Guide Bordeaux

Edition du 10/07/2018
 

Château FOURCAS DUPRÉ

Tradition

Château FOURCAS-DUPRÉ


Sur la carte de Belleyme, ingénieur géographe du Roi, parue sous le règne de Louis XV, la vigne figurait au lieu-dit Fourcas, sur une croupe de graves bien exposée et située à 42 m d’altitude. Jadis appelé cru Roullet, il fut acquis en 1843 par maître Jean-Baptiste Dupré, avoué auprès de la cour de Bordeaux. Un an plus tard, chais, bâtiments d’exploitation et demeure furent rénovés, donnant naissance à un grand domaine viticole. Aujourd’hui, le château est la propriété d’une société familiale dirigée par Patrice Pagès. De nouveaux bâtiments (cuvier, chais de stockage et conditionnement) complètent ceux d’origine et permettent de produire 20 000 caisses de 12 bouteilles. À partir d’un encépagement traditionnel où Merlot et Cabernet Sauvignon s’équilibrent, les 44 hectares de vignes poussent sur un joli terroir composé de graves pyrénéennes sur sous-sol d’argile et d’alios. L’élevage s’effectue durant douze mois en barriques de chêne renouvelées par tiers chaque année. Le vin de Fourcas Dupré se caractérise par une robe sombre aux nuances rubis. Sa personnalité se développe sur un ensemble équilibré et suave. Avec le temps, le fondu et l’élégance de ses tanins lui confèrent une remarquable harmonie. Reconnu par ses pairs, le Château Fourcas Dupré est membre de l’UNION DES GRANDS CRUS DE BORDEAUX et de l’ACADÉMIE DU VIN DE BORDEAUX.

   

Château FOURCAS DUPRÉ

Patrice Pagès
213, Fourcas-Est
33480 Listrac-Médoc
Téléphone : 05 56 58 01 07

Email : info@fourcasdupre.com





> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Château de La GRENIERE


L'origine du Château remonte au XVIIe siècle. Représentant la 4e génération de la famille, Jean-Pierre Dubreuil conduit avec passion le vignoble de 15 ha, en digne héritier du labeur de ses ancêtres. Culture raisonnée, vendanges à maturité optimale, vinification traditionnelle. Voilà un remarquable Lussac-Saint-Émilion cuvée de la Chartreuse 2015, Merlot 75%, Cabernet-Sauvignon 20%, Cabernet franc 5%, une cuvée élevée en fûts de chêne, de robe bubis sombre, de bouche riche, aux senteurs de mûre et d’humus, aux tanins mûrs, un vin gras, ample et distingué, de bouche flatteuse, où l’on retrouve le fumé et la cannelle en finale.  Le 2014 a une robe pourpre, un vin volumineux, au nez subtil avec des notes de violette, de réglisse et de pruneau, classique de ce très joli millésime, tout en bouche, idéal avec une poularde truffée aux légumes ou un rosbif en croûte. Le 2012, de couleur soutenue, un vin très équilibré, très parfumé (griotte, violette, mûre), au nez complexe, mêle rondeur et charpente, de bonne garde. Savoureux 2011, avec des notes de mûre et de griotte, un vin alliant souplesse et intensité aromatique, bien harmonieux, tout en arômes et finesse en finale. Le Château de la Grenière 2015 est fidèle à lui-même, de bouche ronde et corsée_definition.html"class="lexique" target="_blank">corsée. Le Lussac Esthète de la Grenière 2014, dont la vinification est réalisée dans des fûts de 500l, puis élevage de 18 mois, dont 15 en barriques neuves, un vin dense, de couleur foncée, avec des notes de moka et de réglisse, puis, en bouche, des connotations de fruits noirs macérés, des tanins denses, et le Lussac Château Haut la Grenière 2014, savoureux, corsé, de bouche ronde, un vin qui séduit par son intensité, avec ce nez marqué par les fruits noirs, avec des tanins fins et structurés. Goûtez encore le rosé Parenthèse de la Grenière, Merlot 50%, Cabernet franc 50%, pressurage direct, fermentation à basse température, de bouche franche et friande.

Jean-Pierre Dubreuil
14, lieu-dit de la Grenière
33570 Lussac
Téléphone :05 57 24 16 87
Email : earl.dubreuil@wanadoo.fr
Site personnel : www.chateaudelagreniere.fr

Domaine L'ENTRE DEUX MONDES


Au sommet de son appellation. Le choix de la culture biologique était évident pour ce passionné vétérinaire ostéopathe, créateur et organisateur de la Foire Biologique et artisanale de Libourne depuis 1999, qui s'est lancé dans l’aventure en 2004 avec 2,53 ha de vignes installées sur deux coteaux orientés nord-sud pour les Merlots (70%) et est-ouest pour les Cabernets-Sauvignon (30%), puis 84 ares en 2015, pour atteindre 3,37 ha. Les parcelles sont d’âges différents : 15, 30 et 50 ans. Vendanges manuelles et conviviales, tris sur pieds et sur table à l’entrée du chai, vinification sans apport de levures, élevage en cuves et en barriques. Certification Biodynamie Demeter depuis 2016. - La pratique culturale : les rangs de vignes, enherbés, autorisent la faune et la flore auxilliaires. La taille est en majorité en guyot double à deux astes avec 8 bourgeons par pied. Les rangs sont travaillés sous les pieds. Les entrecoeurs sont éliminés. L'effeuillage se fait du coté du soleil levant. La vigne est accompagnée par des préparations de plantes, des algues (lithotamme), et un minimum de cuivre et de soufre. Les vendanges sont faites à la main dans une atmosphère conviviale. Une première sélection des baies est faite sur pied et, depuis 2008, un deuxième tri est réalisé sur table à l'entrée du chai. - La vinification : une première macération à froid précède la fermentation naturelle sans apport de levures extérieures. Selon les années (la quantité de récolte) celle-ci est parfois faite en tonneau ouvert à l¹ancienne (pigeage à la main). Une macération post fermentaire à chaud est généralement utilisée. La fermentation malolactique est faite en cuve ou en tonneau. L'élevage est réalisé en partie en cuve et en partie en barriques. La mise en bouteille est réalisée sans filtration (ou presque). La maturation a lieu à température constante dans la carrière souterraine. “Mon objectif premier, dit Jean-François Moniot, est de produire un vin que j’aime et que je puisse avoir du plaisir à partager entre amis. Ma ligne de conduite est l’apprentissage et le respect d’un terroir et d’un lieu, pour élaborer un vin sincère et authentique.” Vous allez aimer ce Bordeaux Supérieur rouge cuvée des Mille et une Nuits 2015, charpenté, bien charnu, de belle robe pourpre soutenu, au nez légèrement épicé, suave au palais, avec des nuances de cerise et de réglisse, aux tanins fondus mais structurés à la fois. Le Bordeaux Supérieur 2014 Bio, 80% Merlot, le reste en Cabernet-Sauvignon, d’une robe rouge cerise limpide, développe des arômes de cassis et de griotte et une bouche fraîche aux tanins fondus, est un vin qui s’accorde, par exemple, avec des tendrons de veau aux champignons et à la tomate ou un filet d'agneau au chou. Le 2012, est de jolie robe, bouqueté, au nez de petits fruits rouges frais, de très bonne charpente, aux tanins équilibrés, très charmeur. Excellent 2011, aux notes de fruits rouges et d’humus, velouté, au bouquet très fin, de bouche puissante, ample, aux tanins soutenus et souples à la fois, très savoureux. Le 2010 est plus riche, bien sûr, parfumé et persistant, aux tanins équilibrés, et mêle une charpente certaine à une jolie souplesse au palais, de bonne garde. Il y a aussi ce Bordeaux Supérieur rouge cuvée Lise 2012, élevage en barriques, qui mêle concentration aromatique et délicatesse en bouche, avec ces arômes d’épices (cannelle) et de griotte, aux tanins équilibrés, et ce Bordeaux Supérieur Adélaïde 2011, riche mais fin, très parfumé, au nez où dominent la prune et le musc, harmonieux.

Jean-François Moniot
49, chemin de l'Escarderie
33141 Villegouge
Téléphone :06 08 05 62 47 et 05 57 24 39 60
Email : moniot@wanadoo.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/lentredeuxmondes
Site personnel : www.lentredeuxmondes.fr

Château HAUT-BERGERON


Propriété de 34,68 ha sur des graves argileuses et sablonneuses sur Sauternes et argilo-calcaires sur Barsac (90% Sémillon, 8% Sauvignon et 2% Muscadelle, vignes 50 ans). Voilà un très beau Sauternes 2015, qui a beaucoup de corps, d’une grande expression aromatique marquée par des senteurs de fruits très mûrs, puis des notes briochées, de bouche suave et distinguée. Le 2014, au nez persistant à dominante de lis, de grillé et de petits fruits secs, de bouche onctueuse et complexe (abricot confit), de belle évolution, idéal, par exemple, aussi bien sur une canette aux épices et riz sauvage qu’avec une tarte aux noix et sorbet au pamplemousse. Le 2013 est classique, développant des arômes de coing, de miel et de fruits confits. Joli 2012, aux notes d’aubépine et d’amande grillée, de belle complexité en bouche. Superbe 2011, au bouquet délicat d’agrumes confits, à la bouche fondue, aux connotations de fleurs blanches, un vin qui demande un peu de patience. Le 2010, un vin de belle couleur, au nez riche et bien présent dominé par des notes de pain grillé et de fruits confits, de bouche profonde et persistante, très fin. Salle de réception pour 50 personnes pour repas et conférences, et nouvelle salle de dégustation.

Famille Lamothe
3, Piquey
33210 Preignac
Téléphone :05 56 63 24 76
Email : haut-bergeron@wanadoo.fr
Site personnel : www.chateauhautbergeron.com

CHATEAU MACQUIN


Le Château Macquin s'étend sur une superficie de 30 hectares plantés à 80 % de Merlots, 10% de Cabernets-sauvignon et 10 % de Cabernets-francs. Ses sols sont argilo-calcaires et son terroir remarquable par son exposition et sa composition lui permettent de produire des vins souvent plus estimés que beaucoup de grands crus de Saint-Emilion. Le vignoble compte 5500 pieds de vignes à l'hectare dont l'âge moyen varie de 15 à 60 ans. Il est enherbé au milieu du rang pour diminuer la production et augmenter la qualité des sols en développant l'humus naturel. Le cuvier qui date de 1885 a été entièrement réaménagé dans les années 80. Tout en conservant les cuves en chêne, doublées d'inox, Denis Corre-Macquin a fait construire une cuverie moitié acier inoxydable, moitié béton. Les températures de fermentation sont contrôlées par un système de thermorégulation automatisée et la vinification surveillée par deux oenologues réputés. Denis Corre-Macquin accorde un intérêt tout particulier à la culture de la vigne; un intérêt écologique et constant qui est le premier et indispensable maillon, à ses yeux, pour l'élaboration d'un grand cru. Aujourd'hui,on oublie trop souvent que l'excellence d'un vin commence avec une vigne saine et épanouie. Afin d'améliorer encore la qualité de notre production, les vendanges s'effectuent à la machine depuis 1980. Car en choisissant précisément la date de début des vendanges de chaque parcelle et en adaptant le ramassage à la pluviométrie, le raisin arrive au cuvier le plus rapidement possible, dans un état parfait de maturité. Il est ensuite trié sur deux tables de tri avant d'être mis en cuve. Après une longue macération, le vin est écoulé et mis en cuve puis en barriques. Le chai abrite 246 barriques de chêne remplacées par tiers tous les ans. Le vin repose de douze à dix huit mois en barriques avant d'être mis en bouteilles où il attendra au moins dix ans pour être dégusté à son apogée.

Denis Corre-Macquin

33570 Montagne
Téléphone :05 57 74 64 66
Télécopie :05 57 74 55 47
Email : chateaumacquin@wanadoo.fr
Site : chateaumacquin
Site personnel : www.chateau-macquin.com


> Nos dégustations de la semaine

Château La GALIANE


Le Château doit son nom au Général Anglais Galian qui depuis ce lieu commandait les troupes anglaises pendant l'occupation de l'Aquitaine au XVe siècle. Exploitation familiale depuis plusieurs générations, plantée de 50% de Cabernet-Sauvignon, 45% de Merlot et 5% de Petit Verdot, ce qui présente un parfait équilibre, classique et traditionnel de l'appellation Margaux. Le vignoble est réparti sur des croupes de fines graves.
Pour Christiane Renon, ?ce 2016 est un très beau millésime à la superbe couleur, assez concentré. Nous avons vendangé sous un temps splendide, le vin est très fruité, je le trouve plus structuré qu?un 1990. Ici, au Château La Galiane, nous travaillons beaucoup les sols, nous effeuillons, apportons beaucoup de soins à la vigne, c?est le début d?un grand vin !
Le 2015 est un vin magnifique, assez charpenté, bien structuré, avec du fruit, rond, les tanins sont bien agréables, des vins qu?il faudra laisser vieillir. Le 2014 est un millésime souple, agréable, très plaisant et bien équilibré, bien structuré, de bonne garde.?

Elle a raison et l?on est sous le charme de son Margaux 2015, où dominent la groseille et les épices, tout en complexité aromatique, aux tanins harmonieux, allie richesse et velouté, un beau vin, particulièrement prometteur. Remarquable 2014, de couleur pourpre soutenu, riche mais très élégant, très savoureux, intense au nez comme en bouche (fraise des bois, épices), avec une structure très équilibrée et fondue, de très bonne garde. Savoureux 2013, de robe profonde, riche et complet avec des notes de réglisse et de cassis, un vin flatteur, rond, ample, avec des tanins soyeux. 
Le 2012, typé, est racé, de robe grenat soutenu, qui allie une belle structure à une jolie souplesse, tout en nuances d?arômes avec des connotations de prune, de violette et de pruneau, de bouche chaleureuse dominée par la fraise macérée, à déboucher, par exemple, sur une épaule d'agneau braisée ou un fricandeau de veau à l'ancienne. Le 2011 est vraiment remarquable, aux tanins fermes et bien équilibrés, aux notes de prune mûre, un vin puissant, très savoureux, de bouche fondue où domine le pruneau confit, d?excellente évolution, que l?on peut commencer à servir sur des feuilletés aux morilles. Très beau 2010, riche en bouquet comme en matière, tout en bouche avec des nuances de fruits noirs compotés, aux tanins équilibrés, complet, de garde. Le 2009 est puissant au palais, aux tanins mûrs, un vin qui sent bon la groseille mûre et l?humus, tout en rondeur, de bonne charpente, structurée et fine à la fois, de très bonne garde, à déboucher sur un carré d'agneau à l'ail. Le 2008 est tout en couleur et en matière, au nez de griotte et de fumé, riche et gras, intense, d?un bel équilibre, un vin aux tanins bien présents mais soyeux, prometteur. Le 2007, de belle robe soutenue, au nez légèrement épicé, avec des nuances de mûre, mêle une jolie charpente à une rondeur séduisante aux papilles, et se goûte vraiment parfaitement actuellement sur une cuisse de canard confite ou des côtes de veau sautées.
Il y a également son autre Margaux Château Charmant, dont le vignoble de 5 ha est planté sur des croupes de fines graves, qui possède des ceps de vignes centenaires, la culture se fait par une fertilisation réalisée à base de fumure organique.
Le 2015, de très bonne bouche, est bien charnu, aux tanins harmonieux, avec des nuances de fruits surmûris et d?épices, de belle couleur cerise noire, riche et velouté au palais avec de la personnalité. Le 2014 est un vin qui révèle un bouquet de notes épicées et poivrées, ample en bouche avec des tanins denses et veloutés, d?une finale persistante. Joli 2013, qui a de puissants arômes de fruits noirs, un vin bien charpenté, aux tanins mûrs, à la fois riche et souple, d?une belle finale. 
Le 2012, de bouche classique, de structure soutenue, riche et parfumé, avec ses tanins ronds et riches, avec ces notes de mûre et de cassis en finale, est un vin qui allie finesse et charpente, aux tanins denses et soyeux. Le 2011, au nez riche dominé par les petits fruits noirs mûrs, est tout en harmonie, un vin aux tanins soyeux et savoureux, que vous allez aimer avec un ragoût de bœuf aux champignons ou un rôti de dindonneau en terrine. 
Beau 2010, bien corsé, qui sent la fraise des bois et l?humus, un vin velouté, de belle matière, de bouche puissante, fin, charnu, équilibré, parfumé au palais (griotte, mûre), de très bonne évolution. Le 2009, aux arômes de fruits rouges mûrs dominants, de bouche ronde soutenue par de jolis tanins, est un vin classique et bien charpenté. Puissant 2008, de robe grenat, où dominent la griotte et les épices, un beau vin classique qui allie charpente et souplesse, aux tanins bien fermes, au nez complexe.

Christiane Renon
14, rue Alfred de Luze
33460 Soussans
Tél. : 05 57 88 35 27
Email : scea.rene.renon@wanadoo.fr
www.vinsdusiecle.com/chateaulagaliane
www.scea-rene-renon.com


Château BASTIAN


Voici un excellent Bordeaux Réserve 2015, 50% Merlot, 30% Cabernet franc, 20% Cabernet Sauvignon, élevé 6 mois en barriques de chêne, marqué par des notes de fruits noirs et des touches épicées, ample au palais, de robe grenat profond, tannique, d?une belle finale.
Le Pessac-Léognan rouge Château d?Eyran 2014, 50% Cabernet-Sauvignon, 45% Merlot et 5% Petit Verdot, élevé 12 mois en barriques de chêne (médaille d?Argent au Concours de Bruxelles 2016, particulièrement charmeur, coloré et puissant, aux saveurs fruitées, avec ce nez d?épices et de sous-bois, exhalant des notes persistantes, a des tanins amples.

Stéphane Savigneux

33124 Auros
Tél. : 05 56 65 51 59
Fax : 05 56 65 43 78
Email : stephane@savigneux.com
www.savigneux.com


Château de CÔME


?Si Château Clauzet est un grand Saint-Estèphe, nous dit Maurice Velge, un vin qui a une énorme plénitude, un superbe volume en bouche, une très grande longueur, Château de Côme possède sa spécificité propre. Les deux vins sont complémentaires, je bois très souvent du Côme sur du poisson, des ris de veau, de la cuisine orientale ou avec un steak de bœuf.?
Ce Saint-Estèphe Château de Côme 2014 (15 à 20% de fûts neufs) est de robe grenat, sent le cassis et l?humus, c?est un vin tout en élégance, mêlant structure et finesse, bien charpenté, de bouche parfumée (fraise des bois, épices). Le 2013, très fin, développe un nez tout en charme (fraise des bois, violette, humus), de couleur pourpre intense, aux tanins souples, très élégant. 
Savoureux 2012, de couleur intense, rond, aux connotations de cassis et d?humus, un vin bien charnu, ferme et persistant en bouche, élégant, de très bonne évolution. Le 2011, comme celui de son grand frère, est à dominante de souplesse, de parfums et de finesse, sent les épices, vraiment très séduisant aujourd?hui. ?Ce 2011 est le premier millésime certifié Bio du Château de Côme, nous précise José Bueno. Nous avions à l?esprit de ne pas utiliser de produit chimique mais nous ne voulions pas que la qualité baisse. Cela demande plus d?exigence, de suivi? nous labourons les sols, Le but est que la vigne arrive à mieux se défendre. Pour que le vignoble s?adapte à la culture en Bio, il faut compter de 4 à 5 ans.?
Le 2010, dense, au nez complexe où dominent la fraise des bois mûre et l?humus, est de robe profonde, de bouche classique, un vin corsé et gras, aux tanins bien présents et fondus à la fois, un millésime riche, de garde. Le 2009 est très classique, puissant, aux saveurs fruitées, avec ce nez de griotte mûre et de sous-bois, exhalant des notes sauvages au palais.

Baron Velge - Directeur : José Bueno
Lieu-dit Les Pradines
33180 Saint-Estèphe
Tél. : 05 56 73 72 25
Email : come@chateaudecome.com
www.chateaudecome.com



> Les précédentes éditions

Edition du 03/07/2018
Edition du 26/06/2018
Edition du 19/06/2018
Edition du 12/06/2018
Edition du 05/06/2018
Edition du 29/05/2018
Edition du 22/05/2018
Edition du 15/05/2018
Edition du 08/05/2018
Edition du 01/05/2018
Edition du 24/04/2018
Edition du 17/04/2018
Edition du 10/04/2018
Edition du 03/04/2018
Edition du 27/03/2018
Edition du 20/03/2018
Edition du 13/03/2018
Edition du 06/03/2018
Edition du 27/02/2018
Edition du 20/02/2018
Edition du 13/02/2018
Edition du 06/02/2018
Edition du 30/01/2018
Edition du 23/01/2018
Edition du 16/01/2018
Edition du 09/01/2018
Edition du 02/01/2018
Edition du 26/12/2017
Edition du 19/12/2017
Edition du 12/12/2017
Edition du 05/12/2017
Edition du 28/11/2017
Edition du 21/11/2017
Edition du 14/11/2017
Edition du 07/11/2017
Edition du 31/10/2017
Edition du 24/10/2017
Edition du 17/10/2017
Edition du 10/10/2017
Edition du 03/10/2017
Edition du 26/09/2017
Edition du 19/09/2017
Edition du 12/09/2017
Edition du 05/09/2017
Edition du 29/08/2017
Edition du 22/08/2017
Edition du 15/08/2017
Edition du 08/08/2017
Edition du 01/08/2017
Edition du 25/07/2017
Edition du 18/07/2017
Edition du 11/07/2017
Edition du 04/07/2017
Edition du 27/06/2017
Edition du 20/06/2017
Edition du 13/06/2017
Edition du 06/06/2017
Edition du 30/05/2017
Edition du 23/05/2017
Edition du 16/05/2017
Edition du 09/05/2017
Edition du 02/05/2017
Edition du 25/04/2017
Edition du 18/04/2017
Edition du 11/04/2017
Edition du 04/04/2017
Edition du 28/03/2017
Edition du 21/03/2017
Edition du 14/03/2017
Edition du 07/03/2017
Edition du 28/02/2017
Edition du 21/02/2017
Edition du 14/02/2017
Edition du 07/02/2017
Edition du 31/01/2017
Edition du 24/01/2017
Edition du 17/01/2017
Edition du 10/01/2017
Edition du 03/01/2017
Edition du 27/12/2016

 



Château de ROQUEBRUNE


DUCLOT


Château BOSSUET


Château de PASQUETTE


Château PANCHILLE


Château DEVISE d'ARDILLEY


Château ORISSE du CASSE


Château FILHOT


Château BEYNAT


Château du GRAND BOS


Château La FLEUR CRAVIGNAC


Château D'ARRICAUD


Château CHENE-VIEUX


Château des ARNAUDS


Château de MAUVES


Château MAYNE LALANDE


Château BÉCHEREAU


Château de La GRENIERE


Château La MARZELLE


Domaine de GRANDMAISON


Château AUX GRAVES DE LA LAURENCE


Domaine de VIAUD


Château BRONDELLE


Château LUCHEY-HALDE


Château LAFON


Domaine CHALET de GERMIGNAN


Château CLOS des PRINCE


Château HAUT-SAINT-CLAIR


Château le TUQUET


Château de VALOIS


Château Le MEYNIEU


Château LAUDUC


Clos du PÈLERIN


Château LAGARDE


Château BOIS CARRÉ



CHATEAU BECHEREAU


EARL GUY MALBETE


CHATEAU DE BEAUREGARD


DOMAINE CRET DES GARANCHES


CHAMPAGNE VAUTRAIN-PAULET


CHAMPAGNE BOULARD-BAUQUAIRE


DOMAINE COQUARD-LOISON-FLEUROT


CHATEAU FABAS


MAISON MOLLEX


DOMAINE FRANCOIS BERTHEAU


DOMAINE DE BELLEVUE


DOMAINE DE LA CASA BLANCA



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales