Guide Bordeaux

Edition du 10/08/2021
 

Vignobles CAPDEMOURLIN

Famille

Château BALESTARD La TONNELLE


Pour Jacques et Thierry Capdemourlin, “la vendange 2018 a été formidable pour toutes nos propriétés. Que ce soit au Château Ballestard La Tonnelle, au Château Cap de Mourlin ou au Château Roudier. L’arrière-saison chaude et ensoleillée, le climat très sec, ont permis aux raisins de parfaire leur maturité. Pas une goutte de pluie pendant les vendanges, toutes les conditions étaient réunies pour présager un très grand millésime. A l’élevage en barriques, tout se passe très bien, ce millésime bénéficie des mêmes soins apportés. Il se distingue déjà par un bel équilibre, une élégance. Certes, il a des degrés un peu plus élevés que d’habitude, mais cela lui permettra de durer dans le temps. Pour le 2017, nous avons rentré des quantités moindres à cause du gel mais, ce que nous avons récolté était très beau. C’est un millésime très fin, de jolies couleurs, des tanins soyeux, un vin déjà très savoureux et accessible à la dégustation. Quant au 2016, c’est un très grand millésime, un vin très riche, exceptionnel, le 2015 est lui aussi un très grand millésime, un vin généreux avec de l’onctuosité, décidément, nous sommes gâtés, la nature nous a donné une belle série de millésimes!“

   

Vignobles CAPDEMOURLIN

Jacques et Thierry Capdemourlin

33330 Saint-Émilion
Téléphone : 05 57 74 62 06

Email : info@vignoblescapdemourlin.com




> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Domaine de CARTUJAC


La famille Saintout, présente sur la commune de Saint-Laurent-Médoc depuis la fin du XVIIIe siècle au Domaine de Cartujac où elle élevait des brebis aux portes de la grande lande et cultivait déjà quelques arpents de vignes. Un vignoble de 10 ha, sur sols de graves graves, argilo-graveleux, Cabernet-Sauvignon, Merlot, Petit Verdot. Pour Bruno Saintout, “2018 et 2019 sont l’expression du changement climatique. Ce sont des vins concentrés, longs en bouche, le Cabernet-Sauvignon est adapté au climat chaud, nous avons donc obtenu une très belle maturité des raisins. On retrouve dans les vins des arômes de cerise noire. Cette concentration indique un déficit en eau, et une baisse des rendements. Le 2019 est plus concentré que 2018, ces derniers millésimes me font penser au 2016 et 2009. Certes il y a une différence entre les deux. Avec ces étés chauds nous récoltons des Cabernets-Sauvignons très mûrs. Nous développons l’œnotourisme au Château La Bridane à Saint Julien, ouvert 6 jours sur 7 de fin Juin à début Octobre, visite, dégustation et vente de vins. Pour nos deux Crus Bourgeois Château de Cartujac et Château du Périer, les trois derniers millésimes sont à la vente.” Voilà un superbe Saint-Julien Château la Bridane 2017, provenant d’un vignoble de 15 ha sur graves garonnaises (Cabernet-Sauvignon, Merlot, Petit Verdot, Cabernet franc), qui a une robe d’un rouge rubis intense, de bouche veloutée, avec de la matière et du fruit, aux tanins fins et soyeux. Le 2016 est un très beau vin, avec des arômes très présents d’épices, de cerise confite, de mûre, de réglisse et de violette, bien structuré et gras en bouche, ample, de très bonne évolution, parfait avec, notamment, avec un tournedos Rossini ou des magrets grillés. Le 2015, aux arômes persistants de petits fruits noirs mûrs avec des notes de cannelle, généreux, est ferme, très parfumé, et marie élégamment une finesse tannique à une rondeur persistante. Un vrai coup de cœur également pour ce Haut-Médoc Cru Bourgeois Château de Cartujac 2017, au bouquet très développé avec des nuances épicées, un vin complet, de très jolie bouche où se mêlent la mûre et le cassis, ample et solide, idéal, par exemple, avec un filet d'agneau aux échalotes confites ou un sauté de chevreau à la moutarde. Très savoureux 2016, harmonieux, aux nuances fruitées denses, dominées par le cassis et la cannelle, corsé, est dense, d’un beau rubis foncé, d'une belle concentration aromatique et beaucoup de matière, un vin au joli potentiel de garde. Le 2015, mêle finesse et richesse d’arômes, de bouche suave et veloutée, très parfumée (fruits rouges surmûris, cannelle), riche en couleur comme en charpente, d’une belle finale, un vin racé, de très belle évolution. Le 2014 est un vin plein, au nez de griotte confite, aux tanins intenses mais délicats, très équilibré au nez comme au palais, avec une finale de prune et d’humus. Également le Médoc Cru Bourgeois Château du Périer, un vignoble de 7 ha de Cabernet-Sauvignon et Merlot, sols similaires. Le 2017 (médaille d’Or Paris 2019), réunit concentration aromatique et souplesse, aux notes de griotte mûre, avec cette pointe de poivre séduisante, c’est un vin coloré, charnu, de bouche soyeuse mais puissante. Le 2016, est intense en couleur comme en arômes, aux tanins présents, avec ces notes de mûre et de griotte, riche et généreux, de garde. Le 2015, est charnu, savoureux, c’est un vin qui allie puissance et souplesse, de bouche fondue où domine le pruneau confit, d’excellente évolution.

Bruno Saintout
20, Cartujac
33112 Saint-Laurent-Médoc
Téléphone :05 56 59 91 70
Email : contact@vignobles-saintout.fr
Site personnel : www.vignobles-saintout.com

Château La MARZELLE


C’est en 1998 que la famille Sioen achète la propriété et s’emploie à lui redonner ses lettres de noblesse. La Marzelle s’étend sur un superbe terroir de graves, d’argiles et de sables: la Haute Terrasse de Saint-Emilion, qui a été formée, il y a 2 millions d’années au pléistocène inférieur par l’Isle qui coulait par ici jusqu’à la Dordogne. D’où l’explication des galets rubéfiés. Une orientation Bio a été prise depuis 1988. Le Saint-Émilion GCC 2016, est un vin de couleur grenat intense, complexe au nez comme en bouche, distingué, aux connotations de cerise confite et d’humus, qui possède des tanins amples, de garde, bien sûr. Le 2015, est un beau vin charnu, épicé, de bouche soyeuse, riche et corsée, un vin concentré, avec une jolie finale légèrement poivrée, de belle évolution.



33330 Saint-Émilion
Téléphone :05 57 55 10 55
Email : info@lamarzelle.com
Site personnel : www.lamarzelle.com

Château LAGARDE


Un vignoble de 12 ha. Vignerons Indépendants. Agriculture Bio. “Je respecte la terre que je cultive, précise Paul-Henry Nerbusson. Si, avec des produits organiques, nous pouvons arriver à préserver le sol, alors faisons-le ! Je suis un homme raisonné. Il faut penser à l'économie mais aussi à l'écologie.” Une nouvelle fois, nous dégustons avec plaisir ce Blaye Côtes de Bordeaux rouge cuvée Prestige 2016, de robe intense, aux tanins à la fois riches et souples, il est très équilibré, bien charnu, au nez dominé par les fruits rouges et la truffe, de bouche puissante, parfait sur un rôti de veau en croûte ou des côtes d'agneau grillées. Remarquable Blaye Côtes de Bordeaux rouge Excellence 2019, Merlot 70%, Malbec 20% et Cabernet franc 10%, élevage 100% barriques 2/3 neuves 24 mois, structuré, élégant, aux tanins riches et veloutés à la fois, tout en finesse aromatique (cuir, groseille...), un vin de robe grenat soutenu, corsé, qui poursuit son évolution. Le Blaye Côtes de Bordeaux rouge Tradition 2018, corsé et savoureux, aux tanins amples, soyeux et très bien équilibrés, un vin au nez intense (mûre, groseille, épices...). Très beau gîte sur place.

Paul-Henry Nerbusson

33390 Cars
Téléphone :05 57 42 91 56
Email : ph@chateau-lagarde-33.com
Site personnel : http://chateau-lagarde-33.com

CHATEAU PONT LES MOINES


Propriété familiale depuis quatre générations, le Château Pont Les Moines est situé au nord de Bordeaux, dans la région du Blayais, et s’étend sur la commune de Civrac de Blaye. Vignoble d’une superficie de 29 ha, sur sol argilo-calcaire, où les vignes ont une moyenne d’âge de 15 ans. Un encépagement classique de cette région (70% Merlot, 30% Cabernet-Sauvignon), qui produit des vins colorés, charpentés et ronds en bouche. La vinification est traditionnelle, avec des cuvaisons longues et un élevage en cuves durant 14 mois. Vous allez aimer ce superbe Blaye Côtes de Bordeaux rouge 2016 Bio, il est d’un beau rouge profond, au nez persistant, aux connotations d’humus et de petits fruits noirs bien mûrs, tout en finesse tannique, ample et de bonne structure. Le 2015, pur Merlot, de bouche structurée, d’une belle harmonie, est un vin aux arômes d’épices et de fruits noirs, bien équilibré et généreux, tout en couleur et en matière, aux notes de sous-bois et de groseille au palais, de bouche ample et fondue. Excellent 2014, de robe soutenue, un vin charnu et gras, au nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte, de base tannique souple et très équilibrée. Tout en charme, le Bordeaux blanc 2018, aux nuances de fougère et de pomme au palais, est d’une jolie rondeur, suave et persistant. Découvrez également leur Bordeaux Supérieur Château Bran de Compostelle cuvée Louisa Bio 2016, élevé en fûts de chêne 12 mois, dont 1/3 de barriques neuves, vinification traditionnelle avec cuvaison longue (vignes 25 ans en moyenne, Merlot et Cabernet-Sauvignon sur sol argilo-calcaire), au nez intense où s’entremêlent les fruits mûrs et l’humus, c'est un vin corsé, avec des tanins présents et savoureux, très bien élevé, alliant puissance et finesse, de garde.

Eric Barrat, Vignobles Gagne et Barrat
La Maçonne
33760 Frontenac
Téléphone :05 56 23 98 50
Email : brancompostelle@aol.com
Site : chateaupontlesmoines


> Nos dégustations de la semaine

Château CROQUE MICHOTTE


Au sommet. Le vin est racé et distingué, très représentatif de ce que doit être un vrai grand vin de Saint-Émilion, et collectionne les récompenses, à un prix très doux ! On est loin des vins ?bodybuildés?, sans âme ni terroir...
?Pour la vendange 2019, le rendement est en hausse, nous explique Pierre Carle, nous avons ramassé une très bonne qualité de raisins et n?avons pas rencontré de problème particulier, au contraire, notre vignoble cultivé en Bio a très bien réagi à la chaleur.
Nous avons en effet une meilleure rétention d?eau dans nos sols sablonneux avec des argiles ferrugineuses, il y a une bonne restitution de l?eau et nos vignes n?ont donc pas souffert de la sécheresse.
Nous récoltons manuellement en cagettes, faisons du tri optique, foulage à l?encuvage suivi de vinification sans sulfite. Nous ensemençons la vendange pour éviter que les mauvaises bactéries ou mauvaises levures ne se développent d?une manière incontrôlable. Les vins sont plus purs, c?est un véritable gain organoleptique. Nous élevons nos vins deux ans en barriques neuves à 60% et le reste d?un vin.
Le 2017 a reçu un très bon accueil de la part de nos importateurs, dès les Primeurs, le 3/4 de la récolte étaient déjà vendus ! Malheureusement en petite quantité à cause du gel. C?est un vin succulent d?une belle concentration peut-être un peu moins que le 2016 qui a reçu la médaille d?Or au Challenge International du Vin. Ce 2017 a obtenu le prix spécial du jury pour le meilleur vin Bio du monde, c?est une grande satisfaction pour nous.
Le 2018 est un vin très concentré, nous avons un terroir très privilégié, côté Pomerol, nous avons des voisins prestigieux tels que Gazin, l?Evangile et Petrus, et côté Saint-Emilion, La Dominique, Cheval Blanc, Corbin Michotte?
Nos sols sont enrichis du limon de la rivière l?Isle, des sables anciens, des graves sur lesquels s?épanouissent à merveille le Merlot. Cela donne des vins concentrés mais féminins, très élégants, des vins très agréables à déguster dans leur jeunesse, même si nous avons des bouteilles de plus de 70 ans qui se goûtent particulièrement bien.
Les 2018 ont un nez très aromatique où s?entremêlent des notes de fleurs, de fruits, jus de raisin frais, en bouche, les tannins même encore jeunes, tapissent de manière veloutée le palais, belle finale longue et persistante. Nous faisons 25 hl/ha de rendement et attendons la parfaite maturité, c?est aussi pourquoi, nos vins sont si aromatiques.
Nous avons un programme de replantation en cours, nos plus vieilles vignes ont été plantées en 1922 et sont toujours en bon état.
Nous avons rapporté plusieurs semi-remorques de fumure organique, il nous faut un sol vivant avec beaucoup de vers de terre. Nous ne voulons pas doper la vigne, les vins ne seraient pas intéressants et le terroir se fatiguerait trop vite.
Programme en cours : nous relevons nos hauteurs de palissage depuis plus de 10 ans en mettant des piquets plus élevés afin d?augmenter de 40 cm.
Nous avons ainsi une meilleure surface foliaire, nous souhaitons avoir plus de feuilles pour le même nombre de grappes, nous obtenons ainsi plus de tannins et plus de couleur, plus de parfum, plus de sucre, donc plus de degrés. C?est surtout la lumière qui est indispensable : plus on a de feuilles, plus on a de synthèse chlorophyllienne, plus on va capter les photons du soleil. Si on cultive bien la vigne, le jour de la vendange tout est joué !
Si les raisins sont bons, le vin sera bon, avec la chimie on ne pourra jamais compenser la matière première, le terroir? plus l?année est lumineuse et mieux le raisin se porte.?



Une référence, ce Saint-Émilion GC 2018 est velouté en bouche, fruité avec de la complexité, de la puissance et une grande finesse. Un millésime très surprenant et très séduisant à la fois avec ces notes de fruits noirs et d?épices. Toujours vraiment superbe, ce Saint-Émilion GC 2017, corsé, aux tanins mûrs, au nez dominé par des nuances de cerise noire et de cuir, alliant rondeur et structure, avec une touche légèrement épicée, un vin qui demande à être attendu quelque temps mais qui s?apprécie déjà. Toujours exceptionnel, le 2016, généreux, plein de charme, de couleur soutenue, au nez complexe de cassis, de prune et d?épices, associant rondeur et structure, un vin gras, tout en bouche, d?une belle persistance, avec ces nuances de fruits compotés au palais, de garde, naturellement. Formidable 2015, récompensé déjà par pas moins de cinq médailles lors de Concours (bravo !) : 1 Grand Or, 2 en Or et 2 en Argent, un vin intense et chaleureux, charpenté, coloré et parfumé, aux connotations de truffe et de griotte mûre en finale, un vin qui révèle des tanins puissants et très fins à la fois. 
Le 2014, commence à se goûter vraiment remarquablement bien, au nez complexe où prédominent la groseille et les sous-bois, mêlant structure et charnu, développe au palais des notes de fruits rouges cuits, de cannelle et de fumé, des tanins soyeux, tout en bouche, très savoureux déjà, même s?il a un réel potentiel d?évolution. Le 2012, de couleur grenat intense, bien charnu comme nous les aimons, aux notes de pruneau, un vin marqué par son équilibre et son harmonie, qui associe puissance et distinction, parfait avec un carré d'agneau rôti ou des noix de veau, sauce au romarin.
Le 2011, tout en finesse, se caractérise par une charpente solide et des nuances de fruits cuits, au nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte, la mûre et les sous-bois. Le 2010, est superbe, de base tannique importante et très équilibrée, aux arômes de fruits rouges cuits, de truffe, d?épices et de sous-bois, un vin ample, d?un remarquable équilibre en bouche, avec beaucoup de matière. Le 2009, n?a rien à lui envier, très typé, aux tanins très soyeux mais fermes également, au nez complexe (fraise des bois, cuir), d?une belle intensité en finale, un vin riche en couleur, classique, alliant finesse et charpente, ample et persistant en bouche, certainement l?une des plus belles réussites de l?appellation dans ce millésime.
Quant à ce 2008, lui aussi parfait actuellement, de couleur soutenue, il est d?une belle charpente, structuré, aux connotations de réglisse, de sous-bois et de cerise macérée, de bouche savoureuse, un grand vin marqué par ce millésime.Excellent 2007, suave et chaleureux, aux connotations de truffe et de griotte mûre, tout en finale.
Le 2004, est vraiment exceptionnel aujourd?hui, un vrai vin de velours, au nez gourmand et complexe, avec ces senteurs de cerise et de framboise, légèrement poivré, de bouche élégante, aux tanins savoureux, très typé, très fin au nez, alliant structure et ampleur, d?une belle persistance au palais. Gage d?un vrai grand vin, le 2001 est également formidable actuellement, racé, parfumé (prune, champignons, violette), un vrai régal !
Et les vins de Croque Michotte savent vieillir : nous avons été stupéfaits par la tenue de ce millésime 1947 (vous lisez bien), toujours cette fraîcheur aromatique, au nez complexe de fruits rouges (cassis, cerise), des notes épicées, fumées et florales (violette). Équilibre, élégance, velouté, s?imposent avec une belle finale persistante. C?est rare et beau ! Même propriétaire que le Château Le Chabrier (voir région Sud-Ouest).

Pierre et Lucile Carle

Vignobles BORDERIE


Château HOURTIN-DUCASSE


Le Château produit un Haut-Médoc admis depuis 1932 au classement des crus bourgeois. La propriété comprend 24 ha de vignes âgées en moyenne de 15 à 20 ans, exploitées en agriculture de conservation.
?Depuis 10 ans, nous utilisons des méthodes et des produits naturels pour traiter nos plants, travailler nos sols, favoriser la diversité entre les rangs? et permettre aux vignes de se renforcer pour ainsi s?exprimer pleinement. Notre credo : produire un vin qui allie modernité et classicisme, élégance et finesse tout en révélant les spécificités de chaque millésime pour que chacun exprime le meilleur du fruit.?
Une réussite avec ce Haut-Médoc 2018, 43% Cabernet-Sauvignon, 42% Merlot, 14% Cabernet franc, 1% Petit Verdot, c?est un vin riche en couleur comme en arômes, bien charnu comme il se doit, de très bonne évolution, de bouche puissante et souple à la fois riche en couleur comme en arômes, bien charnu comme il se doit, de très bonne évolution. Le 2016, est typé comme nous aimons, riche, où se mêlent la fraise, le cassis et la cannelle, bien équilibré avec ses tanins savoureux, un vin d?une belle harmonie, de couleur profonde, avec des tanins présents mais soyeux. Le  2015 est très classique, au nez puissant, avec ses notes délicates de fruits rouges mûrs et de fumé, associant structure et élégance, un vin intense et distingué, de garde. 
Le 2014, est excellent, parfumé au nez (griotte, fumé), dense, tout en distinction, aux notes de cassis et de sous-bois au palais, aux tanins soyeux mais présents. Le 2011, de bouche ample, aux nuances de framboise, d'humus et de réglisse, d'une structure soutenue et bien charnue, est d'une finale savoureuse. 
Beau 2010, dense, aux nuances de fumé et de fraise des bois mûre, intense, de teinte foncée, au nez légèrement épicé, aux tanins bien présents, d?excellente garde comme ce 2009, classique, avec beaucoup de fruit, une belle matière, un vin charnu, parfumé, tout en bouche, d?excellente garde.

Michel et Marie-Noëlle Marengo
Scea des Vignobles Marengo - BP 89
33250 Pauillac
Tél. : 05 56 59 56 92 et 06 73 37 43 43
Email : contact@hourtin-ducasse.com
www.hourtin-ducasse.com
 



> Les précédentes éditions

Edition du 03/08/2021
Edition du 27/07/2021
Edition du 20/07/2021
Edition du 13/07/2021
Edition du 06/07/2021
Edition du 29/06/2021
Edition du 22/06/2021
Edition du 15/06/2021
Edition du 08/06/2021
Edition du 01/06/2021
Edition du 25/05/2021
Edition du 18/05/2021
Edition du 11/05/2021
Edition du 04/05/2021
Edition du 27/04/2021
Edition du 20/04/2021
Edition du 13/04/2021
Edition du 06/04/2021
Edition du 30/03/2021
Edition du 23/03/2021
Edition du 16/03/2021
Edition du 09/03/2021
Edition du 02/03/2021
Edition du 23/02/2021
Edition du 16/02/2021
Edition du 09/02/2021
Edition du 02/02/2021
Edition du 26/01/2021
Edition du 19/01/2021
Edition du 12/01/2021
Edition du 05/01/2021
Edition du 29/12/2020
Edition du 22/12/2020
Edition du 15/12/2020
Edition du 08/12/2020
Edition du 01/12/2020
Edition du 24/11/2020
Edition du 17/11/2020
Edition du 10/11/2020
Edition du 03/11/2020
Edition du 27/10/2020
Edition du 20/10/2020
Edition du 13/10/2020
Edition du 06/10/2020
Edition du 29/09/2020
Edition du 22/09/2020
Edition du 15/09/2020
Edition du 08/09/2020
Edition du 01/09/2020
Edition du 25/08/2020
Edition du 18/08/2020
Edition du 11/08/2020
Edition du 04/08/2020
Edition du 28/07/2020
Edition du 21/07/2020
Edition du 14/07/2020
Edition du 07/07/2020
Edition du 30/06/2020
Edition du 23/06/2020
Edition du 16/06/2020
Edition du 09/06/2020
Edition du 02/06/2020
Edition du 26/05/2020
Edition du 19/05/2020
Edition du 12/05/2020
Edition du 05/05/2020
Edition du 28/04/2020
Edition du 21/04/2020
Edition du 14/04/2020
Edition du 07/04/2020
Edition du 31/03/2020
Edition du 24/03/2020
Edition du 17/03/2020
Edition du 10/03/2020
Edition du 03/03/2020
Edition du 25/02/2020
Edition du 18/02/2020
Edition du 11/02/2020
Edition du 04/02/2020
Edition du 28/01/2020

 



Château FONROQUE


Château MAUVINON


Château LE DESTRIER


Château LAYAUGA-DUBOSCQ


Château FONBADET


Château FONTBONNE


Château de MAUVES


Château PENIN


Château FOURCAS-DUPRÉ


Domaine de VIAUD


Château de CHANTEGRIVE


Château de VALOIS


Domaine CHALET de GERMIGNAN


Château LAFON


Clos RENÉ


Château La FLEUR GRANDS-LANDES


Château Les GRAVES


BORIE MANOUX


Château BOSSUET


Château BELLEVUE-FAVEREAU


Château Le BOURDIEU


Château La HAIE


Clos TRIMOULET


Château de CÔME


Château VALENTIN


Château SAINTE-BARBE


Château HAUT-MACÔ


Château La GRACE FONRAZADE


Domaine de CHEVALIER


Domaine de CARTUJAC


Château LAGARDE


Château LUCHEY-HALDE


Château des ARNAUDS


Château ST ESTEPHE



DOMAINE CRET DES GARANCHES


CHAMPAGNE PIERRE MIGNON


DOMAINE ROGER PABIOT ET SES FILS


CHATEAU REDORTIER


CEDRIC CHIGNARD


SCEV CHAMPAGNE MICHEL ARNOULD ET FILS


DOMAINE DE LA GUILLOTERIE


CHATEAU DU MASSON


CHATEAU LE SOULEY-SAINTE-CROIX


CHAMPAGNE MAURICE VESSELLE


DOMAINE DE LA RENAUDIE


DOMAINE COMTE PERALDI



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales