein sud, assemblage 50% Sauvignon blanc et 50% Sémillon, vendanges mécaniques, macération pelliculaire à froid, fermentation en cuves et élevage sur lies fines. Robe jaune très pâle, nez très frais avec des notes de fleurs d’acacia, de chèvrefeuille et de pêche blanches. Idéal sur des crustacés et poissons, excellent à l’apéritif avec des huîtres, sur des feuilletés chauds ou des plats cuisinés à base de légumes. Château de Chantegrive Cuvée Caroline : 45% Sauvignon blanc, 5% Sauvignon gris et 50% Sémillon, âge des vignes 35 ans, vendanges manuelles en cagettes, macération pelliculaire à froid, fermentation et élevage sur lies en barriques de chêne français 50% neuves durant 9 mois, avec bâtonnages sur lies réguliers. Robe dorée vert brillant, nez élégant et intense de vanille, beurre frais, d’agrumes, d’abricot et de tilleul. En bouche, bonne attaque sur le fruit, très beau boisé avec une finale de fruits exotiques et de menthe sauvage. Idéal avec les crustacés, Saint-Jacques, foie gras.

   

Château de Chantegrive

Famille Lévêque
44, cours Georges Clémenceau
33720 Podensac
Téléphone : 05 56 27 17 38

Email : courrier@chateau-chantegrive.com

Site : www.vinsdusiecle.com/chateauchantegrive



> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Château DEVISE d'ARDILLEY


Propriété rachetée en 2000 par Madeleine et Jacques Philippe qui réalisaient un rêve : elle, parce que d’origine bordelaise, retrouvait ses racines et, lui, ingénieur de formation, après une carrière dans un grand groupe de services désirait devenir vigneron. Rêve devenu réalité... Certifié Agriculture Biologique depuis le millésime 2018. Très beau Haut-Médoc 2018, certifié Bio, 45% Cabernet-Sauvignon, 45% Merlot noir et 10% Petit Verdot, élevage pour 90% en barriques de chêne pendant 12 mois et pour 10% en amphores, tout en arômes, au nez de cerise confite et d’humus, riche, corsé, avec, au palais, des connotations de fraise des bois, veloutée, très harmonieux. Excellent 2016, qui sent la groseille mûre et le poivre, de robe grenat, riche, aux tanins puissants et soyeux à la fois, d’une belle finale aromatique aux nuances de fruits cuits, un vin fondu mais puissant en bouche, de garde, évidemment. Leur 2015, est vraiment excellent, aux nuances de cerise noire et d’humus, de bouche flatteuse et riche à la fois, où se mêlent la myrtille et l’humus, un vin classique comme nous les aimons, intense et complexe, de très bonne charpente.

Jacques et Madeleine Philippe
Vignobles Vimes - Philippe SAS - 5, Le Pateau
33112 Saint-Laurent-Médoc
Téléphone :05 57 75 14 26
Email : devise.dardilley@sfr.fr
Site personnel : www.chateaudevisedardilley.fr

Château de La GRENIERE


L'origine du Château remonte au XVIIe siècle. Représentant la 4e génération de la famille, Jean-Pierre Dubreuil conduit avec passion le vignoble de 15 ha, en digne héritier du labeur de ses ancêtres. Culture raisonnée, vendanges à maturité optimale, vinification traditionnelle. le Château de la Grenière repose sur un terroir issu d’alluvions terrestres, provenant du massif central et du plateau Limousin, à son origine il y a quelques 40 millions d’années. Ces sols présentent une dominante limono-sableuse, limono-argileuse reposant sur un fond argileux, avec localisée une croupe graveleuse. Ils permettent un enracinement profond de la vigne. Toujours une référence pour ce Lussac-Saint-Émilion cuvée de la Chartreuse 2017, au nez dominé́ par la groseille et le poivre, charnu, aux tanins fondus, de bouche parfumé́e avec des notes de myrtille et d'épices, ample et velouté, un vin qui poursuit son évolution. Le 2016, très parfumé, avec des notes de mûre et de griotte, c’est un vin riche en couleur, qui allie distinction et structure, aux tanins présents, de bouche soyeuse et puissante à la fois. Remarquable 2015, Merlot 75%, Cabernet-Sauvignon 20%, Cabernet franc 5%, une cuvée élevée en fûts de chêne, de robe rubis sombre, de bouche riche, aux senteurs de mûre et d’humus, aux tanins mûrs, un vin gras, ample et distingué, de bouche flatteuse, où l’on retrouve le fumé et la cannelle en finale.  Joli Château de la Grenière 2017, il est charpenté, aux notes de pruneau et de sous-bois, un vin puissant, de très bonne bouche, de fort bonne évolution. Le 2016, tout en arômes, au nez de cerise confite et d’humus, riche, corsé, avec au palais, des connotations de fraise des bois, velouté, parfumé, très harmonieux, de bonne garde. Très joli 2015, où la complexité s’allie à la distinction, c’est un vin savoureux, riche en couleur comme en charpente, aux tanins fermes et fins à la fois, aux arômes de fruits rouges cuits. On poursuit avec ce Lussac Château Haut la Grenière 2016, où se mêlent la fraise, le cassis et la cannelle, bien équilibré avec ses tanins savoureux, un vin d’une belle harmonie, de couleur profonde. Il y a aussi le Château de la Grenière Autrement 2018, alliant charpente et souplesse, aux arômes de prune, de sous-bois et de réglisse.

Jean-Pierre Dubreuil
14, lieu-dit de la Grenière
33570 Lussac
Téléphone :05 57 24 16 87
Email : earl.dubreuil@wanadoo.fr
Site personnel : www.chateaudelagreniere.fr

Château PLINCE


Un vignoble discret qui possède un charme et une typicité indéniable, à des prix doux. Classé Premier Grand Vin. D’une superficie de 8,7 ha, le vignoble est d’un seul tenant et se situe sur un sol de sable foncé largement pourvu en “crasse de fer”, ce qui contribue à la richesse du vin (84% Merlot, 16% Cabernet franc). Après une cuvaison en cuves ciment équipées d’un système de thermorégulation, la vinification (sous le contrôle de M. Toutoundji, œnologue) se fait pendant quinze mois en barriques de chêne dont un tiers est renouvelé chaque année. Le vin qui se caractérise par son moelleux et sa souplesse est un vin “qui plaît beaucoup aux dames”. La production moyenne est d’environ 4000 caisses de bois. “Ici, 2020 est un très beau millésime avec une belle quantité récoltée. Le 2019 est meilleur que le 2018 avec un boisé bien prononcé qui se marie parfaitement avec le fruit. Nous refaisons notre site internet. Nous sommes en tain d’installer des piquets métalliques pour faciliter le travail au vignoble. L’encépagement du vignoble a été modifié : 84% de Merlot et 16% de Cabernet franc, nous conservons toujours du Cabernet franc, toutefois, notre œnologue nous a conseillé de replanter du Merlot.” Savoureux Pomerol 2018, de couleur pourpre, au nez confit, aux tanins très harmonieux, c’est un grand vin typé, avec des nuances de cassis et de cuir, d’une grande richesse. Le 2016, médaille d’Or à Paris, est charnu, c’est un vin riche en bouquet comme en matière, tout en bouche, aux tanins équilibrés, complet, élégant, aux notes de truffe, d’une grande harmonie. Superbe 2015, c’est un vin très harmonieux, complet, au nez de prune et de violette, une pointe d’épices, charnu en bouche mais tout en subtilité. Le 2014, développe un nez complexe de groseille et l’humus, ample et persistant en bouche, aux tanins harmonieux et riches, est très classique, de garde. Le 2013, est de belle robe soutenue et brillante, d’une très jolie concentration d’arômes (cassis, épices…), persistant et très bien équilibré. Le 2012, médaille d’Or au Concours Général Agricole, intense, épicé au nez, est velouté et structuré, avec cette bouche où prédominent le cassis bien mûr et le cuir, un vin que l’on peut déboucher sur une selle d'agneau rôtie à l'ail en chemise ou un salmis de bécasse, par exemple. Très savoureux 2011, aux tanins soyeux, au nez intense de fruits (griotte) et de fleurs (pivoine), un vin de belle ampleur. n Clos RENÉ Jean-Marie Garde Scea Garde-Lasserre 33500 Pomerol Tél. 05 57 51 10 41 Propriété familiale de 15 ha (60% de Merlot, 30% de Cabernet franc et 10% de Malbec). Toujours ce grand Pomerol 2018, typé, qui a des arômes aux connotations de cassis et de poivre, alliant couleur et matière, d’une jolie finale épicée, un vin très classique de ce grand millésime bordelais, avec un réel potentiel. Le 2017, épicé, très harmonieux, riche en couleur, de belle robe soutenue, aux notes de sous- bois et de mûre, bien charpenté et équilibré, parfumé (griotte, humus...) au palais, à déboucher avec, notamment, des rognons de veau aux pleurotes ou un civet de porcelet aux petits oignons.  Goûtez également son autre Pomerol Château Moulinet Lasserre 2018, qui possède son propre style un vin gras, corsé, aux tanins amples et mûrs, d’une grande expression aromatique avec ce goût fumé, de bouche suave et velouté.

Scev Moreau
37, chemin de Plince
33500 Libourne
Téléphone :05 57 51 68 77
Email : plince@aliceadsl.fr
Site personnel : www.chateauplince.fr

CHATEAU LE SOULEY-SAINTE-CROIX


Au 17e siècle, il était de bon ton qu’une famille noble, notable ou aisée possède un domaine en bordelais et y fasse planter un vignoble. François de Chadirac crée son domaine à Vertheuil, il est célèbre pour son roman Uranie et Lucidor, son fils Jean, Conseiller à la table de marbre de Louis XV, lui succède après une jeunesse tumultueuse, et se retire au Souley. Le Château connut une brillante période au XIXe siècle, car son vignoble planté de ceps centenaires et moussus, suscitait la curiosité. L’histoire contemporaine du Château Le Souley Sainte Croix, se confond avec celle de la famille Riffaud. En 1959 alors que le domaine est à l’abandon, son vignoble vendu à l’arrachage, Denise et Paul Riffaud l’achètent et décident de lui rendre son lustre d’antan, car depuis le XVIIe siècle, et la première plantation, aux environ de 1616, le domaine a connu des périodes de grandes prospérité, mais également des moments d’oubli. Depuis maintenant 50 ans la famille Riffaud toute entière, a consacré son temps, les revenus de la propriété et surtout sa passion inébranlable, pour tout d’abord faire renaître, puis protéger le domaine. Paul et son fils Jean ont replanté le vignoble sur un territoire de 25 ha. Aujourd’hui, Paul et Denise sont décédés, mais le vignoble constitue un lien puissant entre tous ; Jean et son épouse Marie-José gèrent le domaine, Frédéric le fils aîné occupe les fonction de maître de chai, Vincent, le cadet a en charge le matériel et l’entretien des bâtiments, Jean-Baptiste le petit dernier règne en maître sur les vignes. Vous retrouverez cette osmose familiale dans leurs vins. Le Souley frappe à votre porte. Ouvrez la toute grande et laissez le entrer, il vous perlera de sa vigne et de son vin. Ne niez pas que le vin est le produit d’une plante magique, connue des hommes depuis la plus haute antiquité, renfermant des substances aux vertus inconnues. Nous ne sommes que vignerons, nous ne savons que soigner vigne et vin. Leur Haut-Médoc 2017 est un vin très plaisant et élégant d’une structure classique avec des tanins souples, il développe de puissants arômes de fruits noirs, un vin bien charpenté, à la fois riche et souple, d’une belle finale aux notes de cassis, de pruneau et d’épices, déjà agréable dans sa jeunesse mais qui a un potentiel.


32, rue des Martyrs de la Résistance
33180 Vertheuil
Téléphone :05 56 41 98 54
Email : lesouleystecroix@aliceadsl.fr
Site : lesouleystecroix
Site personnel : www.lesouleystecroix.com


> Nos dégustations de la semaine

Domaine L'ENTRE DEUX MONDES


Le choix de la culture biologique était évident pour ce passionné vétérinaire pratiquant l?ostéopathie, passionné de médecines alternatives et complémentaires, créateur en 1999 de la Foire Biologique et artisanale de Libourne, qui s'est lancé dans l?aventure en 2004 avec 2,53 ha de vignes installées sur deux coteaux orientés nord-sud pour les Merlots (70%) et est-ouest pour les Cabernets-Sauvignon (30%), puis 84 ares en 2015, pour atteindre 3,37 ha. Les parcelles sont d?âges différents : 15, 30 et 50 ans. Vendanges manuelles et conviviales, tris sur pieds et sur table à l?entrée du chai, vinification sans apport de levures, élevage en cuves et en barriques. Certification Biodynamie Demeter depuis 2016.
- La pratique culturale : les rangs de vignes, un sur deux enherbés, les haies, autorisent la faune et la flore auxiliaires. La taille est en majorité en guyot double à deux astes avec 8 bourgeons par pied. Les rangs sont travaillés sous les pieds. Les entrecoeurs sont éliminés. L'effeuillage se fait du côté du soleil levant. La vigne est accompagnée par les préparations biodynamiques, des tisanes de plantes, et un minimum de cuivre et de soufre.
- La vinification : La fermentation est naturelle sans apport de levures. Une macération post fermentaire à chaud est généralement utilisée. La fermentation malolactique se fait naturellement, parfois tardivement en cuve ou en tonneau. L'élevage est réalisé en partie en cuve et en partie en barriques. La mise en bouteille est réalisée sans filtration (ou presque).
?Mon objectif premier, dit Jean-François Moniot, est de produire un vin que j?aime et que je puisse avoir du plaisir à partager entre amis. Ma ligne de conduite est l?apprentissage et le respect d?un terroir et d?un lieu, pour élaborer un vin sincère et authentique.?
Toujours ce beau Bordeaux Supérieur rouge 2017, subtil et souple, de bouche persistante aux nuances de fumé caractéristiques, tout en bouche, aux tanins équilibrés, encore un peu jeune mais très prometteur. Le 2016, est bien charnu comme il se doit, au nez riche dominé par les petits fruits noirs mûrs, tout en harmonie, un vin aux tanins soyeux et savoureux, d?excellente évolution. Le 2015, est un vin coloré, aux arômes persistants de petits fruits rouges mûrs et une touche de cannelle, avec des tanins souples et très équilibrés. Le 2014, avec beaucoup de structure, est tout en bouche, bien équilibré, au nez de violette, de cerise confite et d?humus, de charpente très élégante, de très bonne garde. Et enfin ce Bordeaux Supérieur rouge Divin 2016, avec ce nez où domine le pruneau, très parfumé, très équilibré, avec des tanins ronds mais bien présents, de bouche ample et bien persistante.

Jean-François Moniot
49, chemin de l'Escarderie
33141 Villegouge
Tél. : 06 08 05 62 47 et 05 57 24 39 60
Email : moniot@wanadoo.fr
www.vinsdusiecle.com/lentredeuxmondes
www.lentredeuxmondes.fr
 


Château La GALIANE


Passe dans la catégorie des Premiers Grands Vins : typicité, régularité, plaisir... associés à l?accueil qui vous sera réservé et à un formidable rapport qualité-prix-typicité expliquent cette promotion de ce cru que nous retenons depuis le premier Guide !
Le Château doit son nom au Général Anglais Galian qui depuis ce lieu commandait les troupes anglaises pendant l'occupation de l'Aquitaine au XVe siècle. Exploitation familiale depuis plusieurs générations, plantée de 50% de Cabernet-Sauvignon, 45% de Merlot et 5% de Petit Verdot, ce qui présente un parfait équilibre, classique et traditionnel de l'appellation Margaux. Le vignoble est réparti sur des croupes de fines graves.



Christiane Renon nous raconte que ?les vendanges 2019 se sont bien passées, beau temps, jolis raisins très sains. La petite pluie de fin Août a permis aux grains de grossir un petit peu.
Il y a eu un peu de stress hydrique lors des fortes chaleurs mais pas sur les vieilles vignes qui ont des racines plus profondes.
Ce 2019 présente une belle qualité de matière, de beaux tanins grâce aux pépins qui étaient bien mûrs. On retrouve vraiment un bel équilibre entre puissance et élégance, c?est un très beau millésime dans la lignée des 2015 et 2016.
A la vente nous proposons le 2017, un vin à boire plus rapidement, d?une très jolie robe rubis, au nez, notes de fruits et de moka, bon équilibre, tanins assez ronds, un vin que l?on pourra garder en cave une bonne dizaine d?années, sur le fruit, très plaisant.
Le 2018, je le mettrai en bouteilles en Mai, c?est un très très bon millésime, des couleurs superbes, de bons arômes, un vin charnu, gras, bien rond, bons tanins, bel équilibre, puissance et élégance.?
Vous serez accueilli par sa charmante propriétaire pour y déguster ce Margaux 2017, particulièrement séduisant, en effet, au nez de fruits rouges surmûris (prune, groseille) et de violette, tout en souplesse, riche au nez comme en bouche, un vin charmeur et gourmand, parfait, par exemple, sur un navarin d'agneau ou un foie de veau.
Le 2016 est un vin puissant et structuré, au bouquet subtil et intense à la fois, un vin qui développe des arômes séduisants de cassis et de sous-bois, avec des tanins très bien équilibrés, qui mérite d?être conservé pour profiter de son potentiel.
Remarquable 2015, coloré, d?une jolie robe rouge sombre, au bouquet ample, riche, aux senteurs de réglisse et de mûre, aux tanins bien fondus, de bouche dense où s?entremêlent des nuances de cerise noire et d?humus.
Le 2014, de couleur pourpre soutenu, riche mais très élégant, très savoureux, intense au nez comme en bouche (fraise des bois, épices), avec une structure très équilibrée et fondue, de très bonne garde. Savoureux 2013, de robe profonde, riche et complet avec des notes de réglisse et de cassis, un vin flatteur, rond, ample, avec des tanins soyeux. Le 2012, typé, est racé, de robe grenat soutenu, qui allie une belle structure à une jolie souplesse, tout en nuances d?arômes avec des connotations de prune, de violette et de pruneau, de bouche chaleureuse dominée par la fraise macérée, à déboucher, par exemple, sur une épaule d'agneau braisée ou un fricandeau de veau à l'ancienne. 
Le 2011 est vraiment remarquable, aux notes de prune mûre, un vin puissant, très savoureux, de bouche fondue où domine le pruneau confit, d?excellente évolution, que l?on peut commencer à servir sur des feuilletés aux morilles. Très beau 2010, riche en bouquet comme en matière, tout en bouche avec des nuances de fruits noirs compotés, aux tanins équilibrés, complet, de garde. Le 2009 est puissant au palais, aux tanins mûrs, un vin qui sent bon la groseille mûre et l?humus, tout en rondeur, de bonne charpente, structurée et fine à la fois, de très bonne garde, à déboucher sur un carré d'agneau à l'ail. Le 2008 est tout en couleur et en matière, au nez de griotte et de fumé, riche et gras, intense, d?un bel équilibre, un vin aux tanins bien présents mais soyeux.
Il y a également son autre Margaux Château Charmant, dont le vignoble de 5 ha est planté sur des croupes de fines graves, qui possède des ceps de vignes centenaires, la culture se fait par une fertilisation réalisée à base de fumure organique. Tout en rondeur, ce 2017, typique de ce joli millésime séducteur, aux tanins amples, à la fois soyeux et denses, au nez complexe dominé par la cerise et la cannelle, mêlant charme et structure. Superbe 2016, au nez complexe où dominent la fraise des bois mûre et l?humus, il est très bien élevé, de robe profonde, c?est un vin corsé et gras, aux tanins bien présents et fondus à la fois, un millésime séducteur.
Le 2015, de très bonne bouche, est bien charnu, aux tanins harmonieux, avec des nuances de fruits surmûris et d?épices, de belle couleur cerise noire, riche et velouté au palais avec de la personnalité. Le 2014 est un vin qui révèle un bouquet de notes épicées et poivrées, ample en bouche avec des tanins denses et veloutés, d?une finale persistante, et vous allez l?apprécier avec une pintade à la vanille ou un rôti de veau farci aux truffes.
Joli 2013, qui a de puissants arômes de fruits noirs, un vin bien charpenté, aux tanins mûrs, à la fois riche et souple, d?une belle finale. Le 2012, de bouche classique, structuré, avec ses tanins ronds et riches, avec ces notes de mûre et de cassis en finale, un vin qui allie finesse et charpente, aux tanins denses et soyeux.

Christiane Renon

Château REYNATS



> Les précédentes éditions

Edition du 17/08/2021
Edition du 10/08/2021
Edition du 03/08/2021
Edition du 27/07/2021
Edition du 20/07/2021
Edition du 13/07/2021
Edition du 06/07/2021
Edition du 29/06/2021
Edition du 22/06/2021
Edition du 15/06/2021
Edition du 08/06/2021
Edition du 01/06/2021
Edition du 25/05/2021
Edition du 18/05/2021
Edition du 11/05/2021
Edition du 04/05/2021
Edition du 27/04/2021
Edition du 20/04/2021
Edition du 13/04/2021
Edition du 06/04/2021
Edition du 30/03/2021
Edition du 23/03/2021
Edition du 16/03/2021
Edition du 09/03/2021
Edition du 02/03/2021
Edition du 23/02/2021
Edition du 16/02/2021
Edition du 09/02/2021
Edition du 02/02/2021
Edition du 26/01/2021
Edition du 19/01/2021
Edition du 12/01/2021
Edition du 05/01/2021
Edition du 29/12/2020
Edition du 22/12/2020
Edition du 15/12/2020
Edition du 08/12/2020
Edition du 01/12/2020
Edition du 24/11/2020
Edition du 17/11/2020
Edition du 10/11/2020
Edition du 03/11/2020
Edition du 27/10/2020
Edition du 20/10/2020
Edition du 13/10/2020
Edition du 06/10/2020
Edition du 29/09/2020
Edition du 22/09/2020
Edition du 15/09/2020
Edition du 08/09/2020
Edition du 01/09/2020
Edition du 25/08/2020
Edition du 18/08/2020
Edition du 11/08/2020
Edition du 04/08/2020
Edition du 28/07/2020
Edition du 21/07/2020
Edition du 14/07/2020
Edition du 07/07/2020
Edition du 30/06/2020
Edition du 23/06/2020
Edition du 16/06/2020
Edition du 09/06/2020
Edition du 02/06/2020
Edition du 26/05/2020
Edition du 19/05/2020
Edition du 12/05/2020
Edition du 05/05/2020
Edition du 28/04/2020
Edition du 21/04/2020
Edition du 14/04/2020
Edition du 07/04/2020
Edition du 31/03/2020
Edition du 24/03/2020
Edition du 17/03/2020
Edition du 10/03/2020
Edition du 03/03/2020
Edition du 25/02/2020
Edition du 18/02/2020
Edition du 11/02/2020

 



Château FAUGAS


Clos RENÉ


Château DAVID


Château La GALIANE


Château DARIUS


Château de CHANTEGRIVE


Château La MARZELLE


Château HAUT-CALENS


Château BOSSUET


Château BELLES-GRAVES


Château MAYNE LALANDE


Château LA TOUR DU PIN FIGEAC


Château DESMIRAIL


Château LAFLEUR du ROY


Château MAUVINON


Château VIEUX RIVALLON


Château LESTAGE-DARQUIER


Château PENIN


Château VOSELLE


Château BELLEGRAVE


Château VALENTIN


Vignobles GONFRIER


Clos du PÈLERIN


Domaine de GRANDMAISON


Château LAUDUC


Château FONTBONNE


VIEUX CHATEAU des ROCHERS


Château du MOULIN VIEUX


Château LASCOMBES


Château du GRAND BOS


Château LAJARRE


Château LAYAUGA-DUBOSCQ


Vignobles GASSIES-GAUTEY


Château LAFARGUE



DOMAINE ALARY


DOMAINE MOULIN DU POURPRÉ


CHATEAU DU MASSON


CHATEAU REDORTIER


CHAMPAGNE JEAUNAUX-ROBIN


CHATEAU TOULOUZE


H. DARTIGALONGUE ET FILS


DOMAINE DE LA RENAUDIE


DOMAINE PIERRE GELIN


CHAMPAGNE MAURICE VESSELLE



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales