Guide Bordeaux

Edition du 05/07/2016
 

Château La Marzelle

Sommet

Château La MARZELLE

Ce grand vin chaleureux, élégant, avec beaucoup de chair, aux tanins soyeux, est le résultat d’un travail de passionnés qui s’attachent, chaque année, à laisser s’exprimer au mieux ce grand terroir.


Au XVIIIe siècle, le Domaine de La Marzelle appartenait à la famille Largeteau. Celle-ci le tenait des Religieux de Faises, seigneurs de fiefs très étendus et dont on retrouve la vieille abbaye, non loin de là, aux Artigues de Lussac. C’est en 1998 que la famille Sioen achète la propriété et s’emploie à lui redonner ses lettres de noblesse. “La Marzelle étend ses 17 ha de Merlot (70%), de Cabernet franc (15%) et de Cabernet Sauvignon (10%) sur un superbe terroir de graves, d’argiles et de sables : la Haute Terrasse de Saint-Emilion, précise Philippe Genevey, le Gérant. Elle a été formée, il y a 2 millions d’années au pléistocène inférieur par l’Isle qui coulait par ici jusqu’à la Dordogne. D’où l’explication des galets rubéfiés. Une orientation bio a été prise depuis 1988, avec l’utilisation de cuivre, de soufre, de calcium et de tisanes. De nombreuses opérations manuelles viennent peaufiner la maturation optimale des raisins. C’est la “prophylaxie”, méthode naturelle qui consiste à mettre la plante dans les meilleures conditions de défense contre les agressions exté- rieures, des maladies et du climat. Cette année un nouveau système de réception de vendange a été mis en place. Les raisins, vendangés manuellement, sont amenés au chai en cagettes. Après le passage sur une première table de tri vibrante, ils sont égrenés dans un égrappoir puis plongés dans un Tribaie dans lequel les grains les plus mûrs sont sélectionnés par leur densité. Le nouveau cuvier, inauguré en 2012, offre, avec ses cuves tronconiques en Inox, double paroi, une facilité de travail incroyable.” En Bio depuis 2008, le millésime 2015 sera le premier en Biodynamie. 2013 : marqué par les fruits noirs (griotte, pruneau), de bouche pleine, ample et velouté, d’une belle concentration tout en rondeur, un beau vin, tout en charme. 2012 : remarquable, très gourmand, de robe pourpre, intense, aux tanins riches, est très équilibré, très charnu, au nez dominé par les fruits rouges et la truffe, de bouche puissante et fondue à la fois, d’évolution prometteuse. 2011 : charme et volupté, au nez où s’entremêlent des notes d’épices et de fruits rouges mûrs, structuré, d’une belle ampleur, complexe, un vin encore jeune, qui demande à se fondre. 2010 : un très grand vin, de couleur cerise intense aux reflets pourpres, au nez distingué et persistant de fruits noirs et d’épices, aux tanins bien enveloppés, un vin puissant, de belle matière, de bouche riche et harmonieuse, de garde, naturellement.

   

Château La Marzelle

Gérant : Philippe Genevey

33330 Saint-Émilion
Téléphone : 05 57 55 10 55
Télécopie : 05 57 55 10 56
Email : info@lamarzelle.com





> Le palmares des vins


CLASSEMENT BORDEAUX SUPERIEUR
e_bordeaux_superieur.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
PIOTE
BELLEVUE-FAVEREAU
BOSSUET
BRAN DE COMPOSTELLE
CRAIN
PANCHILLE
PASCAUD
FILLON
HAUT-CRUZEAU
LAGRANGE LES TOURS
PARENCHÈRE
THURON
GALAND
LATOUR LAGUENS
BÉCHEREAU
BARAIL
CRANNE
PAILLETTE
LAMOTHE VINCENT
BURLIGA
JAYLE
LISENNES
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
FONTBONNE (BX)
BELLE GARDE
BOUTILLON
BERNADON (BX)
CORNEMPS
MASSON/GASSIES-GAUTEY (BX)
ENTRE-DEUX-MONDES
GRAND FRANÇAIS
AUX-GRAVES -DE-LA-LAURENCE
LAJARRE
PENIN
SIRON
LAUDUC
MALEDAN (BX)
BALLAN-LARQUETTE (BX)
LE SEPE
(MAISON NOBLE)
BASTIAN
MAUBATS
CROIX DE QUEYNAC
LARTIGUE-CÈDRES
TUILERIE du PUY
BUISSON
(LAUBERTRIE (BX))
(VRILLE TETUE)
FONT-VIDAL (BX)



DEUXIEMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
VRAI CAILLOU*
ARRAS
CASTENET
(PIERRAIL)
(REIGNAC)
CAZENOVE
BRANDILLE*
CANTEMERLE*
(HAUT-BRANA*)
PEYFAURES
VIEILLE TOUR
LA GALANTE
L'HERMITAGE
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
FARIZEAU*
SAINTE-BARBE*
BEAU RIVAGE
HAUT-MONGEAT*
ELIXIR de GRAVAILLAC
COLLINES*
LES MARÉCHAUX (BX)
PRIEURÉ MARQUET
FRANQUINOTTE (BX)



TROISIEMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
(GRAND PARIS*)
HAUT GAUSSENS
(LAVILLE)
(CANET (BX))
(CROIX DE ROCHE)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
LA FLEUR HAUT GAUSSENS*
BRANDE-BERGÈRE*
HAUT POUGNAN (BX)

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Château La ROSE- POURRET


Un vignoble familial (depuis 5 générations) de 8 ha d’un seul tenant. La génération actuelle maintient la tradition en travaillant avec passion les Merlot (75%) et Cabernet franc (25%), plantés sur des sols argilo-sableux sur crasse de fer et sables anciens. Labours, vendanges manuelles, vinification traditionnelle, élevage en barriques neuves renouvelées par 1/3 chaque année... Le Saint-Émilion GC 2012 est très réussi, dense et puissant au nez comme au palais, avec ses tanins soyeux, au nez de fruits cuits (myrtille, fraise des bois), de bouche finement épicée. Le 2011, dense et très parfumé (mûre, humus), avec des tanins ronds mais présents, est un vin qui emplit bien les papilles, d'une finale très savoureuse. Très beau 2010, riche, aux tanins denses, ferme, très bien élevé, tout en nuances d’arômes (griotte, groseille, cannelle), de bouche riche et persistante, très équilibrée, dominée par les fruits cuits, idéal sur une selle d'agneau en persillé de truffe. Le 2009 séduit toujours autant, de couleur pro- fonde, complexe au nez (pruneau, épices), un vin de bouche flatteuse et riche à la fois, aux connotations de cassis et de poivre noir, d’une jolie finale finement épicée, avec des tanins veloutés mais puissants. Le 2008, complexe et harmonieux, tout en finesse, aux tanins riches, légèrement corsé comme il se doit, est très représentatif de ce beau millésime classique bordelais, au nez comme au palais (griotte, cannelle, sous-bois...), ample, avec une matière soyeuse. Le 2007 sent bon la griotte et les sous-bois, de bouche puissante et souple à la fois, un vin de couleur rubis profond, un vin parfait actuellement avec, par exemple, des tournedos pôélés et macaronis aux morilles ou un faisan à la fricassée de champignons sauvages.

Philippe et Laure Warion

33330 Saint-Émilion
Téléphone :05 57 24 71 13
Télécopie :05 57 74 43 93
Email : chateau.larosepourret@wanadoo.fr
Site personnel : www.la-rose-pourret.com

Château LAUDUC


Domaine de 100 ha, situés sur 8 communes bordelaises, sur des coteaux, à dominante argilo-calcaires et graveleux. Beau Bordeaux Supérieur cuvée Prestige 2012, élevé en barriques 15 mois, où se mêlent la griotte et l’humus, un vin classique, de très bonne structure, fin mais avec de la matière, aux tanins amples, de bonne évolution. Le Bordeaux Supérieur Tradition 2012, tout en bouche, aux tanins savoureux, au nez de petits fruits (mûre, cassis), allie finesse et charpente. Excellent Bordeaux blanc 2015, avec cette touche d’acidité alliée à une rondeur agréable, où s’entremêlent des notes de coing et de lis, de bouche fine et persistante. Très joli Clairet 2015, aux nuances de fraise et de poire, avec cette pointe de nervosité présente, d’une jolie souplesse en bouche, avec une finale épicée, très flatteur comme le rosé 2015, qui sent la rose et la mûre, parfait sur des gougères ou des rougets grillés. Goûtez le Château Flamand Bellevue rouge 2015, tout en bouche, aux tanins souples mais riches, dense, d'une belle longueur, au nez mariant élégamment les fruits mûrs et les épices.

Famille Grandeau
Domaine de Bellevue - 8, chemin de la Peyre
33370 Tresses
Téléphone :05 57 34 43 56
Télécopie :05 57 34 43 58
Email : m.grandeau@lauduc.fr
Site personnel : www.lauduc.fr

Château CARTUJAC


Bruno Saintout est talentueux et se passionne pour ses trois propriétés médocaines. La famille Saintout, présente sur la commune de Saint-Laurent-Médoc depuis la fin du XVIIIe siècle, s’est installée au Domaine de Cartujac où elle élevait des moutons aux portes de la grande lande et cultivait déjà quelques arpents de vigne. Vous apprécierez ce Domaine de Cartujac Haut-Médoc 2012, vignoble de 10 ha, sols de graves Graves, argilo-graveleux, de belle robe pourpre, aux tanins mûrs, dominé par le cassis et la framboise, un vin tout en bouche, charnu comme il le faut, qui poursuit son évolution. Une référence dans son appellation, son Château la Bridane Saint-Julien 2013, vignoble de 15 ha sur graves garonnaises, est tout en nuances, de bouche veloutée et très parfumée (prune, myrille), de texture ample et savoureuse. Il mêle charpente, élégance et puissance aromatique, concentré, de couleur pourpre, avec des arômes de fruits rouges surmûris et de cuir, d’un beau potentiel d’évolution. Le vin collectionne les récompenses. Goûtez aussi son Château du Périer Médoc 2012, vignoble de 7 ha, sols de graves sablo-graveleux, d’une jolie robe grenat, aux tanins riches et souples à la fois, au nez persistant où dominent des notes de prune et d’épices, bien structuré, médaille d’Argent à Bordeaux.

Bruno Saintout
20, Cartujac
33112 Saint-Laurent-Médoc
Téléphone :05 56 59 91 70
Télécopie :05 70 61 10 78
Email : bruno.saintout@wanadoo.fr
Site personnel : www.vignobles-saintout.com

DOMAINE L'ENTRE DEUX MONDES


Le choix de la culture biologique était évident pour ce passionné vétérinaire ostéopathe, créateur et organisateur de la Foire Biologique et artisanale de Libourne depuis 1999, qui s'est lancé dans l’aventure en 2004 avec 2,53 ha de vignes installées sur deux coteaux orientés nord sud pour les Merlots (70%) et est-ouest pour les Cabernets-Sauvignon (30%). Les parcelles sont d’âges différents : 15, 30 et 50 ans. Vendanges manuelles et conviviales, tris sur pieds et sur table à l’entrée du chai, vinification sans apport de levures, élevage en cuves et en barriques. “En 2013, nous dit Jean-François Moniot, nous n’avons pas récolté, ne souhaitant pas devoir ajouter des copeaux, du sucre…, et avons donc donner nos raisins à un voisin qui vend en vrac. 2014 : belle récolte, les Cabernets-Sauvignons sont parfaits, les Merlots un peu moins. Nous préparons une cuvée de prestige, qui sera un assemblage Cabernet-Sauvignon et Merlot. En 2015, nous construisons un gîte de charme et proposons à la vente : la cuvée Mille et une Nuits 2005 (Cabernet-Sauvignon), les 2010, 2009 et 2006 (Cabernet-Sauvignon et Merlot).” C’est donc le moment de déboucher ce Bordeaux Supérieur cuvée Azur 2009, médaille d'Argent Vins Bios, cuvée spéciale de Merlot, est un vin ayant de la charpente tout en conservant une jolie rondeur, avec des notes de fruits surmûris. Le Bordeaux Supérieur 2012 Bio (80% Merlot, le reste en Cabernet-Sauvignon), est de jolie robe, bouqueté, au nez de petits fruits rouges frais, de très bonne charpente, aux tanins équilibrés, très charmeur, encore bien jeune. Excellent 2011, de couleur pourpre, aux notes de fruits rouges et d’humus, velouté, au bouquet très fin, de bouche puissante, ample, aux tanins soutenus et souples à la fois, très savoureux. Le 2010 est plus riche, bien sûr, parfumé et persistant, aux tanins riches, équilibrés, mêle une charpente certaine à une jolie souplesse au palais, de bonne garde comme le 2009, de robe grenat, intense, riche au nez comme en bouche, avec ces notes de fruits mûrs d’épices et d’humus, aux tanins fermes, de bouche puissante. Il y a encore son Bordeaux Supérieur Adélaïde 2011 Bio, bien élevé, riche mais fin, très parfumé, au nez complexe où dominent les fruits mûrs et les épices, harmonieux, un joli vin à déboucher sur des rognons de veau grillés.

Jean-François Moniot
49, chemin de l'Escarderie
33141 Villegouge
Téléphone :06 08 05 62 47 et 05 57 24 39 60
Télécopie :05 57 84 55 40
Email : lentredeuxmondes@vinsdusiecle.com
Site : lentredeuxmondes
Site personnel : www.lentredeuxmondes.fr


> Nos dégustations de la semaine

Château La PERRIÈRE


Un vignoble de 10,5 ha sur sols argilo-calcaire, argilo-graveleux et sablo-argileux. Le château fut au Moyen Âge un couvent de moines défricheurs qui plantèrent les premiers vignobles sur le coteau. Celui-ci est drainé par le petit ruisseau la Perrière qui régule favorablement la nappe phréatique.
Savoureux Lussac Saint-Émilion Château la Rose Perrière 2009, 90 % Merlot et 10 % Cabernet franc), vendanges manuelles, élevage sur lies en barriques neuves à 80% et 20% en fûts d'un vin, médaille de Bronze au concours de Bordeaux 2011, de robe brillante et soutenue, aux senteurs de fruits rouges cuits, avec une bouche riche qui dévoile des tanins fondus mais bien présents, d'une belle longueur. Le 2008, médaille d'Or au concours mondial de Bruxelles 2010, mêle structure et finesse, charpenté, de bouche puissante, un vin gras et corsé, très harmonieux, tout en complexité aromatique, avec des tanins ronds. Toujours aucune hésitation.

Jean-Luc Sylvain

Château des BROUSTERAS


Le vignoble de 26 ha, cultivé, avec amour et passion, par la famille Renouil depuis 1960, se situe à quelques foulées de l'estuaire de la Gironde. Ici les vinifications se font dans le respect des méthodes ancestrales. Il en est de même pour le vieillissement qui s'effectue en barriques de chêne merrain 12 à 18 mois selon le millésime.
Vous aimerez ce Médoc Cru Bourgeois 2011, issu de 50% Merlot, 45% Cabernet-­Sauvignon, 5% Cabernet franc, puissant, avec ce nez légèrement épicé, avec des tanins bien présents qui commencent à peine à se fondre, coloré et parfumé. Remarquable 2010, de belle couleur pourpre, aux tanins fermes et soyeux à la fois, de bouche corsée, un vin ample et velouté, d'une belle concentration, avec des senteurs de fruits noirs et d'épices, il est très représentatif de ce très beau millésime, un vin très harmonieux, de garde. Le 2009, médaille d'Or à Mâcon, est élégant, avec des arômes de fruits rouges intenses et de fumé, de bouche dense, tout en finesse, un vin de couleur profonde, tout en nuances d'arômes (cassis, cannelle) en finale. Le 2008, complet, très parfumé, bien tannique, est un vin complexe, de garde. Le 2007 allie puissance et souplesse, avec ce nez où dominent le pruneau et une pointe de poivre, équilibré, avec des tanins ronds. Le 2006, un vin de couleur pourpre, au bouquet développé avec des nuances giboyeuses, aux notes fruitées de framboise et de prune, complet, aux tanins amples, d'excellente évolution. Superbe 2005, où s'entremêlent des notes de petits fruits rouges cuits et de réglisse se goûte très bien aujourd'hui, très harmonieux (un vrai cadeau pour 12,30€). Aucune hésitation.

Renouil Frères
2, rue de L'Ancienne Douane
33340 Saint-Yzans-de-Médoc
Tél. : 05 56 09 05 44
Fax : 05 56 09 04 21
Email : chateaudesbrousteras@gmail.com
www.chateau-des-brousteras.com

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Château CERTAN de MAY de CERTAN


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Historiquement, le nom du Château est celui d’une grande famille écossaise, installée en France dès le Moyen Âge, et à Pomerol à la fin du XVIe siècle. La noblesse de cette famille lui permit d’obtenir le fief de Certan par ordonnance royale. Selon les archives locales, la propriété fut la première à être autorisée par le roi à pratiquer la culture de la vigne à Pomerol. Le domaine fut ensuite partiellement morcelé sous la Révolution, et repris par la famille Barreau-Badar en 1925. Le Château est situé au sud-est du (très) fameux plateau de Pomerol, les 5 ha de vignes très anciennes se trouvant plantées sur ce terroir argilo-siliceux qui produit les meilleurs crus de l’appellation. Le vin (2/3 de Merlot, 1/3 de Cabernet franc) est élevé de la façon la plus traditionnelle : une récolte manuelle à parfaite (et tardive) maturité, des fermentations à l’ancienne, lentes et longues, un vieillissement de 20 mois en fûts de chêne, dont 80% renouvelés chaque année..., pour seulement quelque 24 000 bouteilles, et moins selon les millésimes. Certan de May de Certan est un très Grand Cru extrêmement charmeur, puissant, charnu, d’une structure de “cathédrale”, d’une grande élégance, très riche en arômes avec cette note de truffe fraîche caractéristique.
“Nous cultivons en Terras Vitis, explique Jean-Luc Barreau, donc de façon très raisonnée et parcimonieuse, nous avons d’ailleurs beaucoup d’insectes dans le vignoble. Nous avons la volonté de préserver ce patrimoine et de le faire perdurer. Par exemple, le millésime 2012 n’a pas été une année facile. Cependant, à Pomerol, sur nos terroirs, nous avons été chanceux. Il a fallu être vigilant toute l’année jusqu'à la vendange. Nous avons eu une belle fin du mois d’août et un mois de septembre très propice, et cela a permis de parfaire la maturité. J’ai même décidé d’avancer la date de vendange de trois jours car les raisins étaient parfaitement mûrs. À l’élevage, les Vins me surprennent, ils seront très intéressants à déguster après quelques mois en barriques, ils ont un très bon taux d’alcool, beaucoup de charme, ils sont très prometteurs.
Le 2010 est un très grand millésime avec beaucoup de matière, d’opulence, de puissance, des arômes très prononcés, un vin d’un très joli potentiel de garde. Le 2009 est plus structuré que le 2008 et un peu moins que le 2010 qui a une telle ampleur ! C’est un très joli vin avec du charme mais aussi de la puissance. Le 2008 est un vin un peu plus charpenté que le 2007, à la belle robe très profonde. Il est très séduisant par ses notes de fruits rouges, de torréfaction, de chocolat, ce sont les arômes typiques de notre terroir que l’on retrouve dans tous nos Vins. Les rendements étaient très faibles (28 hl/ha). Le 2007 est un vin aimable, d’une jolie structure, il a une très belle robe rouge profond, c’est un vin qui n’a pas trop de puissance mais vraiment beaucoup de charme, avec une jolie finale qui glisse, très douce, et séduit par ses notes de fruits rouges, de café torréfié apportées par le bois, puis des notes de cacao persistantes en finale.
Je suis très concerné par la culture bio, cela fait déjà 12 ans que nous sommes certifiés Terra Vitis avec un cahier des charges à respecter. Il faut parfois jongler et accepter de faire tomber quelques grains, l’exposition des vignes... plusieurs paramètres ont joué en notre faveur. Depuis 20 ans, nous avons tous les moyens pour mieux maîtriser nos vignes et il faut être raisonnable sur les rendements, c’est fondamental pour la qualité des Vins. Tout se joue avec l’équilibre par pied de vigne: dimension des grappes, vendanges vertes, état sanitaire, aération pour éviter les maladies... Il faut savoir prendre les bonnes décisions et réagir vite. Je travaille avec passion en pratiquant une politique volontariste de qualité.
Pour moi, ce qui importe dans le vin, c’est le fruit, le bois booste un peu le vin mais c’est le fruit qui prime. Nous allons refaire le cuvier à Pomerol car je souhaite avoir l’infrastructure pour faire du parcellaire, j’ai fait des recherches sur le sous-sol (carottage de 1,5 m) de chaque parcelle de Certan de May par la Chambre d’Agriculture. C’est surprenant, il y a des graves tellement compactes que les racines ont du mal à descendre. Je travaille de la même façon sur les autres vignobles, vendanges vertes, récolte à la main, tables de tri, je fais des vinifications un peu plus modernes que pour le Pomerol mais je limite les rendements, toujours au-dessous de ceux fixés par l’appellation. Notre Lussac Château Poitou vieillit en barriques 12 mois, ce qui lui donne une belle aptitude de garde. Je tiens à valoriser mes Vins qui sortent toujours parmi les premiers en dégustation à l’aveugle. Je pars du principe que dans le temps les bons Vins se vendent toujours, donc mon objectif reste toujours la qualité. Je vais présenter ce vin en bouteilles lourdes, changer l’étiquette, des efforts qui soulignent la qualité des Vins.”
Vous allez aimer ce grand Pomerol 2012, qui allie puissance et distinction, parfumé, charpenté, un vin d’une jolie concentration, aux connotations de petits fruits mûrs et de truffe, de bouche ample et très élégante. Splendide 2011, de couleur cerise intense aux reflets pourpres, au nez distingué et persistant de fruits noirs et d'épices, aux tanins bien enveloppés, un vin puissant, de belle matière, de bouche riche et harmonieuse. “Le 2011 a été un millésime un peu particulier par ses températures fluctuantes, caniculaires presque, en avril, puis plus fraîches en juillet, poursuit Jean-Luc Barreau. Cela pouvait être déstabilisant, mais nous sommes habitués à anticiper et, grâce à tout le travail réalisé en amont à la vigne et à notre expérience nous avons obtenu le meilleur. La maturité a été longue à arriver mais, ensuite nous avons su parfaitement tirer partie de la vendange. Sur le plateau de Pomerol, c'était homogène, tout s'est rééquilibré et nous n'avons vendangé que les beaux raisins mûrs en étant très vigilants sur la table de tri. C'était vraiment un millésime à vendanger à la main, un vrai millésime de vigneron, nous sommes passés pas loin de la catastrophe, et avons eu la chance d'avoir de belles conditions climatiques à la fin de l'été.”
Très grand Pomerol 2010, d’une belle complexité aromatique fruité et élégant, bouche croquante, beaucoup de chair, un vin concentré en matière, aux tanins puissants et mûrs à la fois, très parfumé, dense et savoureux. Exceptionnel 2009, de belle couleur profonde, nez fruité, très belle attaque, dense, charnu, joli fruité. Bonne concentration beaucoup de fraîcheur en finale, encore fermé, bien sûr.
Superbe 2008, avec ce nez où domine le pruneau, associant structure et élégance, parfumé, dense, aux tanins bien présents, bien corsé, finement épicé, classique de son appellation, un vin riche et complet. “Pour le 2008, raconte Jean-Luc Barreau, j’avais vendangé tard, les 4 et 6 octobre pour le Merlot et le 11 au matin pour le Cabernet franc et l’après-midi par le Cabernet-Sauvignon. La maturité s’était beaucoup accélérée à partir du 15 septembre, nous avons eu des journées chaudes et, grâce à nos très faibles rendements (32 hl/ha), nous obtenons une très belle qualité. Nous avions moins de décalage de maturité par rapport au 2007. Depuis six ans, nous travaillons en agriculture raisonnée et avons le label Terra Vitis. Nous avons été très vigilants durant tout l’été car nous ne traitons pas n’importe comment, c’est très précis et contraignant. Nous avions pris la précaution de ne pas trop extraire et, malgré cela, la couleur est très foncée, preuve d’une belle maturité. Nous avions des taux d’anthocyanes très élevés, supérieurs au 2007. J’avais commencé ma vinification tout en douceur, privilégiant des remontages fréquents et très courts (7 à 8 remontages par jour 4 à 5 minutes). Notre équipement en remontage automatique, avec thermorégulation, permet plus de souplesse et de précision.”
Le 2007, riche en couleur, bien charnu, qui sent bon la griotte et les sous-bois, de bouche puissante, vraiment réussi, un vin qui allie ampleur et souplesse. Superbe 2006, dans la lignée du 2005, qui a une robe sombre et violine, le nez révèle un joli fruit, avec des nuances toastées, un vin d’une grande finesse et élégance. En bouche, il est charnu, d’une belle structure, bien équilibré, un vin tout en “dentelle” avec une belle finale soyeuse et veloutée, d’un très beau potentiel de garde, à boire avant le 2005.
Exceptionnel 2005, corsé et généreux, de bouche puissante et ample, avec ces nuances bien caractéristiques de fruits mûrs et de réglisse, de charpente solide et fine à la fois, de grande évolution. Superbe 2004, associant concentration aromatique et souplesse, corsé et typé. Le 2003 est un grand vin, racé, d’une belle couleur grenat, charnu et parfumé, au nez persistant de petits fruits rouges mûrs, de cuir et de sous-bois, avec beaucoup de matière, de garde. Le 2002 est remarquable, très typé, très corsé, aux tanins puissants et équilibrés, au nez intense, de bouche harmonieuse et persistante, de garde. Mêmes propriétaires que le Lussac-Saint-­Émilion Château Poitou.

Famille Barreau

> Les précédentes éditions

Edition du 28/06/2016
Edition du 21/06/2016
Edition du 14/06/2016
Edition du 07/06/2016
Edition du 31/05/2016
Edition du 24/05/2016
Edition du 17/05/2016
Edition du 10/05/2016
Edition du 03/05/2016
Edition du 26/04/2016
Edition du 19/04/2016
Edition du 12/04/2016
Edition du 05/04/2016
Edition du 29/03/2016
Edition du 22/03/2016
Edition du 15/03/2016
Edition du 08/03/2016
Edition du 01/03/2016
Edition du 23/02/2016
Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016
Edition du 26/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 12/01/2016
Edition du 05/01/2016
Edition du 29/12/2015
Edition du 22/12/2015
Edition du 15/12/2015
Edition du 08/12/2015
Edition du 01/12/2015
Edition du 24/11/2015
Edition du 17/11/2015
Edition du 10/11/2015
Edition du 03/11/2015
Edition du 27/10/2015
Edition du 20/10/2015
Edition du 13/10/2015
Edition du 06/10/2015
Edition du 29/09/2015
Edition du 22/09/2015
Edition du 15/09/2015
Edition du 08/09/2015
Edition du 01/09/2015
Edition du 25/08/2015
Edition du 18/08/2015
Edition du 11/08/2015
Edition du 04/08/2015
Edition du 28/07/2015
Edition du 21/07/2015
Edition du 14/07/2015
Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015
Edition du 01/10/2013
Edition du 24/09/2013
Edition du 17/09/2013
Edition du 10/09/2013
Edition du 03/09/2013
Edition du 27/08/2013
Edition du 20/08/2013

 



Château BELLES-GRAVES


Château La ROSE- POURRET


Château PIRON


Château de La GRENIERE


Château de LAMARQUE


Château LAFLEUR du ROY


CHATEAUNET


Château LOIRAC


Château La GALIANE


Château BICHON-CASSIGNOLS


Château des BROUSTERAS


Château LAUDUC


Château HAUT FERRAND


Château MONTROSE


Château ROUGEMONT


Château CORNEMPS


Château FILHOT


Château PIGANEAU


Château CANTENAC


Château BOIS CARRÉ


Château HENNEBELLE


Château Le BOURDIEU


Vignobles GASSIES-GAUTEY


Château BOUTILLON


Vignobles et Domaines JANOUEIX Jean-François



DOMAINE MOULIN DU POURPRÉ


DOMAINE DU CLOS DE L'EPINAY


CHATEAU BECHEREAU


CHATEAU HAUT-SAINT-CLAIR


DOMAINE DE L'AMAUVE


DOMAINE DU CHALET POUILLY


CHATEAU MACQUIN


CHAMPAGNE GOSSET


CHAMPAGNE PERSEVAL-FARGE


CHATEAU PONT LES MOINES


DOMAINE DE LA VALERIANE


CHATEAU MONT-REDON


DOMAINE DE MONTS LUISANTS


EARL FREY CHARLES ET DOMINIQUE


EARL GUY MALBETE


DOMAINE DE ROSIERS



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales