Guide Bordeaux

Edition du 07/02/2017
 

Château HAUT-MARBUZET

Rare

Château HAUT-MARBUZET

Au sommet.


Le 2011, est plus “Saint-Estèphe”, avec une belle structure, un vin dense et persistant, bien corsé, qui sent bon la framboise, la prune et l’humus, d’excellente bouche. Superbe 2010, qui dégage un très beau nez, des tanins bien présents mais enrobés, un vin très équilibré, au nez intense, dense au palais, où dominent la fraise des bois mûre et le poivre, mêlant structure et charnu. Le 2009 est splendide : de la finesse, de la complexité, de l’amplitude, un très grand vin où s’entremêlent la fraise des bois mûre, la griotte et l’humus, un vin corsé et gras, aux tanins bien présents et fondus à la fois, un millésime déjà très séducteur mais de grande évolution. On poursuit avec ce 2007, classique du millésime, ample, très parfumé, tout en souplesse, très agréable sur un civet de lapin ou des ris de veau sur canapé. Le 2006 semble se refermer, très typé par ce terroir de Saint-Estèphe, avec des nuances de myrtille et de grillé, de bouche puissante. Le 2005 se goûte très bien, dense, souple, structuré, au bouquet subtil et intense à la fois, un vin qui développe des arômes séduisants de cassis et de sous-bois, puissant, avec des tanins très bien équilibrés, qui mérite d’être conservé pour profiter de son potentiel. Le 2004 est exceptionnel. Très parfumé, très complexe, aux nuances de fruits noirs macérés, de cuir et d’épices, de bouche charnue mais distinguée. Le 2002 est dans lignée, un beau vin ample, riche au nez comme aux papilles, avec ces notes de mûre et d’humus, aux tanins savoureux, coloré et dense. Somptueux 2001, l’une des plus jolies bouteilles dégustées, à la fois très souple et dense, d’une grande ampleur, développant un nez envoûtant où les fruits cuits côtoient le poivre rose et le musc, d’une longue finale, idéal sur une cassolette de ris et rognons de veau à la moutarde ou un simple tournedos grillé. On s’oriente ensuite vers ce qui fait la force d’un grand vin, sa capacité d’évolution, en faisant un “saut” vers ce 1990, d’une grande longueur, au nez comme en bouche, avec ce côté légèrement “rancio” qui lui va parfaitement, aux tanins généreux, avec cette bouche bien charnue, ample et séduisante. Le 1989 est plus “chaud”, dominée par les fruits à noyau et la cannelle, un vin que l’on appréciera sur un foie gras aux figues, par exemple. Le 1987 parvient à maturité, il est à son apogée. Le 1982 ne fait pas son âge, mêlant densité et harmonie, tout en nuances d’arômes, où dominent la réglisse et les épices, de bouche intense, vraiment remarquable. On poursuit avec ce 1978, très classique, et du millésime et de son terroir, où se décèlent des connotations de de fruits à noyau et de fumé, tout en bouche comme le 1975, surprenant par sa vivacité, sa couleur, son ampleur, comme ce grand 1970, lui aussi, d’une bouche dense, subtilement parfumée (champignons, cuir), avec des tanins raffinés, un vin qui emplit le palais. Henri Duboscq et sa sœur Anne-Marie se sont associés à Philippe Jorand pour lancer un vignoble de 13 ha qui s'étend sur les communes de Gaillan et de Queyrac. On y goûte ce joli Médoc Château Layauga-Duboscq cuvée Renaissance 2011, plus souple, plus facile, d’un beau rouge sombre, charpenté, avec des tanins boisés bien présents, très aromatique et ample, avec de la persistance. Le 2010 est évidemment plus dense, bien charnu comme le 2009, harmonieux, aux connotations fruitées, aux notes d’humus et de vanille, alliant une bonne base tannique à une finesse persistante. Excellent 2008, qui parvient à maturité, tout en couleur et en matière, au nez de griotte et de fumé, aux tanins mûrs.

   

Château HAUT-MARBUZET

Henri et Bruno Duboscq
1, rue Saint-Vincent
33180 Saint-Estèphe
Téléphone : 05 56 59 30 54
Télécopie : 05 56 59 70 87
Email : infos@haut-marbuzet.net





> Le palmares des vins


CLASSEMENT MEDOC
e_medoc.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence en fonction des dernières dégustations, découvertes, coups de cœur, déceptions...


IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
LATOUR (Hors Classe)
MOUTON-ROTHSCHILD
GRAND-PUY-LACOSTE
MONTROSE
PICHON-COMTESSE
CLERC-MILON
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
(LAFITE-ROTHSCHILD)
(MARGAUX)
BATAILLEY
LASCOMBES
CANTENAC-BROWN
CLAUZET
HAUT-MARBUZET



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
LYNCH-BAGES*
BEAU SITE
(CALON-SÉGUR*)
FONBADET
LA GALIANE
HAUT-BATAILLEY
TRONQUOY-LALANDE
CAMBON LA PELOUSE
CASTERA
CISSAC
DAVID
HAUT BARRAIL
HAUT COTEAU
LAGORCE BERNADAS
LAMOTHE-BERGERON
RAUX
SAINT-HILAIRE
TOUR DU HAUT MOULIN
TOURTERAN
COUDOT
FONTESTEAU*
HENNEBELLE
HOURTIN DUCASSE*
LE MEYNIEU*
LES MOINES
BEYZAC*
(BROUSTERAS)
CLEMENT PICHON
LA CROIX*
LAMOTHE-CISSAC
ROSE BRANA*
BOIS CARRÉ*
GRAVES DE LOIRAC
(LAFON ROCHET*)
TEMPLE DE TOURTEYRON
ESTEAU
FOURCAS-HOSTEN*
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
(BRANE-CANTENAC*)
BRIDANE
COS LABORY
LA MOULINE
LAGRANGE
LÉOVILLE-BARTON*
MAYNE LALANDE
MONGRAVEY
ROLLAN DE BY
VILLEGEORGE
DESMIRAIL*
FOURCAS-DUPRÉ
CARONNE-SAINTE-GEMME*
DEVISE D'ARDILLEY
LAYAUGA DUBOSCQ
SAINT CHRISTOLY
LE BOURDIEU
DOYAC
PANIGON
MAUCAILLOU
PLANTIER ROSE
LES MARCEAUX
PETIT BOCQ*
POMYS
REYNATS
SAINT-AHON
TOUR-DU-ROC
LOUSTEAUNEUF*
LUSSAN*
MARQUIS DE TERME*
VITICULTEURS FORT MEDOC
CROIX du TRALE*
HOURBANON*
(LAMARQUE*)
SOULEY-SAINTE-CROIX
(TOUR DE BY*)
GRANINS-GRAND-POUJEAUX*



TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
AGASSAC
(GORRE*)
PONTAC-LYNCH
CHANTEMERLE
DOMEYNE
TOUR SIEUJAN
TOUR MARCILLANET
SIORAC
LABADIE
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
ESCOT
MOULIN ROUGE
(POUJEAUX)
DONISSAN*
FAUGEROUX
LARRIVAUX
LE TEMPLE*
SENILHAC
(SIGOGNAC)
SÉRILHAN

 A l'honneur

 Suivez nous

Patrick Dussert-Gerber sur Facebook Patrick Dussert-Gerber sur Twitter Patrick Dussert-Gerber sur LinkedIn Patrick Dussert-Gerber sur Viadeo




MILLESIMES 2016
Edition annuelle

Le terroir, sinon rien

Les grands vins racés et ... les autres

EXCLUSIF

Feuilletez gratuitement MILLESIMES en ligne comme le vrai magazine en tournant les pages

CLIQUEZ ICI


Recevez MILLESIMES en édition interactive PDF dès votre règlement
7 €
(format numérique PDF)

Recevez MILLESIMES en édition papier 464 pages en couleur présentation luxueuse


France Métropolitaine
15€
(port prioritaire compris)



 Les classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Château LAFLEUR-BEAUSEJOUR


Une exploitation familiale de 10 ha depuis plusieurs générations. Le nom de la propriété est le Château Lacarés, emprunté au ruisseau qui longe les derrières des chais récupérant les eaux de pluies des coteaux avant de se jeter dans la Dordogne. Coup de cœur pour ce Castillon Côtes de Bordeaux Château Lafleur Beauséjour 2014, pur Merlot, où dominent les groseille et l’humus, associant puissance et finesse, un vin charnu, aux tanins soyeux, à prévoir, par exemple, sur un sauté de veau et de rognon à la crème ou des côtelettes d'agneau aux aubergines frites. Le Castillon Côtes de Bordeaux Château Lacarès 2012, Cabernet franc et Merlot, sol sableux et argilo-calcaire, cuvaison 15 à 25 jours avec remontages quotidiens, pressurage doux et lent à l'aide d'un pressoir vertical à cages bois, élevage 18 à 24 mois avant la mise en bouteilles... un vin ample, parfumé, charpenté comme il se doit, au nez subtil et intense, avec des notes de cerise mûre, de griotte et de sous-bois, de bouche fondue et puissante à la fois, d’excellente évolution, parfait avec des rognons de veau à la bordelaise ou un jarret de veau aux cèpes séchés.

Nathalie et Hervé Largeteau
6, avenue de la Bourrée
33350 Saint-Magne-de-Castillon
Téléphone :05 57 40 03 18
Email : herve.largeteau@orange.fr

Château le TUQUET


Au sommet. Un domaine de 120 ha (55 ha de vignes d’un seul tenant), dont l’implantation du vignoble et des bâtime­nts figure déjà sur les cartes royales de Belleyme au début du XVIIIe siècle. Autour d’une jolie chartreuse, édifiée en 1730 et embellie par Victor Louis, s’organisent des bâtiments d’exploitation en cour carrée dont la configuration classique a pu être préservée. Ce château est la propriété de la famille Ragon depuis 1963. D'importants travaux ont été faits dans les chais en 1991 : 3 200 hl de cuverie Inox supplémentaires, construction d'un nouveau chai à barriques, thermorégulation de l'ensemble de la cuverie et climatisation des locaux de stockage. Savoureux Graves rouge 2012, bien structuré, de bouche puissante, un vin dense, coloré et corsé, très harmonieux, riche et bien fondu. Superbe 2011, aux tanins mûrs et fermes à la fois, au nez complexe et subtil dominé par les fruits macérés et l'humus, de bouche ronde mais puissante. Le 2010, avec un bouquet persistant et corsé, des arômes de sous-bois et de griotte, fondu, de bouche dense, légèrement épicée, aux tanins riches et veloutés à la fois, complexe, très réussi, de garde, bien sûr. Le 2009, de couleur profonde, au nez où dominent le cassis bien mûr et les sous-bois, mêle concentration aromatique, ampleur des tanins et distinction au palais. Excellent 2008, un vin avec beaucoup de structure, tout en bouche, bien équilibré, au nez de cerise confite et d’humus, de charpente élégante, de fort bonne garde. Le Graves blanc 2013, élevage en cuves sur lies, tout en finesse, aux nuances d’abricot et de grillé, d’un bel équilibre, aux senteurs persistantes de fruits frais, est d’une très jolie finale. Beau 2012, tout en persistance, où dominent les épices et l’amande, qui dégage une bouche franche et fraîche, marquée par la pêche blanche.

Paul Ragon et Alice de la Haye
18, route des Landes
33640 Beautiran
Téléphone :05 56 20 21 23
Télécopie :05 56 20 21 83
Email : letuquet@orange.fr

Château ORISSE du CASSE


La famille Dubois est entrée en viticulture en 1885. Un siècle plus tard, Richard, fils de Jean et Simone Dubois, reprend l'exploitation familiale avec son épouse Danielle. Tous deux sont œnologues. En 1985, l'exploitation grâce à l'amour qui a été porté par les parents de Richard, est en excellent état et présente une belle infrastructure. Dès ce moment là, une philosophie, un plan, sont établis : contrôle rigoureux des rendements (avec une mise au régime stricte des vignes), contrôle de l'état qualitatif du vignoble, vendange et vinification parcelle par parcelle, cépage par cépage, terroir par terroir, et retour à un élevage raisonnable en fûts. “Les Grands Vins de Bordeaux s’éloignent de plus en plus de la tradition, écrit Danielle Dubois, du respect des équilibres entre le Terroir, les Cépages, et le Vigneron responsable de l’élevage. En ce qui concerne la qualité, la conceptualisation technologique du vin a permis un grand bond en avant. Hélas, l’arrivée de quelques “gourous” conséquence de la Mondialisation, amène les concepteurs de vin à penser “uniforme”. Qu’il soit de Bordeaux ou de Taïwan, il faut faire le vin selon leurs critères, leurs absolutismes, pour qu’il se vende et se vende cher. Cette vue à court terme, où seul l’intérêt économique dirige, n’est pas pour nous plaire. Nous ne voulons pas de standardisation dans la création d’un Grand Cru. L’élaboration d’un cru n’est pas une industrie, soumise aux normes, ce n’est pas une activité qui souffre de se plier à la lourdeur, à la furie législative, au logo adelphe, aux écotaxes, au numéro de lot etc… Nous avons donc choisi, sur la commune de Saint-Sulpice-de-Faleyrens (le pied de Saint-Émilion), une magnifique croupe graveleuse sur laquelle nous avons, jour après jour, utilisé tout notre savoir-faire ancestral et notre interprétation des usages modernes pour permettre à ce mamelon de nous offrir le plus grand fruit possible ! Enfin, pour respecter au maximum ce grand fruit, nous bannissons tout appareil mécanique (érafloir, pompe, etc…).” Elle a raison et on le voit une nouvelle fois avec son Saint-Émilion GC 2012, bien parfumé (cerise confite, sous-bois), généreux et complexe, un vin tout en rondeur mais de jolie charpente. Excellent 2011, de belle couleur, charnu, avec des arômes intenses (truffe, cassis, sous-bois) et persistants, qui poursuit son évolution comme le 2010, avec ces nuances se définissant par des senteurs de framboise, de fraise des bois, un vin de couleur profonde aux reflets violacés, aux tanins amples, tout en bouche, de garde. Le 2009, aux tanins savoureux, d’une jolie concentration, aux notes de cassis, de cuir et de fumé, est bien corsé et commence à peine à s’ouvrir.  Goûtez Le P du Roy, une cuvée spéciale, avec des touches de fumé et d’épices, aux tanins souples mais puissants, un vin gras et de belle charpente, harmonieux en bouche... Il y a aussi ce Côtes-de-Castillon Arthus 2010, à la tête de son appellation, de couleur pourpre intense, aux tanins riches, très parfumé, bien épicé comme il le faut, avec des notes de groseille et de cuir, et des tanins très équilibrés (voir le Classement des Côtes), et le Saint-Émilion Bertinat Lartigue 2011, alliant fermeté et rondeur, aux tanins savoureux, de robe intense, au nez persistant avec des nuances de fruits à noyau au palais.

Danielle Dubois
248, lieu-dit Lartigue
33330 Saint-Sulpice-de-Faleyrens
Téléphone :05 57 24 72 75
Email : dubricru@terroirsenliberte.com
Site personnel : www.terroirsenliberte.com

CHATEAU LA CROIX MEUNIER


Cette propriété familiale, exploitée par la SCEA Meunier et Fils depuis 1988, appartient aujourd’hui au GFA Meunier. C’est la 5ème génération qui dirige le domaine. Les premières parcelles de ce petit vignoble ont été acquises vers 1840, et sont situées sur des sables anciens à l’ouest du village de Saint-Emilion, à proximité du Château Figeac et du Château Cheval Blanc. Les vendanges se font manuellement, après avoir déterminé la date de récolte par analyses et dégustation des baies. Les raisins sont transportés au cuvier dans des bastes, puis sont égrappés, triés et foulés pour être ensuite acheminés dans des petites cuves pour la fermentation. Voilà un très savoureux Château La Croix Meunier cuvée Georges Meunier 2014, à la robe profonde, aux arômes d'épices, de cuir et de myrtille, d'une belle complexité, qui développe des tanins gras et harmonieux, et des notes fondues en finale, aux nuances de réglisse et de mûre.  J’ai beaucoup apprécié également le 2009, de robe pourpre soutenu, superbe, aux notes de truffe, d’une grande harmonie, parfumé, séveux, généreux et persistant, de garde comme le 2008, qui développe des arômes de musc et de griotte, aux tanins enrobés mais riches, bien charnu. Le 2006 se goûte particulièrement bien, de couleur profonde, au nez complexe où prédominent le cassis et les sous-bois, un vin corsé et dense, de très bonne évolution.

Pierre et Sandrine Meunier
n° 7 Montlabert
33330 Saint-Emilion
Téléphone :06 88 15 26 19
Télécopie :05 57 24 72 54
Email : chateaulacroixmeunier@vinsdusiecle.com
Site : chateaulacroixmeunier


> Nos dégustations de la semaine

Château LANGOA-BARTON


Possédant sa propre personnalité par rapport à Léoville-Barton, même si les sols sont très semblables, ce Saint-Julien 2011, de couleur grenat, aux tanins très équilibrés, au nez subtil dominé par les petits fruits rouges à noyau et les épices, est un vin riche en couleur et en arômes, aux notes de fruits macérés en finale, de bouche savoureuse. Exceptionnel 2010, de couleur grenat intense, bien charnu comme nous les aimons, aux notes de pruneau, est un vin marqué par son équilibre et son harmonie, qui associe puissance et distinction, de garde comme le grand 2009, aux arômes de fruits rouges cuits, de truffe, d’épices et de sous-bois, est un vin ample, d’un remarquable équilibre en bouche, avec beaucoup de matière. Très typé, le 2008 est superbe, un vin ample et fondu à la fois, de robe grenat soutenu, parfumé, aux tanins riches et très équilibrés, et poursuit son évolution. Beau 2007, aux tanins très soyeux mais fermes également, au nez complexe (fraise des bois, cuir), d’une belle intensité en finale, un vin riche en couleur, classique, alliant finesse et charpente, ample et persistant en bouche. Le 2006 poursuit sa belle évolution, développant des nuances de mûre et d’humus, un grand vin charnu, très fin. Le 2005 est d’une belle robe pourpre, très typé, associant finesse et concentration, au nez très intense (mûre, cassis), de bouche subtilement épicée, un vin complexe, d’une belle finale, de garde. Beau 2004, aux arômes de fruits mûrs (groseille, cerise) et d’épices, présente des tanins souples et bien présents à la fois, un vin de bouche chaleureuse. Le 2003 se caractérise par une charpente solide et des nuances de fruits cuits, de base tannique importante et très équilibrée, au nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte, la mûre et les sous-bois, à savourer sur une bécasse par exemple. Le 2002 est très riche, de couleur soutenue, structuré et puissamment parfumé (fraise des bois, épices) au nez comme au palais, un vin corsé et tout en bouche, d’excellente garde. Beau 2001, généreux, charnu, un vin de belle robe grenat, délivrant des arômes d’épices et de fruits cuits, riche et volumineux en bouche . Le 1998 est d’une robe pourpre, aux notes de fruits cuits (cassis et framboise) et de cuir, est un vin dense et corsé, avec des tanins amples, riches, fondus. 

Anthony Barton et Lilian Barton-Sartorius

33250 Saint-Julien-Beychevelle
Tél. : 05 56 59 06 05
Fax : 05 56 59 14 29
Email : chateau@leoville-barton.com

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Château LESPAULT-MARTILLAC


Le très ancien Château Lespault-Martillac est situé sur une superbe croupe de graves qui domine la commune de Martillac. Depuis le millésime 2009, l'exploitation en est confiée au Domaine de Chevalier, Grand Cru Classé de graves qui appartient à la famille Bernard.
“Il n’est pas abusif de dire que le château Lespault-Martillac possède un très grand terroir, explique Olivier Bernard. D’abord, sa position élevée détermine un régime hydrique très favorable, avec un excellent écoulement naturel des eaux de ruissellement. Et puis il y a cette couche de graves de taille relativement importante, dont l’épaisseur varie de 80 cm à 1,50 m, qui repose sur de la grave argileuse. La fraîcheur est là, dans ce soubassement profond. La nouvelle structure du chai, nous l’avons conçue pour prodiguer au vin de Lespault-Martillac le traitement réservé aux plus grands crus de Bordeaux. Le potentiel du terroir le méritait! Notamment, afin de prendre en compte avec précision la gestion parcellaire du vignoble, nous avons mis en place une batterie de petites cuves de 60 et 80 hectolitres, dont le remplissage s’effectue par gravité. A Lespault-Martillac, désormais, tout comme à Chevalier, les phases de vinification du vin blanc se déroulent exclusivement en barriques et l’élevage, sur lies, est assorti de bâtonnages réguliers. Concernant le vin rouge, notre priorité est de préserver la parfaite intégrité du fruit et notamment de la peau, facteur de qualité de la trame tannique. Remontages et pigeages sont faits manuellement. Je précise que le vin rouge, lui aussi, est élevé sur lies pendant les premiers mois...”
On se fait donc plaisir avec ce Pessac-Léognan blanc 2013, 80% Sauvignon blanc, 20% Sémillon, aux accents de lis et d’agrumes, un vin de bouche puissante et persistante, de belle robe, ferme et suave en bouche, tout en séduction. 
Le Pessac-Léognan rouge 2013, 60% Merlot, 22% Cabernet-Sauvignon, 13% Petit Verdot, 5% Malbec, harmonieux, gras, au bouquet subtil, développe une bouche intense, où la mûre s’associe à la framboise bien mûre, un vin à ouvrir sur des mets épicés.

Propriétaire : Famille Jean-Claude Bolleau Administrateur Gérant : Olivier Berna
5, impasse de Domy
33650 Martillac
Tél. : 05 56 64 16 16
Fax : 05 56 64 18 18
Email : olivierbernard@lespault-martillac.com
www.lespault-martillac.com

Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Château d'ESTEAU


Depuis la récolte 2015, Hélène Musso a repris les rênes de la propriété, et s’attache à maintenir une typicité et une qualité unanimement appréciées.
Savoureux Haut-Médoc 2012, aux notes de pruneau et de sous-bois, de bouche pleine et généreuse, aux tanins fermes et soyeux à la fois, de couleur grenat, bien typé, franchement savoureux. 

Hélène Musso

> Les précédentes éditions

Edition du 31/01/2017
Edition du 24/01/2017
Edition du 17/01/2017
Edition du 10/01/2017
Edition du 03/01/2017
Edition du 27/12/2016
Edition du 20/12/2016
Edition du 13/12/2016
Edition du 06/12/2016
Edition du 29/11/2016
Edition du 22/11/2016
Edition du 15/11/2016
Edition du 08/11/2016
Edition du 01/11/2016
Edition du 25/10/2016
Edition du 18/10/2016
Edition du 11/10/2016
Edition du 04/10/2016
Edition du 27/09/2016
Edition du 20/09/2016
Edition du 13/09/2016
Edition du 06/09/2016
Edition du 30/08/2016
Edition du 23/08/2016
Edition du 16/08/2016
Edition du 09/08/2016
Edition du 02/08/2016
Edition du 26/07/2016
Edition du 19/07/2016
Edition du 12/07/2016
Edition du 05/07/2016
Edition du 28/06/2016
Edition du 21/06/2016
Edition du 14/06/2016
Edition du 07/06/2016
Edition du 31/05/2016
Edition du 24/05/2016
Edition du 17/05/2016
Edition du 10/05/2016
Edition du 03/05/2016
Edition du 26/04/2016
Edition du 19/04/2016
Edition du 12/04/2016
Edition du 05/04/2016
Edition du 29/03/2016
Edition du 22/03/2016
Edition du 15/03/2016
Edition du 08/03/2016
Edition du 01/03/2016
Edition du 23/02/2016
Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016
Edition du 26/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 12/01/2016
Edition du 05/01/2016
Edition du 29/12/2015
Edition du 22/12/2015
Edition du 15/12/2015
Edition du 08/12/2015
Edition du 01/12/2015
Edition du 24/11/2015
Edition du 17/11/2015
Edition du 10/11/2015
Edition du 03/11/2015
Edition du 27/10/2015
Edition du 20/10/2015
Edition du 13/10/2015
Edition du 06/10/2015
Edition du 29/09/2015
Edition du 22/09/2015
Edition du 15/09/2015
Edition du 08/09/2015
Edition du 01/09/2015
Edition du 25/08/2015
Edition du 18/08/2015
Edition du 11/08/2015
Edition du 04/08/2015

 



Château HAUT-MACÔ


Château VAISINERIE


Château TROTTE VIEILLE


Château FILHOT


Château La CROIX DAVIDS


Château FONTBONNE


Château HOURTIN-DUCASSE


Château de CRAIN


Domaine de GRANDMAISON


Château CORNEMPS


Château La ROSE- POURRET


Clos LABARDE


Château FONROQUE


Château LAGRANGE Les TOURS


Château MAUVINON


Domaine de BAVOLIER


Château CADET-BON


Château BELLEVUE-FAVEREAU


Château BOUTILLON


CHATEAUNET


Château TOUR-du-ROC


Château Les MOINES



CHATEAU BECHEREAU


CHATEAU DE GUEYZE


CHATEAU LE SOULEY-SAINTE-CROIX


CHAMPAGNE GREMILLET


DOMAINE FRANCOIS BERTHEAU


SCEV CHAMPAGNE MICHEL ARNOULD ET FILS


DOMAINE TROTEREAU


CHÂTEAU FILLON


SCEA CHATEAU CAILLIVET


H. DARTIGALONGUE ET FILS


DOMAINE DE MONTS LUISANTS


DOMAINE DE LA GUILLOTERIE


CHAMPAGNE MAURICE VESSELLE



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales