Guide Bordeaux

Edition du 21/05/2013

Top des vins de Bordeaux par Patrick Dussert-Gerber

 Comparateur de prix : Entrez le nom d'un château ou d'une appellation :  fourni par le comparateur Guide Achat Vin
 

Coups de cœur Millesimes

Patrick Dussert dans ...

 

Coups de cœur
Vins du Siècle

 

Coups de cœur
Guide des Vins

BORDEAUX
Château de BERNADON
Propriété de 43 ha dont 10 de vignes plantées sur un sol argilo-calcaire.
J'ai ...
Lire la suite
BORDEAUX
Château CADET-BON
Domaine de 4,65 ha (80 % Merlot, 20 % Cabernet franc). Travaux à la vigne, drainage, abandon du ...
Lire la suite
BORDEAUX
Domaine de SAINT-AMAND
Ce vignoble situé à Cambes s'étend sur 3,2 ha dont 2,5 vinifiés en rouge. Ce domaine a été repris ...
Lire la suite
BORDEAUX
Château MONCETS
Cette propriété est l'une des rares de l'appellation Lalande-de-Pomerol à arborer sur ses terres un ...
Lire la suite
BORDEAUX
Château LAROQUE
Au sommet. Je partage avec mon ami Bruno Sainson la même passion pour les vins typés, ceux qui ...
Lire la suite

Le premier magazine Webvin

ABONNEZ-VOUS GRATUITEMENT
L'actualité du vin, les recettes gourmandes, chaque semaine par e-mail

E-Mail :

Gastronomie

Recettes gourmandes
Dégustations verticales
Dégustations horizontales
Gastronomie
Les vins et les mets
Voyages
Invités gourmets
La qualité des Millésimes
Portraits
Terroir
Coups de coeur ...
Talents
A l'étranger
Encyclopédie des vins
Cuisines & vins du monde
Chefs à table

L'encyclopédie mondiale des vins

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L
M - N - O - P -  Q - R - S - T - U - V - W
X - Y - Z 

Pour vous -même ou pour offrir :
EXCLUSIF : Votre dédicace personnalisée par l'auteur Patrick Dussert-Gerber

FRANCE METROPOLITAINE : 29,00 €
(Port Prioritaire compris)

Cliquez ici si vous souhaitez commander hors de France Métropolitaine (DOM/TOM, étranger)

Les classements des vins

Classement Alsace
Classement Beaujolais
Classement Bordeaux
  . Médoc
  . Saint Emilion
  . Saint Emilion Satellites 
  . Pomerol
  . Graves
  . Sauternes
  . Côtes-de-Bordeaux
  . Bordeaux Supérieur
Classement Bourgogne
  . Vins rouges
  . Vins blancs
Classement Champagne
Classement Languedoc-Roussillon
Classement Provence-Corse
Classement Sud-Ouest-Périgord
Classement Val de Loire 
  . Vins rouges
  . Vins blancs
Classement Vallée du Rhône
EDITION ANNUELLE
32e année
LE TOP VIGNERONS
Les vrais vins face aux ersatz
Les incontournables, ceux qui montent... et les autres : Dans toute la France, les meilleurs producteurs, du plus grand au plus modeste. La qualité des millésimes 2010, 2009, 2008, 2007, 2006 ...

464 pages en couleurs (1,5 kg)- Présentation luxueuse- (papier couché brillant 100 gr, brochure cousue-collée).

Cliquez ici pour voir un extrait de Millesimes en PDF (16 pages - 4 Mo)
FRANCE METROPOLITAINE : 15,00 €

PORT COMPRIS
Commander hors de france métropolitaine
(DOM/TOM, Europe, Etats-Unis ...)

Spiritueux, bières, liqueurs

L’Armagnac
Les rhums
Le Whisky et le whiskey
Le Calvados

Les Liqueurs de fruits et de plantes

Les bières du monde
Le cognac

La lettre hebdomadaire

Les meilleurs vins dégustés
gratuitement dans votre e-mail
Tapez votre adresse email :

Les indispensables

La Carte des Millésimes
L'accord des vins et des mets
Les principaux cépages
Blog Dussert-Gerber
Le Guide des produits du Terroir
Vinovox
Le Guide de la Diététique
Top French Wines
Vintage French Wines
Guia de Los Vinos de Francia
Französische weine
Millésimes sur Facebook

Nos autres sites thématiques

20 sur 20 (.com)
20-20 (.fr)
Achats Vins (.com)
Agenda du Vin (.com)
Amour du Vin (.com)
Champagne Attitude (.com)
Chateau Vin (.com)
Classement des vins (.com)
Classement des vins (.fr)
Dussert Gerber (.com)
Grands Vins Bordeaux (.com)
Grands Vins Champagne (.com)
Guide Bordeaux (.net)
Guide Bourgogne (.com)
Guide Champagne (.com)
Guide des vins (.eu)
Guide des Vins (.info)
Guide des Vins (.net)
Guide des Vins de France (.com)
Guide du vin (.eu)
Guide du vin (.net)
Guide Provence (.fr)
La France a du talent (.com)
Le Vin en Direct (.fr)
Millésimes (.info)
Mundovino (.fr)
Palmarès des Vins (.com)
Palmarès des Vins (.fr)
Premiers Grands Vins (.com)
Premiers Grands Vins Classes (.com)
Terroirs Vins (.com)
Top Alsace (.fr)
Top Beaujolais (.com)
Top Bordeaux (.com)
Top Bordeaux (.fr)
Top Bourgogne (.com)
Top France (.info)
Top Languedoc (.com)
Top Loire (.com)
Top Rhone (.com)
Top Sud-Ouest (.com)
Top Vin (.fr)
Top Vins (.fr)
Vin Alsace (.net)
Vin Beaujolais (.com)
Vin Bourgogne (.net)
Vin Champagne (.eu)
Vin Languedoc (.net)
Vin Loire (.net)
Vin Provence (.net)
Vin Rhône (.fr)
Vin Sud Ouest (.com)
Vin Top (.fr)
Vins Bordeaux (.info)
Vins Coups de Coeur (.com)
Vintage Dussert-Gerber (.eu)
Votre Champagne (.com)
Votre Gironde (.com)
Web Vin (.com)
Web Vin (.fr)

> Les références



> Patrick Dussert-Gerber met à l'honneur cette semaine


CHATEAU DE CHANTEGRIVE

Passion

Château CHANTEGRIVE

signe des vins “cousus-mains”


“Voilà huit ans que mes frères, mes sœurs et moi-même gérons, auprès de notre mère, la propriété, précise Marie-Hélène Lévêque. Nous commençons réellement à récolter les fruits des investissements engagés (enherbement des vignes, limitation des rendements, modernisation des techniques de vinification, vendanges manuelles en clayettes pour tous les vins blancs,...). De plus, nous avons fait appel à Hubert de Bouard, propriétaire du Château L’Angélus à Saint-Émilion qui nous conseille pour la vinification des rouges depuis 2006, un millésime qui a rencontré un grand succès. Au regard des distinctions obtenues sur les 5 derniers millésimes, le pari est en passe d’être gagné. Tous ces efforts se concrétisent aujourd’hui, avec évidence, par la qualité des vins ; plus ronds, plus charnus et fruités. Les vins sont fins et élégants avec des tanins plus souples que par le passé ; cela correspond à une attente du consommateur, moins sensible aux vins de longue garde et qui préfère le côté fruité et la souplesse. Une grande partie de la famille s’investit beaucoup dans l’affaire familiale ; je suis en charge de la gestion du domaine et je parcours le monde avec l’Union des Grands Crus pour promouvoir les vins de la famille. François et Patrice viennent régulièrement s’occuper des vinifications et des assemblages. Par-delà tous ces efforts, nous veillons à ce que Chantegrive reste un excellent rapport qualité prix parmi les grands vins de Bordeaux. Le Château Chantegrive, est un grand vignoble de 95 hectares constitué de 40% de cépages blancs (50% Sémillon et 50% Sauvignon) et de 60% de cépages rouges (50% Merlot et 50% Cabernet-Sauvignon). Les très beaux terroirs se trouvent sur des terrasses graveleuses formées par la Garonne à l’époque quaternaire sur les communes de Cérons, Podensac, Illats et Virelade. Les sols sont formés de graviers roulés mélangés à des sables fins, sur une structure argilo-calcaire. Les vignes d’âge moyen de 35 ans sont plantées sur des croupes idéalement exposées plein sud. » Cuvée Henri Lévêque 2008 et 2009 : créée en 2007 en hommage à notre père, fondateur de ce beau domaine, nous avons sélectionné les meilleures parcelles du domaine pour produire cette cuvée dont les fermentations malolactiques et l’élevage ont été réalisés en barriques neuves durant 15 mois. Ce vin, ni filtré ni collé, se révèle d’une concentration exceptionnelle avec des arômes de cacao et de fruits noirs, une bouche ample et généreuse et une savoureuse longueur en bouche. Chantegrive rouge 2007 : belle couleur soutenue, saveur élégante de petits fruits mûrs, tanins ronds et souples; beaucoup de fruit pour ce vin très charmeur à la structure parfaitement équilibrée. Ce millésime a obtenu une médaille d’Or à Bruxelles. Chantegrive rouge 2008 : malgré ces similitudes, 2008 est un millésime plus concentré que 2007 car la gelée d'avril a provoqué une réduction des rendements et entraîné une meilleure concentration des raisins. Il ressemble au 1998 et, s'il suit le même parcours, il nous promet de bons moments ! Les 2008 sont amples et corpulents avec de belles acidités de soutien. Il a obtenu une médaille d’or à Bordeaux et commence à bien se gouter. Les tannins sont fondus et bien équilibrés. Chantegrive Graves rouge 2010 : belle couleur rubis, bouquet séduisant et complexe avec des notes de pain grillé et de fruits noirs mûrs. L’attaque est franche et ample, soutenue par des tanins soyeux. Graves blanc classique 2010 et 2011 : vendangé à la main puis inerté pendant un mois à 2° et élevé sur ses lies pendant 6 mois, ce très beau Graves blanc aux arômes de fleurs blanches et de pamplemousse est exporté dans le monde entier. Cuvée Caroline 2011 : Vendangé à la main et en cagettes puis vinifié et élevé en barriques, la Cuvée Caroline 2011 est un vin onctueux et élégant avec des arômes de fruits de la passion et d’agrumes ; il rencontre un franc succès auprès des restaurateurs du monde entier.”

   

CHATEAU DE CHANTEGRIVE

Sas des vignobles Lévèque
Domaine de Chantegrive - BP 27
33720 Podensac
Téléphone : 05 56 27 17 38
Télécopie : 05 56 27 29 42
Email : chateauchantegrive@vinsdusiecle.com

Site : www.vinsdusiecle.com/chateauchantegrive



> Le palmares des vins

SAINT-EMILION SATELLITES
e_saint-emilion-sat.jpg
IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom (en rouge)

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

MONTAGNE
SAINT-EMILION
BÉCHEREAU
CHEVALIER-SAINT-GEORGES
JURA PLAISANCE
ROC DE CALON
VIEUX CHÂTEAU DES ROCHERS
FARGUET
HAUTE-FAUCHERIE
LA FLEUR GRANDS-LANDES
GRAND-CORMIER
TOUR MONT D'OR
BEAULIEU
CÔTES DE BONDE
DES MOINES
PIRON
ROUDIER
VIEUX CHÂTEAU CALON
VIEUX MONTAGNE
PUISSEGUIN
SAINT-EMILION

HAUT-SAINT-CLAIR
LE BERNAT
CHÊNE-VIEUX
DURAND-LAPLAGNE
GONTET-ROBIN
VAISINERIE

LUSSAC
SAINT-GEORGES
SAINT-EMILION

GRENIÈRE
MACQUIN
POITOU
MOULIN DE GRENET
TOUR DE GRENET
TOUR DU PAS SAINT-GEORGES
HAUT-PIQUAT
LA JORINE
LA PERRIÈRE
LES COMBES
DUMON-BOURSEAU
La CLAYMORE
VIEUX-BUSQUET



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

MONTAGNE
SAINT-EMILION
(GRANDE BARDE)
HAUT-BONNEAU
(MONTAIGUILLON)
PUYNORMOND
TUILERIE DES COMBES
VIEILLE TOUR MONTAGNE
BAYARD
(BEAUSÉJOUR)
(CLOS LES AMANDIERS)
CROIX DE MOUCHET*
PUISSEGUIN
SAINT-EMILION

BEL-AIR
HAUT-LAPLAGNE
MOULINS-LISTRAC
(VIEUX ROCHERS*)
BEAUSÉJOUR
(FAYAN)
(PRODUCTEURS RÉUNIS*)

LUSSAC
SAINT-GEORGES
SAINT-EMILION

CROIX DE CHOUTEAU
DUMON-BOURSEAU*
HAUT-BELLEVUE
TROQUART
(LA BERGÈRE)
CROIX DE RAMBEAU
TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

MONTAGNE
SAINT-EMILION
GRAND-BARIL*
(PUY RIGAUD)
PUISSEGUIN
SAINT-EMILION

(ERMITAGE GARENNE)

LUSSAC
SAINT-GEORGES
SAINT-EMILION

(CHÉREAU)
(MAYNE-BLANC)

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements


> Nos coups de cœur de la semaine

Château LA ROSE SARRON


L'histoire viticole de cette propriété, datant du XIXe siècle, commence il y a 25 ans. Ce domaine est racheté en 1985 par les Vignobles Roland Belloc et entièrement replanté. C'est actuellement Philippe Rochet aidé par ses deux enfants Damien et Anaïs qui veille à la pérennité du vignoble. Ce domaine s'étend sur 35 ha, dont 25 ha de Graves rouge (5 ha destinés à la production de la Cuvée Damien, élevé 12 mois en fûts de chêne) et 10 ha de Graves blanc dont 2 ha destinés à la production de la Cuvée Anaïs, vinifié et élevé 9 mois en fûts de chêne. “Le millésime 2012 a connu un cycle très long, nous raconte Philippe Rochet, beaucoup de pluie au printemps, donc la floraison a été lente et étalée. À l'arrivée, les grappes étaient très hétérogènes, et il a fallu étaler les vendanges. Nous avons fait des choix pour une maturité optimum et le résultat est au rendez-vous. Les rendements sont bien sûr inférieurs à la normale, surtout en blanc, mais la récolte est très qualitative. La saison a été très difficile au niveau cultural, il fallait être vigilant quant à l'état phytosanitaire, par rapport aux conditions climatiques et à la forte pression maladive. C'est encore un millésime de vigneron qui a demandé beaucoup de travail. Les blancs sont un peu différents de ce que je fais d'habitude, surtout les Sauvignons, mais c'est parfumé.?Pour les rouges, il est encore un peu tôt, c'est prometteur, le vin est à l'élevage en barriques. Notre 2011 est très aromatique, très fruité, on a des arômes de cerise bien mûre.?En bouche, on retrouve ce fruit très caractéristique de nos vins, c'est vraiment un très bon millésime. Actuellement, je commercialise encore le 2008, et le 2009 en cuvée Damien, des vins très flatteurs, le 2010 est superbe ! Un grand millésime qui s'affine encore à l'élevage.” C'est vrai que ce Graves rouge cuvée Damien 2010 est remarquable, d'une couleur profonde, riche et subtil à la fois, complet, avec des tanins soyeux, parfumé (prune, poivre), d'une très belle finale en bouche, d'excellente évolution. Le Graves blanc cuvée Anaïs 2009, médaille d'Argent au concours des Vignerons Indépendants, est gras, subtil et suave, très élégant, d'une jolie finesse, très harmonieux en finale avec des nuances de noix fraîche et de citron. Joli Graves blanc La Rose Sarron 2011, finement bouqueté avec des notes de noisette, avec un bel équilibre entre la fraîcheur, la rondeur et le fruité. Excellent Graves rouge 2009, charpenté, élégant, aux tanins denses, tout en bouche, légèrement épicé, bien bouqueté, avec des notes de fruits mûrs.

Philippe Rochet

33210 Saint-Pierre-de-Mons
Téléphone :05 56 76 29 42
Télécopie :05 56 63 52 31
Email : contact@la-rose-sarron.com
Site personnel : www.la-rose-sarron.com

Château de BONHOSTE


Avec ses 44 ha, le Château s'étend sur les coteaux dominant la vallée de la Dordogne. Sol argilo-calcaire encépagement classique du Bordelais. Conduite de la vigne traditionnelle en lutte raisonnée avec sélection et maîtrise des rendements. Le Bordeaux Supérieur cuvée Prestige 2009, élevé en fûts de chêne, mêle structure et élégance, un vin bien corsé, finement épicé, classique de son appellation, avec des nuances de violette et de griotte fraîche en bouche. Excellent Bordeaux blanc sec cuvée Prestige 2011, équilibré, avec des nuances de fruits secs persistantes, de bouche ample et distinguée, qui mérite un saumon fumé. Goûtez le Bordeaux rosé 2011, tout en bouche comme cet excellent Bordeaux blanc sec, franc, floral, parfait sur des vendangeurs du bassin d'Arcachon.

Colette et Bernard Fournier
N°5 Bonhoste
33420 Saint-Jean-de-Blaignac
Téléphone :05 57 84 12 18
Télécopie :05 57 84 15 36
Email : contact@chateaudebonhoste.com
Site personnel : www.chateaudebonhoste.com

Château VAISINERIE


La bâtisse fut construite en 1685 et dépendait du Château de Puisseguin. En 1718, elle prend son indépendance. Création des chais à cette époque. C'est en 2004 que la propriété est intégralement rénovée, s'équipant des dernières technologies d'élaboration des vins ainsi que d'un magnifique chai à barriques. Le vignoble compte 12 ha en production. Un excellent Puisseguin-Saint-Émilion 2010, bien représentatif de ce millésime, intense, très parfumé, avec des notes de mûre et de griotte, un vin riche en couleur, qui allie distinction et structure, aux tanins présents, de bouche soyeuse et puissante à la fois. Le 2009, un vin gras, corsé, aux tanins puissants et mûrs, allie une belle structure tannique à une grande expression aromatique avec ce goût légèrement fumé, et une veloutée, d'excellente évolution. Le 2008, charnu comme il se doit, aux notes de petits fruits frais et d'humus, est tout en souplesse mais corsé. La cuvée Quercus 2009 est un vin puissant, de bouche ample, structurée, avec des tanins riches et veloutés à la fois, aux notes de mûre et de poivre, de garde. Belle chambre d'hôtes sur place.

Bernard Bessède

33570 Puisseguin
Téléphone :05 57 43 43 82 et 06 08 89 06 58
Télécopie :05 57 43 01 89
Email : pauline.lacombe@chateauxenbordeaux.com
Site personnel : www.chateau-vaisinerie.com

DOMAINE DE LAUBERTRIE


Propriété familiale depuis le XVI ème siècle. L'Auberterie est une formation du haut moyen âge ; la famille Pontallier y apparaît dans les textes depuis la fin du XVI ème siècle. Ancien fief de la Baronnie de la Rivière au Duché de Fronsac, elle rejoint le Cubzagais à partir de la révolution française. Les bâtiments d'exploitation remontent au XVIII et XIX ème siècle, la maison d'habitation a été surélevée et terminée en 1863. Marie Christine et Bernard Pontallier sont maintenant aidés par leurs enfants, Arnaud et Benoit, qui s'impliquent de plus en plus . Le Domaine de Laubertrie compte 15 hectares de vignes, situés sur un plateau argilo-calcaire. La culture y est traditionnelle, les vins sont élaborés dans nos chais, de façon artisanale, en essayant de respecter les caractères du terroir et de chaque millésime. Le travail du sol privilégie les procédés mécaniques et l'enherbement naturel. Les vendanges se font manuellement. Les vins produits sont des Bordeaux rouge, Bordeaux blanc et Bordeaux rosé et également du Crémant de Bordeaux. Les derniers millésimes sont caractérisés par une climatologie exceptionnelle. Les vins sont puissants, corsés, très marqués par le fruit. Toujours au sommet de son appellation avec ce Bordeaux rouge 2010, très équilibré, au nez de cerise confite et d’humus, de charpente très élégante, tout en nuances aromatiques, de robe soutenue, d’excellente garde. Le 2009, aux senteurs de violette et d’humus, de bouche charnue, un vin coloré et dense, associe structure et rondeur, aux tanins riches, de couleur grenat. Le Bordeaux blanc est de robe jaune pâle, floral, harmonieux, un vin qui sent bon la pomme et l’aubépine, de très bonne bouche. Joli Crémant de Bordeaux, à la mousse ample et florale. Parfait pour une halte dans le vignoble, un gîte est disponible dans le cadre des Gîtes de France (gîtes Bacchus).

SCEA Pontallier et Fils
50, route de Laubertrie
33240 Salignac
Téléphone :05 57 43 24 73
Télécopie :05 57 43 17 24
Email : domainedelaubertrie@vinsdusiecle.com
Site : domainedelaubertrie
Site personnel : www.domainedelaubertrie.fr


> Nos dégustations de la semaine

Château MONTROSE


Au sommet. J'aime, connais, savoure, défends Montrose depuis trente ans ! Ce très grand vin appartient désormais à la famille Bouygues, qui s'attache à poursuivre une politique qualitative exemplaire, que mon ami Jean-Louis Charmolüe, l'ancien propriétaire, a toujours mis en avant (il continue d'ailleurs à Romanin). Et la sagesse (bien conseillée) a été de s'entourer, comme gérant, de Jean-Bernard Delmas, une référence et l'une des rares grandes figures bordelaises qui mérite le respect (ancien directeur de Haut-Brion). Nicolas Glumineau, le directeur, travaille à ses côtés et partage une éthique qui me tient à coeur. "Le point commun de nos derniers millésimes, m'explique Nicolas Glumineau, Directeur Technique, est la richesse de leurs tanins, due à l'attention portée à tous les détails : au vignoble, par exemple, où nous travaillons les sols, nous n'utilisons plus d'herbicide dans un souci de développement durable. Nous aidons ainsi le terroir à se révéler, c'est ce qui est primordial surtout lorsque l'on a la chance de bénéficier d'un fabuleux terroir comme à Montrose où les Cabernets-Sauvignons se plaisent particulièrement bien. Le vignoble de 95 hectares, d'un seul tenant, extrêmement homogène, est une chance extraordinaire. Le fait d'aérer les sols en les labourant, permet à l'eau de pluie de pénétrer dans ces sols composés de grosses graves, puis de gonfler les argiles qui se trouvent en profondeur et, ainsi, d'hydrater la vigne. Retourner les sols permet aussi à la vie microbiologique de se développer et d'apporter des éléments nutritifs et des oligo-éléments. La vigne puise mieux dans le sol les composants dont elle a besoin. Nous travaillons "à la parcelle" pour apporter le degré de maturation que l'on souhaite atteindre. Je déguste des grains de raisins, parcelle par parcelle, cépage par cépage, faisant des analyses pour obtenir la maturité la plus homogène et décider alors de la date de récolte de chaque parcelle et le parcours des vendangeurs. Ce travail parcellaire nous permet d'affiner la qualité des raisins et d'agir, en aval, sur la qualité du vin. Au chai, nous faisons un travail d'extraction et de vinification tout en finesse. Nous effectuons un remontage adapté au potentiel de chaque cuve, et n'appliquons pas la même recette pour chacune d'entre elles afin de vinifier au plus juste. Nous recherchons l'équilibre entre la richesse et la finesse, la longueur et la puissance, travaillons beaucoup sur la délicatesse des tanins. Nous essayons d'apporter à nos vins une finale à la fois onctueuse, harmonieuse, basée sur une trame tannique qui soit soyeuse. Cela n'est possible que si nous ramassons des raisins dont les tanins sont mûrs. - Millésime 2011. Neige, canicule, sécheresse et grêle... rien n'a épargné le vignoble médocain en 2011. Les rendements sont un peu plus restreints qu'à l'accoutumée, mais les vins sont très concentrés et les Cabernets superbes! Montrose 2011 est de la lignée des très bons millésimes de la propriété : mûr, équilibré, frais et soyeux. - 2010 : 1989 ou 1990 ? 2009 ou 2010 ? Il est des dilemmes plus cruels... Si 2009 nous a offerts un millésime riche, opulent, complet et suave, Montrose 2010 est un vin plein, droit, ample et présente un bel équilibre. Sa complexité s'exprime tout au long de la dégustation. On note des arômes de moka, cassis, tabac et violette. Sa finale très longue est sous-tendue par une trame tannique serrée, tendue et précise. Ce vin, d'un grand classicisme, a un potentiel de garde infini." Formidable Saint-Estèphe 2009, en effet, où la distinction se conjugue avec la matière, la fraîcheur à la structure, au nez complexe à dominante de fruits noirs et d'humus, aux tanins puissants et moelleux à la fois, de garde. "Un très grand vin qui symbolise ce que nous essayons de faire à Montrose, poursuit Nicolas Glumineau, Directeur Technique : des vins de longue garde mais qu'on aura plaisir à déguster sans attendre de nombreuses années. Le 2009 est vraiment un millésime exceptionnel. Dans ma carrière de directeur et d'oenologue je verrai rarement un tel niveau qualitatif. À la dégustation, il y a l'élégance, la fraîcheur, l'équilibre, la structure du vin emplit la bouche sans aucune aspérité, c'est un vin qui conserve à la fois de la finesse et de la souplesse, les tanins sont onctueux, soyeux, le vin très présent, très persistant, cette belle longueur en bouche laisse une impression exceptionnelle. Un très grand vin qui symbolise ce que nous essayons de faire à Montrose : des vins de longue garde mais qu'on aura plaisir à déguster sans attendre de trop nombreuses années." Le 2008 est un millésime droit, ample, puissant, précis, d'un parfait équilibre entre onctuosité et fruité, un vin riche et complexe, d'une belle trame qui confère au vin du soyeux en finale, de garde, l'un des très grands vins de la propriété. Beau 2007, gras, avec des arômes persistants et puissants, un vin structuré et charpenté avec beaucoup d'élégance, aux connotations de violette, de cuir et de sous-bois très caractéristiques, intense, ample et corsé à la fois. Tout aussi séduisant, il y aussi ce Second Vin, La Dame de Montrose 2009, alliant une finesse tannique à une rondeur en bouche persistante, ample et parfumé, d'une très jolie finale avec des notes d'épices et de fraise des bois surmûrie. Le 2008, riche en arômes, d'une belle structure avec beaucoup d'élégance, aux notes de fruits, de cannelle et d'humus, très équilibré au nez comme au palais, est un vin qui permet d'avoir une bonne idée de la grandeur du premier vin. Le 2007 s'apprécie particulièrement bien en ce moment, très classique, au nez de cassis, ample en bouche grâce à des tanins soyeux et puissants à la fois, à ouvrir sur une cuisine épicée. Pas la moindre hésitation.
Hervé Berland

Château le TUQUET


Au sommet. Un domaine de 120 ha (55 ha de vignes d'un seul tenant), dont l'implantation du vignoble et des bâtiments figure déjà sur les cartes royales de Belleyme au début du xviiie siècle. Autour d'une jolie chartreuse, édifiée en 1730 et embellie par Victor Louis, s'organisent des bâtiments d'exploitation en cour carrée dont la configuration classique a pu être préservée. Ce château est la propriété de la famille Ragon depuis 1963. D'importants travaux ont été faits dans les chais en 1991 : 3 200 hl de cuverie Inox supplémentaires, construction d'un nouveau chai à barriques, thermorégulation de l'ensemble de la cuverie et climatisation des locaux de stockage. Dans la première édition du Féret (Ch. Cocks 1868) Le Tuquet est classé premier vin de la commune de Beautiran, ce qui sera confirmé par les éditions successives jusqu'à aujourd'hui. A la fin du XIXe siècle, le domaine appartient à la famille du Père de Foucauld qui y séjournera à plusieurs reprises avant son départ pour le Maroc. Il a appartenu ensuite à une grande maison du négoce bordelais, puis fût racheté en 1963 par la famille Ragon, toujours propriétaire. Superbe Graves rouge 2009, de couleur profonde, au nez où dominent le cassis bien mûr et les sous-bois, alliant concentration aromatique, ampleur des tanins et distinction en bouche. Le 2007, intense au nez comme au palais, est très parfumé (groseille, humus) et persistant, d'un bel équilibre, de robe grenat. Le 2006, de couleur intense aux reflets noirs, un vin généreux, avec des senteurs de fruits rouges et d'épices, des tanins bien enrobés, très classique et vraiment remarquable actuellement. Le Graves blanc 2011, élevage en cuves sur lies, un vin comme on les aime, franc, frais, subtil, où s'entremêlent les fruits jaunes et les fleurs, tout en bouche. Beau 2010, au nez subtil d'agrumes frais, allie rondeur et vivacité, très aromatique en finale, qui conjugue finesse et souplesse, parfait sur des fruits de mer. Aucune hésitation.
Paul Ragon

Château LÉOVILLE-BARTON


Classé 1er Grand Vin. Avec un charme et une prestance qui lui sont propres, Anthony Barton, avec son épouse, Eva, a développé ces propriétés qu'ils gèrent avec leur fille Lilian Barton-Sartorius. Cela fait plus de 30 ans que j'apprécie l'homme et les vins, où l'élégance s'allie à une éthique qui m'est chère. Anthony Barton est l'une des grandes figures de la région, loin des modes et garant de la grande tradition médocaine où l'élégance prime. Les vins sont certainement l'archétype de ce que doivent être des grands crus de Saint-Julien. Leurs qualités s'expriment plus par une très grande distinction plutôt que par une puissance ou une concentration qui risqueraient de masquer la typicité du terroir. Il faut dire que ses 2 propriétés bénéficient des mêmes soins attentifs, que ce soit à la vigne ou au chai. Anthony Barton est partisan d'un élevage traditionnel des vins et résiste aux phénomènes de modes, "où la course à une trop grande technicité nuit à la qualité et à l'élégance des vins", précise-t-il. Ici, encore et toujours, il faut aussi avoir un peu de patience pour que les vins expriment tout leur potentiel qualitatif, même s'ils sont toujours charmeurs et surprenants de délicatesse dans leur jeunesse. Les 45 ha du Château Léoville-Barton et les 15 ha du Château Langoa sont plantés dans un sol de graves et un sous-sol composé d'argile, un terroir très typique de Saint-Julien. La forte proportion de vieilles vignes permet d'obtenir la meilleure qualité possible. L'encépagement est constitué de 72 % de Cabernet-Sauvignon, 20 % de Merlot et 8 % de Cabernet franc. À la dégustation, les vins sont certainement l'archétype de ce que doivent être des grands crus de Saint-Julien. Ils présentent une belle robe de couleur profonde, sont très équilibrés et amples en bouche, révèlent un joli bouquet aux arômes très fins avec de la persistance. Leurs qualités s'expriment plus par une très grande élégance plutôt que par une puissance ou une concentration excessive qui risqueraient de masquer la typicité du terroir. "Le millésime 2011, me dit Anthony Barton, dont l'assemblage vient de se terminer, est déjà agréable à déguster malgré sa jeunesse. Il possède un bon équilibre et deviendra riche en bouche avec des éléments de fruits rouges et des tanins délicats." On patiente avec cet exceptionnel Saint-Julien 2010. "Ce millésime, précise Jacques Boissenot, encore en pleine jeunesse, évoque une atmosphère chaude et parfumée où la vigueur des notes olfactives rappelle le tilleul et la jacinthe et donne l'impression de croquer du raisin." Formidable 2009, très racé, séducteur, de bouche puissante et dense, aux tanins présents, aux notes d'humus et de réglisse, un vin qu'il faut laisser évoluer pour profiter de son potentiel réel. Le 2008 est un grand vin typé, au bouquet subtil et intense, avec ces nuances de sous-bois et de cassis mûr, de bouche ample et fondue, aux tanins élégants mais puissants, très classique, de belle garde. Le 2007 est tout en distinction, avec ce charnu caractéristique, aux senteurs de griotte, de mûre, avec cette pointe d'épices et cette charpente à la fois puissante et souple, un vin de couleur intense, aux tanins savoureux, de très bonne garde. Le 2006 est l'une des plus belles bouteilles de la région, de couleur rouge sombre, avec des arômes de cerise et de chocolat, une note réglissée et épicée, à la finale persistante, un grand vin très équilibré, très distingué, très fin, de belle évolution. Superbe 2005, de robe pourpre, au bouquet subtil et persistant à la fois, avec des notes typiques de cerise noire, de poivre et d'épices, de bouche ample et fondue, tout en finale, de belle garde. Formidable 2004, l'un des plus beaux vins de la presqu'île dans ce millésime de grande race, où l'élégance vient épauler une structure complexe, un très grand vin, très classique comme on les aime, où le terroir s'est exprimé tout particulièrement, qu'il faut savoir attendre. Le 2003 est très représentatif de ce millésime atypique, un vin charmeur, velouté, riche, qui permet d'attendre l'évolution des millésimes qui l'entourent comme ce superbe 2002, concentré, dense, un grand vin savoureux, riche en couleur comme en charpente, aux tanins fermes et fins à la fois. Exceptionnel 2001, un grand vin distingué, très fin, ample, aux connotations de cerise confite, de sous-bois et de cannelle, un vin aux tanins enrobés, qui poursuit sa belle évolution. Le 2000 est un superbe vin, de couleur soutenue, de bouche puissante, riche, très délicat, bien charnu, de garde. Remarquable 1999, avec des nuances épicées et giboyeuses, un vin complet, aux tanins présents et harmonieux. Pas la moindre hésitation, naturellement.
Anthony Barton et Lilian Barton-Sartorius

> Les précédentes éditions

Edition du 14/05/2013
Edition du 07/05/2013
Edition du 30/04/2013
Edition du 23/04/2013
Edition du 16/04/2013
Edition du 09/04/2013
Edition du 02/04/2013
Edition du 26/03/2013
Edition du 26/03/2013
Edition du 19/03/2013
Edition du 12/03/2013
Edition du 05/03/2013
Edition du 26/02/2013
Edition du 19/02/2013
Edition du 12/02/2013
Edition du 05/02/2013
Edition du 29/01/2013
Edition du 22/01/2013
Edition du 15/01/2013
Edition du 08/01/2013
Edition du 01/01/2013
Edition du 25/12/2012
Edition du 18/12/2012
Edition du 11/12/2012
Edition du 04/12/2012
Edition du 27/11/2012
Edition du 20/11/2012
Edition du 13/11/2012
Edition du 06/11/2012
Edition du 30/10/2012
Edition du 23/10/2012
Edition du 16/10/2012
Edition du 09/10/2012
Edition du 02/10/2012
Edition du 25/09/2012
Edition du 18/09/2012
Edition du 11/09/2012
Edition du 04/09/2012
Edition du 28/08/2012
Edition du 21/08/2012
Edition du 14/08/2012
Edition du 07/08/2012
Edition du 31/07/2012
Edition du 24/07/2012
Edition du 17/07/2012
Edition du 10/07/2012
Edition du 03/07/2012
Edition du 26/06/2012
Edition du 19/06/2012
Edition du 12/06/2012
Edition du 05/06/2012
Edition du 29/05/2012
Edition du 22/05/2012
Edition du 15/05/2012
Edition du 08/05/2012
Edition du 01/05/2012
Edition du 24/04/2012
Edition du 17/04/2012
Edition du 10/04/2012
Edition du 03/04/2012
Edition du 27/03/2012
Edition du 20/03/2012
Edition du 13/03/2012
Edition du 06/03/2012
Edition du 28/02/2012
Edition du 21/02/2012
Edition du 14/02/2012
Edition du 07/02/2012
Edition du 31/01/2012
Edition du 24/01/2012
Edition du 17/01/2012
Edition du 10/01/2012
Edition du 03/01/2012
Edition du 27/12/2011
Edition du 20/12/2011
Edition du 13/12/2011
Edition du 06/12/2011
Edition du 29/11/2011
Edition du 22/11/2011
Edition du 15/11/2011

 

Millésimes © Société des Millésimes SA. Reproduction interdite - Mentions légales