Guide Bordeaux

Edition du 02/04/2019
 

Château de Côme

Elégance

Château de CÔME


“Pour l’été 2019, nous raconte Maurice Velge, les travaux concernant nos installations seront terminés, nous aurons une nouvelle salle de conditionnement, un nouveau chai à bouteilles, un nouveau cuvier, un nouveau chai à barriques et une nouvelle salle de dégustation à l’étage avec un très beau panorama à 180° sur les vignes ! Cela servira également de lieu d’accueil car nous pourrons recevoir jusqu’à 35 couverts pour des groupes ou des professionnels, par exemple. Notre millésime 2016 est une des plus jolies bouteilles que nous avons faite au Château de Côme depuis que j’ai repris le château en 1997, le vin dégage une vraie plénitude, une grande souplesse et une élégance grâce à nos très beaux et différents terroirs de calcaires, d’argiles et de sables. Depuis 2018, nous sommes en Agriculture Biologique sur l’ensemble de la propriété. Le millésime 2018 est d’une très belle qualité, même si nous pouvons regretter un manque en terme de quantité cela est compensé par la qualité exceptionnelle des raisins que nous avons ramassés.”

   

Château de Côme

Baron Velge - Directeur : José Bueno
Lieu-dit Les Pradines
33180 Saint-Estèphe
Téléphone : 05 56 73 72 25

Email : come@chateaudecome.com





> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Château LESTAGE-DARQUIER


Si la propriété a été créée par des ancêtres en 1868, Brigitte et François Bernard l’ont reprise en 1982, alors qu’elle ne produisait plus que quelques bouteilles. Vignoble de 10 ha situé sur la partie ouest du terroir de graves de Grand-Poujeaux. Pratique de la “Protection Raisonnée du Vignoble” et la propriété est qualifiée “Agriculture Durable” et certifiée Terra Vitis depuis 2004. Après une vendange manuelle et des tris sévères, les vinifications sont très bien maîtrisées (contrôle des tempé́ratures, remontages par pompage lent avec petit débit, cuvaisons longues de 21 jours, débourbages fréquents avec aération...). Superbe Moulis 2016, 55% Cabernet-Sauvignon, 43% Merlot et 2% Cabernet franc, vignes de 20 ans en moyenne, élevage pendant une année en barriques, il a des nuances de cerise noire et d’épices, un vin de belle charpente, riche et charnu, tout en subtilité, de couleur soutenue. Vous allez apprécier également le 2015, de belle matière, de truffe et de cuir, d’un équilibre soyeux, complexe, avec ces nuances de fruits rouges bien mûrs et une touche de cannelle caractéristique. Le 2014, est dense et parfumé, de bonne base tannique, tout en bouche, avec des notes bien caractéristiques de fruits et d’épices, très bien élevé. Le 2012, d’un beau rouge profond, au nez persistant, aux nuances d’humus et de petits fruits noirs , il est tout en finesse tannique, ample et de bonne structure. Excellent 2011, avec ces notes de fruits surmûris et d’épices, qui est un vin de très bonne bouche, gras et charnu, aux tanins harmonieux.

Brigitte et François Bernard
42, chemin de Giron - Grand Poujeaux
33480 Moulis-en-Médoc
Téléphone :05 56 58 18 16 et 06 81 78 77 69
Site personnel : www.chateaulestagedarquier.com

Château LAMOTHE-DESPUJOLS


Une expolitation familiale de 7,5 ha (Cru Classé). Le vignoble est situé à l'ouest du village de Sauternes, 85% Sémillon, 10% Sauvignon, 5% Muscadelle. Le Château Lamothe fut bâti au XVI e siècle en arrière d’un fortin mérovingien, témoin des luttes qu’essuyèrent les habitants de Sauternes contre les invasions sarrasines au VIII e siècle puis normandes au IXe siècle. Plus tard, lors de la “Guerre de Cent Ans”, cet ouvrage servit de puissante «redoute». Les seigneurs de Fargues et de Budos en étaient les propriétaires. En 1814, Jean-François de Borie vend Lamothe à un négociant d’origine britannique, Monsieur Dowling. Depuis 1961, c’est donc d’un point culminant sur la vallée du Ciron, deux de ces affluents et le joli bourg de Sauternes que Jean, puis Guy Despujols s’attache à ce terroir de grande qualité. Le vignoble a un âge moyen supérieur à 40 ans et puise sa sève et son équilibre dans un sol profond de graves et d’argile. Guy Despujols dirige la propriété depuis 1989. Il apporte toute sa fougue, sa passion et son obstination à l’élaboration de ce grand vin. Belle réussite avec ce savoureux Sauternes 2015, au nez de rose et de miel, de bouche onctueuse, un grand vin concentré, où l’abricot confit prédomine en finale, de belle garde. Le Sauternes 2014, où l’on retrouve des notes franches de grillé, de brioche et de fruits confits, il est dense et distingué à la fois, de bouche profonde et persistante, très fin, parfait. Excellent Sauternes 2013, très charmeur, d’une belle richesse naturelle, c’est un grand vin ferme et parfumé, frais et onctueux à la fois, aux notes florales intenses. De vieux millésimes sont également disponibles,1995, 1998, 1999, 2000, 2003, 2005, 2009, 2010, 2011, 2012.

Marie-France et Guy Despujols
19, rue Principale
33210 Sauternes
Téléphone :05 56 76 67 89
Télécopie :05 56 76 63 77
Email : lamothe.sauternes@gmail.com
Site personnel : www.lamothe-despujols.com

Château LEOGNAN


Vignoble de 6 ha, sur sables et graves de l’ère tertiaire des Pyrénées, 70% Cabernet-Sauvignon et 30% Merlot, moyenne d’âge de la vigne 22 ans. “Durant le XIXe siècle, cette magnifique propriété très en vue fut largement courtisée par la bourgeoisie des arts et des lettres, François Mauriac en fait le lieu de passage, dans son roman “les chemins de la mer”. Une nouvelle division, début du 20e siècle, transforme la propriété telle que l'on peut la découvrir aujourd'hui. Le propriétaire de l'époque découvre une magnifique veine de graves sablonneuse proche de l'étang. Il décide de planter 6 ha sous la maîtrise de son ami propriétaire du grand cru classé voisin du Château Léognan. Enfin, au cours de l'année 2006 : Philippe et Chantal Miecaze découvrent le joyau que représente la propriété, elle correspond en tout point à leur recherche. Aussitôt ils se rendent acquéreurs et deviennent propriétaires de Château Léognan début 2007.” Voilà un remarquable Pessac-Léognan rouge 2016, au nez délicat, charpenté et équilibré, parfumé (griotte, humus...), c’est un vin intense au nez, ample en bouche, velouté, bien classique du millésime, de garde, bien entendu. Comme le 2015, de robe intense, au nez complexe où dominent les fruits cuits, alliant structure et élégance en bouche, c’est un vin chaleureux et bien charnu comme il le faut. Savoureux 2014, avec des arômes de fruits rouges et de fumé, gras et charnu, aux tanins structurés et soyeux, de très bonne évolution, comme en atteste ce beau 2009, de bouche ample et parfumée, légèrement épicée, d’une très jolie finale avec ces notes de poivre et de petits fruits rouges surmûris. Leur Pessac blanc Le Blanc By 2017, persistant et racé, a un nez de pain grillé et de pêche, il est riche en arômes comme en charpente, un vin ample et gras, aux nuances de pomme mûre et de noix en finale.

Michel et Chantal Miecaze
88, chemin du Barp
33850 Léognan
Téléphone :05 56 64 14 96 et 06 19 89 23 68
Email : lmartin@chateauleognan.fr
Site personnel : www.visitechateaubordeaux.fr

CHATEAU MACQUIN


Le Château Macquin s'étend sur une superficie de 30 hectares plantés à 80 % de Merlots, 10% de Cabernets-sauvignon et 10 % de Cabernets-francs. Ses sols sont argilo-calcaires et son terroir remarquable par son exposition et sa composition lui permettent de produire des vins souvent plus estimés que beaucoup de grands crus de Saint-Emilion. Le vignoble compte 5500 pieds de vignes à l'hectare dont l'âge moyen varie de 15 à 60 ans. Il est enherbé au milieu du rang pour diminuer la production et augmenter la qualité des sols en développant l'humus naturel. Le cuvier qui date de 1885 a été entièrement réaménagé dans les années 80. Tout en conservant les cuves en chêne, doublées d'inox, Denis Corre-Macquin a fait construire une cuverie moitié acier inoxydable, moitié béton. Les températures de fermentation sont contrôlées par un système de thermorégulation automatisée et la vinification surveillée par deux oenologues réputés. Denis Corre-Macquin accorde un intérêt tout particulier à la culture de la vigne; un intérêt écologique et constant qui est le premier et indispensable maillon, à ses yeux, pour l'élaboration d'un grand cru. Aujourd'hui,on oublie trop souvent que l'excellence d'un vin commence avec une vigne saine et épanouie. Afin d'améliorer encore la qualité de notre production, les vendanges s'effectuent à la machine depuis 1980. Car en choisissant précisément la date de début des vendanges de chaque parcelle et en adaptant le ramassage à la pluviométrie, le raisin arrive au cuvier le plus rapidement possible, dans un état parfait de maturité. Il est ensuite trié sur deux tables de tri avant d'être mis en cuve. Après une longue macération, le vin est écoulé et mis en cuve puis en barriques. Le chai abrite 246 barriques de chêne remplacées par tiers tous les ans. Le vin repose de douze à dix huit mois en barriques avant d'être mis en bouteilles où il attendra au moins dix ans pour être dégusté à son apogée.

Denis Corre-Macquin

33570 Montagne
Téléphone :05 57 74 64 66
Télécopie :05 57 74 55 47
Email : chateaumacquin@wanadoo.fr
Site : chateaumacquin
Site personnel : www.chateau-macquin.com


> Nos dégustations de la semaine

Domaine de VIAUD


Un domaine de 16 ha, sur sables et graves, 85% Merlot noir, 15% Cabernet franc. Labours et vinifications traditionnels.
?Au Domaine de Viaud, Lucette Bielle nous dit que la récolte 2017 a été réduite par le gel, il a fallu procéder à un tri important dans les vignes et au cuvier. Le résultat est satisfaisant, le millésime 2017 est un vin élégant, plus concentré que le 1991 duquel il se rapprocherait. Vins à vendre en 2018 : 2004, 2008, 2010, 2012, 2013, 2014, 2015, et le 2011 dont une partie (5 à 6000 bouteilles) est commercialisée en Cuvée Spéciale avec une belle étiquette.?
Coup de cœur pour son Lalande-de-Pomerol 2015, d?un beau rouge profond, concentré et fruité en bouche, aux tanins souples et un nez où dominent la mûre et les épices, de jolie matière ou l?élégance, naturellement, prédomine. Excellent 2014, un vin charnu comme il se doit, aux tanins bien fermes et savoureux à la fois, tout en nuances avec des notes de griotte et de réglisse, qui poursuit son évolution. Le 2013, aux notes d?humus et de petits fruits noirs surmûris, de bouche structurée, est un vin charpenté mais tout en rondeur. Le 2012 est dense et puissant au nez comme en bouche, avec ses tanins savoureux, au nez de fruits mûrs (myrtille). Le 2011, au nez délicat où dominent la prune et les épices, aux tanins mûrs, d'une jolie finale, est un vin qui a de la charpente mais tout en élégance. Beau 2010, de couleur pourpre, avec beaucoup de structure, où prédominent le cassis et les sous-bois, charpenté, ample, d?une belle persistance. Le 2008, au nez complexe dominé par la cerise et l?humus, est un vin coloré et complet, de bouche puissante, avec ces senteurs de mûre et de musc en finale, de garde. Le 2007 est parfait actuellement, de bouche corsée, de belle couleur pourpre, ample, épicé, d?une très jolie finale avec ces notes de fumé et de fraise des bois surmûries, à déboucher sur un agneau en osso bucco ou un bœuf sauce béarnaise. Il y a aussi ce 2004, de robe pourpre, avec des nuances de prune et de cassis, aux tanins soyeux, qui est tout en bouche. Le 2003, de bouche persistante avec ces nuances de prune et de fumé, d?une belle harmonie, est un vin structuré et dense, et le 1999, aux senteurs fruitées et giboyeuses, un vin ample, avec des tanins présents et harmonieux, de bouche veloutée.

Lucette Bielle

33500 Lalande-de-Pomerol
Tél. : 05 57 51 06 12
Email : bielle@wanadoo.fr
www.viaud.com


Château La CROIX de QUEYNAC


Une propriété familiale datant du XVIIIe siècle. C'est en 1999 que Stéphane et Paola Gabard ont repris l'exploitation du domaine, qui se transmet depuis plusieurs générations.
Une réussite avec ce Bordeaux Supérieur rouge Queynac 2015, assemblage 50% de Merlot et 50% de Cabernet Sauvignon, alliant couleur et matière, au nez à dominante de fruits rouges, un excellent vin, bien typé et d?une jolie finale épicée. Très agréable Bordeaux blanc sec 2017 de robe claire et brillante, c?est un joli vin au nez de petits fruits frais et de fleurs, rond et persistant. Le Bordeaux rosé 2017, est tout en bouche, aux notes de petits fruits très mûrs, idéal sur un poulet basquaise.

Stéphane et Paola Gabard
Earl Vignobles Gabard - 25, route de Cavignac
33133 Galgon
Tél. : 05 57 74 30 77
Fax : 05 57 84 35 73
Email : contact@vignoblesgabard.com
www.vignoblesgabard.com


PETRUS


Petrus fait partie des vrais vins mythiques, à un prix lui aussi hors normes, certes. C?est l?archétype des grands crus où le terroir crée cette osmose exceptionnelle avec le cépage et les hommes. Ici, c?est l?élégance qui prime dans le vin, jamais la surconcentration ou le bois...

Pour comprendre Petrus, rien ne vaut ce qu?en dit Jean-Claude Berrouet (à la retraite, c?est son fils Olivier, aujourd?hui, qui est aux commandes) : ?Lorsque l?on parle d?un vin, il faut d?abord présenter le sol, c?est lui qui lui donne son originalité, sa typicité et, à Petrus, l?originalité est particulièrement importante puisque l?on sort des sentiers battus bordelais. Ici, ce qui prime, c?est la rencontre de 2 argiles, une argile ancienne, bleue, arrivée dans la seconde moitié de l?ère tertiaire. Au Quaternaire, il y a eu des recouvrements graveleux, mais, à Petrus, ce sont des argiles noires gonflantes qui donnent la spécificité? Petrus (11,5 ha) est situé sur un plateau et plus précisément sur un mamelon argileux qui culmine à 42 m d?altitude, ce qui permet aux eaux de ruissellement de surface de ne pas stagner et d?aller vers le bas. Ainsi, il n?y a jamais d?excès d?eau mais l?une des vertus de l?argile est ce pouvoir de rétention d?eau, elle se comporte comme une belle éponge, et restitue l?eau lentement à la plante en période de sécheresse. Petrus, c?est aussi l?expression d?un cépage, le Merlot, qui s?épanouit pleinement sur ces argiles. C?est un vignoble très ancien. J?y suis arrivé en 1964 et j?ai connu une parcelle postphylloxérique qui avait été plantée en 1885. Il y a encore des parcelles plantées en 1957, mais la moyenne d?âge des vignes est de 35 ans. À partir de 1985, nous avons fait un gros effort de sélection massale en collaboration avec l?Inra et la chambre d?agriculture. Pour les replantations, nous avons réintroduit les vieux pieds de vigne sélectionnés et passés en Tests Elisa pour vérifier leur état sanitaire. Ainsi, nous avons reproduit les vieilles sélections qui avaient été choisies par nos anciens, auxquelles nous avons ajouté de nouveaux clones, de telle sorte qu?on laissera aux successeurs la population ancienne et la population moderne.

La culture de la vigne est très traditionnelle à Petrus : on laboure 2 fois par an, on chausse et déchausse. Les rendements varient de 25 à 39 hl/ha mais la moyenne se situe plutôt vers 35 hl/ha. Les vendanges sont manuelles, effectuées en cagettes avec un tri sévère effectué sur 2 tables de tri. La vinification est très traditionnelle avec des fermentations en cuves béton. Nous privilégions des extractions très mesurées, ainsi les cuvaisons ne sont pas très longues car nous souhaitons rester sur le fruit et des tanins soyeux. S?ensuit l?élevage durant 18 à 20 mois en fûts de chêne avec une proportion de bois neuf qui varie selon les millésimes (un peu plus de 50 %). Nous évitons le surboisage, toujours dans un souci permanent de préserver la spécificité du vin. Le vignoble est protégé en lutte raisonnée. Nous pratiquons depuis 1991 l?étude de la maturité phénolique en parallèle avec la maturité physiologique.

Avec l?indice de maturité et la dégustation des baies, parcelle par parcelle, nous déterminons une date de vendange la plus précise possible, ce qui est un facteur primordial pour obtenir la meilleure qualité d?un vin. La force du terroir se retrouve aussi dans le potentiel d?évolution. Celui de Petrus est très important et tout le monde se souvient encore des fabuleux 1953, 1955, 1959, 1961 ou de l?exceptionnel 1947??

Ce Pomerol 2013 prouve que, dans ce millésime très délicat, un cru comme Petrus sort du lot, avec un très beau vin, toujours distingué, d?une trame délicate, de bouche où les fruits noirs se mêlent à des connotations subtiles où l?on retrouve le musc, l?humus, le poivre rose... Le 2012 est tout simplement formidable, d?une extrême finesse, déjà avec ces nuances truffées, au nez comme en bouche, un vrai vin de ?velours?, certainement l?un des plus grands et séduisants vins de ce millésime, tous Bordeaux confondus. Superbe 2007, parfait aujourd?hui, de robe brillante, très complet, avec une belle matière présente et savoureuse, aux senteurs de petits fruits noirs (cassis, prune), de cuir et de violette, qui poursuit son évolution. Le 2006, succulent, avec ce nez légèrement épicé, a des tanins présents qui commencent à peine à se fondre, aux nuances de myrtille et de truffe.
Grandissime 2005, puissant, très complexe, d?une très grande structure, aux arômes persistants et subtils de petits fruits rouges mûrs à noyau, de truffe, de cuir, avec des tanins soyeux mais intenses, tout en distinction, de grande évolution. Le 2004 est splendide, dans la grande tradition bordelaise, charnu, un vin riche en bouquet comme en matière, aux notes de cuir et de cassis confit, d?une grande harmonie, à savourer aujourd?hui avec des poules faisanes rôties, polenta aux truffes ou un rôti de veau farci aux truffes. À ses côtés, ce 2003, un vin dense, tout en harmonie, riche au nez, avec ces notes de mûre et d?humus, et des senteurs de cuir et de pruneau en bouche, aux tanins savoureux.

Jean-François et Jean Moueix
Duclot 3, place Rohan
33082 Bordeaux Cedex



> Les précédentes éditions

Edition du 26/03/2019
Edition du 19/03/2019
Edition du 12/03/2019
Edition du 05/03/2019
Edition du 26/02/2019
Edition du 19/02/2019
Edition du 12/02/2019
Edition du 05/02/2019
Edition du 29/01/2019
Edition du 22/01/2019
Edition du 15/01/2019
Edition du 08/01/2019
Edition du 01/01/2019
Edition du 25/12/2018
Edition du 25/12/2018
Edition du 18/12/2018
Edition du 11/12/2018
Edition du 04/12/2018
Edition du 27/11/2018
Edition du 20/11/2018
Edition du 13/11/2018
Edition du 06/11/2018
Edition du 30/10/2018
Edition du 23/10/2018
Edition du 16/10/2018
Edition du 09/10/2018
Edition du 02/10/2018
Edition du 25/09/2018
Edition du 18/09/2018
Edition du 11/09/2018
Edition du 04/09/2018
Edition du 28/08/2018
Edition du 21/08/2018
Edition du 14/08/2018
Edition du 07/08/2018
Edition du 31/07/2018
Edition du 24/07/2018
Edition du 17/07/2018
Edition du 10/07/2018
Edition du 03/07/2018
Edition du 26/06/2018
Edition du 19/06/2018
Edition du 12/06/2018
Edition du 05/06/2018
Edition du 29/05/2018
Edition du 22/05/2018
Edition du 15/05/2018
Edition du 08/05/2018
Edition du 01/05/2018
Edition du 24/04/2018
Edition du 17/04/2018
Edition du 10/04/2018
Edition du 03/04/2018
Edition du 27/03/2018
Edition du 20/03/2018
Edition du 13/03/2018
Edition du 06/03/2018
Edition du 27/02/2018
Edition du 20/02/2018
Edition du 13/02/2018
Edition du 06/02/2018
Edition du 30/01/2018
Edition du 23/01/2018
Edition du 16/01/2018
Edition du 09/01/2018
Edition du 02/01/2018
Edition du 26/12/2017
Edition du 19/12/2017
Edition du 12/12/2017
Edition du 05/12/2017
Edition du 28/11/2017
Edition du 21/11/2017
Edition du 14/11/2017
Edition du 07/11/2017
Edition du 31/10/2017
Edition du 24/10/2017
Edition du 17/10/2017
Edition du 10/10/2017
Edition du 03/10/2017
Edition du 26/09/2017

 



Château du GRAND BOS


Château TOUR-DU-ROC


Château TOULOUZE


Château LAYAUGA-DUBOSCQ


Clos JEAN


Château VOSELLE


Château La FLEUR CRAVIGNAC


Château LUCHEY-HALDE


Château CERTAN de MAY de CERTAN


Château de VALOIS


Château ORISSE du CASSE


Château RAYMOND-LAFON


DUCLOT


Château DAVID


Château du MOULIN VIEUX


Château La ROSE-POURRET


Château HAUT-CALENS


Château MONTROSE


Château LESPAULT-MARTILLAC


Château de CRAIN


Château du PAYRE


Château Les GRAVES


Château HOURTIN-DUCASSE


Château BELLES-GRAVES


Château BOUSCAUT


Château HAUT-MACÔ


Château PIGANEAU


Château LASCOMBES


Château des ARNAUDS


Château LAFON


Château Les GRAVES de LOIRAC


Château BEAUREGARD



CHAMPAGNE CHARPENTIER


DOMAINE TROTEREAU


DOMAINE FOUGERAY DE BEAUCLAIR


CHATEAU DES PEYREGRANDES


CEDRIC CHIGNARD


CHATEAU HOURBANON


DOMAINE PIERRE GELIN


DOMAINE ALAIN MICHAUD


CHAMPAGNE NATHALIE FALMET



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales