Guide Bordeaux

Edition du 01/09/2015
 

CHÂTEAU LAROQUE

Talent

Château LAROQUE

Classé 1er Grand Vin.


Cette superbe demeure féodale du XIIe, reconstruite sous Louis XIV, lui vaut le surnom de “Petit Versailles”. C’est le plus grand domaine de l’appellation, avec 67 ha d’un seul tenant, parmi lesquels 27 ha des meilleures parcelles et des plus vieilles vignes sont consacrés à ce cru. Ici, pas d’esbroufe ni de cuves à concours : on sait qu’un vin de qualité s’obtient avec des raisins sains et mûrs, les techniques culturales les mieux adaptées sont adoptées (engazonnement, taille sévère, suppression des contre-bourgeons, tris...). “Le millésime 2012 est un millésime un peu décrié, nous explique Bruno Sainson, pourtant, au fil du temps, on s’aperçoit que c’est un vin qui a pris le plus de volume, de matière au moment de l’élevage. A la dégustation, il en ressort que c’est un vin très équilibré, très élégant, ce sera une très jolie bouteille d’ici deux ou trois ans. Si on le compare à 2011, le 2012 a des tanins plus enveloppés, c’est un vin plus abouti. Le 2011 est un vin plaisant aujourd’hui, mais je pense que 2012 est supérieur avec un joli potentiel de garde. En 2013, nous avons fait une sélection d’élevage très stricte et au final cela donne des vins à un prix intéressant qui mériteront d’être goûtés. Le consommateur devra faire l’effort de déguster les vins pour choisir, car toutes les propriétés n’ont pas toutes le même résultat qualitatif pour le 2013, mais il y a de jolies réussites à découvrir. Le 2013 est différent, on ne peut pas le comparer au 2007, il y a plus d’énergie dans le vin, de présence, une pointe de vivacité en fin de bouche. Le millésime 2014 est à un autre niveau, nous avons déjà été très agréablement surpris au moment des dégustations lors des macérations. En cours d’élevage, il y a une prise de bois intéressante et surtout un niveau de qualité bien supérieur aux trois derniers millésimes. Il me fait penser aux 2009 et 2010. Nous avons vendangé tard jusqu’au 15 octobre. Nous nous sommes équipés d’un tri optique en location, ce qui nous a permis d’accélérer la rentrée de vendange car nous avions attendu le maximum, profitant d’un automne très chaud. Les peaux étaient très intéressantes, nous avons très peu extrait pour ne pas aller chercher des tanins peut-être ingrats. Nous pouvons utiliser les presses, ce qui est très rare, cela va apporter de la complexité au vin. Nous avons mis en place depuis deux ans la vinification sans souffre, c’est vraiment intéressant au niveau aromatique, de la chair du vin, l’élevage par la suite est tout à fait classique. L’effet terroir joue à plein pour ce 2014, un vin très prometteur pour mon dernier millésime à Laroque, retraite oblige.” Vous allez aimer ce Saint-Émilion GCC 2012, d’un beau rouge profond, au nez persistant, aux connotations d’humus et de petits fruits noirs bien mûrs, qui est tout en finesse tannique, ample et de bonne structure. Savoureux 2011, gras et corsé, d'une grande élégance, au nez subtil où dominent la prune, le cuir et la griotte cuite, aux tanins denses, d'une jolie finale, de belle évolution.  Superbe 2010, alliant concentration aromatique, rondeur des tanins et persistance en bouche, aux notes très caractéristiques de cuir et de fruits confits, de belle charpente, vraiment très prometteur, comme le 2009, de robe brillante, aux notes de framboise et de cerise, gras, où s’entremêlent harmonieusement en finale les épices et la mûre, qui mêle structure et onctuosité, de bouche complexe, de garde, parfait sur des perdreaux farcis. “Le 2009, beaucoup le comparent au 2005, m’explique Bruno Sainson, mais la construction de vin est différente, les Ph sont plus dans la norme, et ce 2009 est un vin plus complet, plus aimable que 2005. Nous avons attendu la maturité des tanins, ce qui était très important. Il y a très peu de notre second vin, Les Tours de Laroque, dans ce superbe 2009, puisque pratiquement tout est passé dans le premier vin !” Le 2008, d’une très grande typicité, riche, est également bien marqué par son terroir, parfumé, aux notes complexes où dominent les épices, la violette et la mûre, encore bien jeune, naturellement. “Le 2008 est un peu plus puissant, poursuit Bruno, plus généreux que 2007, plus vif, plus typé Bordelais avec une plus forte acidité qui soutient bien la structure. Il me fait penser au 2001, avec une belle minéralité, de beaux tanins, un fruité présent, c’est un beau vin bien construit, très complet, de garde.” Le 2007, à la fois fin et corsé, avec ses notes très caractéristiques et très persistantes de mûre, de violette et d’épices, développe des tanins veloutés, un vin complet, vraiment charmeur. Puissant 2006, de bouche ample et corsée, un vin gras et typé, aux tanins bien présents et fondus à la fois, un millésime très équilibré où se mêlent des senteurs de mûre, de moka et de cannelle en finale. Le 2005, aux arômes caractéristiques d’épices (cannelle, poivre rose) et de griotte bien mûre, très charnu, de couleur grenat, dense au palais, concentré, un vin gras et persistant, avec un beau volume en finale, de garde, bien sûr. Très beau 2004, riche en couleur, corsé, charpenté, de bouche savoureuse, aux tanins fermes mais très élégants, au nez complexe dominé par la cerise et le cuir. Le 2003 est remarquable, de bouche étoffée, alliant ce gras caractéristique de l’appellation à des notes finement épicées, un vin puissant, de très bonne garde. Le 2002, de couleur profonde, avec beaucoup de structure, qui dégage un nez dense où prédominent le cassis et les sous-bois, aux tanins puissants et soyeux à la fois, commence à s’ouvrir.

   

CHÂTEAU LAROQUE

Famille Beaumartin

33330 Saint-Christophe-des-Bardes
Téléphone : 05 57 24 77 28
Télécopie : 05 57 24 63 65
Email : contact@chateau-laroque.com

Site : www.vinsdusiecle.com/chateaularoque




> Le palmares des vins


CLASSEMENT MEDOC
e_medoc.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
LATOUR (Hors Classe)
MOUTON-ROTHSCHILD
GRAND-PUY-LACOSTE
MONTROSE
CLERC-MILON
PICHON-COMTESSE
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
(LAFITE)
(MARGAUX)
BATAILLEY
LÉOVILLE-BARTON
LASCOMBES
CLAUZET
HAUT-MARBUZET



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
(LYNCH-BAGES*)
MALESCOT-SAINT-EXUPERY*
(PONTET-CANET*)
BEAU SITE
(CALON-SÉGUR*)
FONBADET
LA GALIANE
HAUT-BATAILLEY
TRONQUOY-LALANDE
(GRAND-PUY DUCASSE)
ESTEAU
FONTESTEAU*
HOURTIN DUCASSE*
LE MEYNIEU*
LA PEYRE
AGASSAC
CAMBON LA PELOUSE*
DAVID*
RAUX
TEMPLE DE TOURTEYRON
BROUSTERAS
COUDOT
HENNEBELLE
LESTAGE-DARQUIER*
LOIRAC
LES MOINES*
MOULIN ROUGE
BOIS CARRÉ*
(FOURCAS-HOSTEN*)
GRAVES DE LOIRAC
CROIX
LAGNEAUX*
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
BEYCHEVELLE*
(BRANE-CANTENAC*)
LAFON-ROCHET*
(TALBOT*)
DESMIRAIL*
FOURCAS-DUPRÉ
MAUCAILLOU
BRIDANE
MAYNE LALANDE*
VILLEGEORGE
HOURBANON
LAMARQUE
PLANTIER ROSE*
PATACHE D'AUX
PETIT BOCQ
SAINT-AHON
TOUR-DU-ROC
DEVISE D'ARDILLEY*
LUSSAN
VITICULTEUR FORT MEDOC*
LE BOURDIEU*
DOYAC*
PANIGON*
POMYS*
REYNATS
SOULEY-SAINTE-CROIX
CARONNE-SAINTE-GEMME
ESCOT*
SENILHAC*
GRANINS-GRAND-POUJEAUX
LES MARCEAUX*

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
CHANTEMERLE*
DOMEYNE
LAMOTHE-CISSAC
TOUR SIEUJAN
TOUR MARCILLANET
SIORAC
LABADIE
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
CROIX du TRALE*
DONISSAN*
FAUGEROUX
LARRIVAUX
LE TEMPLE*
SIGOGNAC
SÉRILHAN

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements


 A l'honneur

 Les classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Château CHENE-VIEUX


Vignoble de 11 ha acquis en 1937, avec un sol argilo-calcaire et une répartition idéale de 79% Merlot, 12% Cabernet-Sauvignon et autres cépages, avec des vignes de 25 ans. Une réussite avec ce Puisseguin cuvée Première 2011, corsé comme il se doit, tout en bouche, riche et parfumé (fruits frais, humus...), légèrement poivré en finale. Le 2010, très coloré, au nez complexe de fruits rouges à noyau et de fumé, aux tanins présents, prometteur comme le 2009, de jolie robe grenat intense, bien classique, ferme et épicé, de bouche charnue, au nez concentré (violette et cassis), de couleur pourpre, avec des arômes de fruits frais et d’épices, soyeux et dense. Le 2008, médaille d’Or au concours des Grands vins de Bordeaux 2010, allie charpente et souplesse, où s’entremêlent en bouche des notes de petits fruits rouges cuits et de réglisse, très harmonieux, équilibré, riche et charnu. Le Puisseguin-Saint-Émilion 2011, bouqueté, dense et persistant, aux notes de fruits mûrs (fraise des bois) et d'humus, tout en souplesse, et le Lalande-de-Pomerol Château de Musset cuvée Première 2011, aux arômes de cerise noire et d’humus, associent concentration aromatique, richesse des tanins et distinction.

Sce Foucard et Fils
34, route de Saint-Émilion
33570 Puisseguin
Téléphone :05 57 51 11 40
Télécopie :05 57 25 36 45
Email : foucardetfils@orange.fr

Château BOSSUET


Située sur des terres exceptionnelles, uniquement composées de cailloux et de graves, limitrophe de Lalande-de-Pomerol et Montagne Saint-Émilion, cette propriété de 9 ha, possède des vignes vieilles de 30 ans. Voilà un superbe Bordeaux Supérieur 2012, 65% Merlot noir, 17,5% Cabernet-Sauvignon et 17,50% Cabernet franc, vendanges manuelles, triage pendant le ramassage, vinification traditionnelle..., un vin franc, de robe soutenue, bien charnu, complexe et subtil à la fois, dominé par les petits fruits rouges mûrs et les sous-bois. Le 2011 est de robe rubis profond, d’une grande concentration aromatique avec des nuances persistantes de violette et de framboise mûre, un vin gras, épicé, tout en bouche. Le 2010 est riche en couleur, classique, alliant finesse et structure, ample en bouche avec des nuances de cuir et de mûre, aux tanins harmonieux, d'une très jolie finale. Le 2009, médaille de Bronze à Paris 2012, de jolie robe pourpre, un vin riche et généreux, ferme, à dominante de pruneau et de cannelle, qui marie élégamment une finesse tannique à une rondeur persistante, d’excellente évolution. Goûtez le séduisant blanc Château Pâquerette, au nez dominé par les fleurs fraîches et les petits fruits secs, suave, tout en persistance aromatique, tout en souplesse, charmeur, idéal sur un plateau de fruits de mer. Même propriétaire que le Pomerol Château Lafleur du Roy.

Dubost et Fils

33500 Catusseau
Téléphone :05 57 51 74 57
Télécopie :05 57 25 99 95
Email : sarl.dubost.l@wanadoo.fr
Site personnel : fr.chateaux-dubost.com

Château HAUT-CALENS


Thierry Yung dirige cette propriété viticole qui se compose des appellations : Graves, Bordeaux Supérieur et Bordeaux avec principalement des cépages rouges sélectionnés de Merlot et de Cabernet-Sauvignon. Belle réussite avec son Graves Château Haut-Calens rouge cuvée Spéciale 2011, élevé en fûts de chêne, alliant charpente et velouté en bouche, très parfumé, un vin qui poursuit son évolution et développe des arômes séduisants de fraise et de sous-bois.  Le 2010, généreux, avec des nuances bien caractéristiques de fruits rouges mûrs (cerise, fraise des bois), légèrement épicé au palais, est de charpente solide et fine à la fois, de très bonne garde. Savoureux Graves Château Haut-Calens rouge 2012, légèrement épicé, aux tanins riches et veloutés à la fois, aux connotations de mûre et de poivre, un vin complexe. Excellent 2011, coloré et parfumé, d'une grande subtilité, aux notes de cassis et de violette, un vin corsé et charpenté, aux tanins fermes mais veloutés, tout en bouche comme le 2010, très parfumé (cerise confite, réglisse), corsé et concentré, aux tanins fermes et ronds à la fois, chaleureux et persistant. Le 2009, riche en couleur comme en arômes, aux notes de fruits cuits (groseille, fraise des bois), est bien fondu mais puissant, très équilibré, de fort belle évolution. Goûtez encore le Bordeaux Château Croix de Calens rosé, frais et franc, à prévoir sur des sardines, et le Bordeaux Supérieur Château Croix de Calens, de bouche persistante, au nez de fruits mûrs, avec des tanins souples et très équilibrés, d’une jolie finale.

Thierry Yung

33640 Beautiran
Téléphone :05 56 67 05 25
Télécopie :05 56 67 24 91
Email : vignobles.tyung@orange.fr

CHATEAU DE CHANTEGRIVE


Grâce aux patients efforts de remembrement accomplis par Françoise Lévêque depuis quarante ans, le Château de Chantegrive est devenu un superbe vignoble doté d'excellents terroirs constitués de graviers roulés mélangés à des sables fins s'appuyant sur une structure argilo-calcaire. Les vignes de plus de 30 ans d'âge sont plantées en majorité sur des terrasses et de légères croupes orientées au sud et bénéficient d'un excellent ensoleillement et d'une bonne ventilation. Des atouts qualitatifs indispensables pour faire du bon vin. C'est aussi une superbe exploitation dotée des meilleurs équipements inspirés à la fois par la tradition et les techniques modernes. Le Château Chantegrive est enfin conduit par une famille sympathique et passionnée par le vin, soucieuse du travail bien fait, respectueuse du client et responsable de la qualité des vins qu'elle produit. "Nous aimons produire des vins typés, précise Françoise Lévêque, élégants et de très grande qualité, nous sommes d'ailleurs fiers de retrouver nos vins dans les palmarès, c'est un encouragement pour continuer". Leur Cuvée Caroline est prestigieuse. On est très vite envoûté par ce vin riche et intense, élevé en fûts neufs, à la belle robe dorée, au nez, très élégant et intense, avec des notes de vanille, de citron, de beurre frais, d'amande grillée et de tilleul. Le vin est suave, avec une attaque en bouche franche, dominée par le fruit et le gras.

Françoise et Hélène Lévêque

33720 Podensac
Téléphone :05 56 27 17 38
Télécopie :05 56 27 29 42
Email : chateauchantegrive@vinsdusiecle.com
Site : chateauchantegrive
Site personnel : www.chantegrive.com


> Nos dégustations de la semaine

Vignobles BORDERIE


Jean-Pierre et Odile Borderie ont repris le Domaine en 1983, avec 15 ha. Ils ont agrandi et modernisé la propriété dans les années 2000. Après des études dans l'oenologie, la culture de la vigne, le commerce et la dégustation dans différents vignobles de France et à l'étranger. Frédéric s'est installé en 2005, avec l'achat de parcelles sur Lussac- Saint-Émilion. Le domaine familial prospère depuis, en devenant propriétaire à Lalande-de-Pomerol en 2011. Le vignoble (47 ha) reste à taille humaine et les parcelles sont travaillées avec passion.
On le voit avec ce Bordeaux Supérieur rouge Château de la Brandille 2010, de robe soutenue et brillante, riche, d'une belle concentration d'arômes (cassis, épices...), ample, vraiment réussi comme le Bordeaux blanc Château les Combes 2011, parfumé, frais et suave, aux connotations florales, de finale ronde, qui allie intensité et souplesse. Le Lussac Saint Émilion Château Les Combes 2009, coloré, riche au nez comme en bouche, tout en finesse, aux tanins savoureux, est légèrement épicé comme il se doit. Aucune hésitation.
Frédéric Borderie
119, rue de la République
33230 Saint-Médard-de-Guyzières
Tél. : 05 57 69 83 01
Fax : 05 57 69 72 84
Email : jpborderie@wanadoo.fr
www.vinsborderie.com

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Château de LISENNES


Une propriété de 53 ha de vignes d’un seul tenant. C’est la quatrième génération qui est aux commandes.
“Nous avons obtenu les certifications “culture raisonnée” et “Terra Vitis” qui couronnent nos efforts dans le domaine de la protection de l’environnement, précise-t-on. Nous avons été plus loin en 2011 avec le passage de 7 ha en Bio, et développons l’œnotourisme...”
Goûtez ce Bordeaux Supérieur L’Esprit de Lisennes 2009, richement bouqueté, alliant une finesse tannique à une rondeur en bouche persistante, avec ces notes de fraise des bois surmûrie, dense et velouté, de belle évolution. Excellent Entre-Deux-Mers Blanc de Lisennes 2013, au nez fin (fougère, pomme), ample, d’une belle vivacité, parfumé et persistant, régulièrement réussi comme le Bordeaux rosé cuvée 7 Hectares 2013, issu de vignes cultivées selon les règles de l’agriculture biologiques, où l’on retrouve des nuances de citron et de narcisse, dense et distingué à la fois, tout en fraîcheur et persistance. Le Bordeaux rouge cuvée 7 Hectares 2011, généreux, à dominante de pruneau, de cannelle, a des tanins soyeux, un vin de bonne évolution. 
Goûtez le Bordeaux Supérieur Tradition 2009, souple avec une attaque fruitée de petits fruits rouges, qui est un vin très bien équilibré, aux tanins soyeux, parfait sur un magret. Il y a encore le Clairet de Lisennes 2013, généreux et fruité en bouche, harmonieux, rafraîchissant, et le Crémant de Lisennes, de mousse fine, d’une belle harmonie au nez comme en bouche, aux senteurs de fleurs blanches et de poire en finale (4,50 à 12,50 €).

Jean-Luc Soubie

Château BEAUREGARD


J’ai toujours adoré ce cru, marqué par une typicité exacerbée de ce que doit être un vrai grand Pomerol, grâce à son terroir et sans avoir besoin de recourir à des sophistications œnologiques outrancières ni à des mises en avant hasardeuses lors de “dégustations comparatives” plus ou moins farfelues auxquelles un bon nombre d’autres crus médiatiques se soumettent...

Cette belle propriété d’un seul tenant bénéficie d’un emplacement privilégié sur le versant sud du célèbre plateau de Pomerol, sur un sol de graves argileuses, de sables, de graviers et de crasse de fer en sous-sol, qui sont les caractéristiques des meilleurs terroirs de l’appellation.

“Cela fait maintenant trois ans que nous avons entamé une conversion Bio dans tous nos domaines, 120 ha au total, me raconte Michel Garat. Cela a été une remise en question et une organisation logistique qu’il a fallu gérer. cela s’accompagne de toute une démarche environnementale, la gestion des déchets et des effluents... Il faut un personnel plus pointu et plus concerné, on est plus à l’écoute du terroir. Il n’y a plus d’insecticides, ni de produits de synthèse dans nos propriétés. On remarque une expression de fraîcheur fruitée dans nos vins tout à fait nouvelle et remarquable.
Nous sommes restés fidèles à notre style de vin sans jamais tomber dans les phénomènes de mode de vins surconcentrés, que ce soit aux Châteaux Saint-Robert en graves, Pavillon Beauregard à Lalande-de-Pomerol, à Beauregard à Pomerol ou à Bastor-Lamontagne à Sauternes. Nous avons le souci de faire des vins équilibrés. Avec les derniers millésimes, nous avons une série de vins en Blancs comme en Rouges absolument magnifiques.
- Pomerol Château de Beauregard 2010, 75% Merlot et 25% Cabernet franc : Belle robe pourpre, très grande complexité aromatique avec des notes de fruits mûrs, de pain d’épice, de violette. Tanins très fins, de la puissance, beau potentiel de garde pour ce vin racé et élégant. Le 2009 comblera les amateurs de vin puissant et fruité. Tanins soyeux et puissant bien soutenus par des notes aromatiques prononcées de mûre et cassis, boisé parfaitement contrôlé, belle structure volumineuse en bouche, finale longue et savoureuse.
- Lalande-de-Pomerol Pavillon Beauregard 2012, c’est le premier millésime certifié Bio. Le 2010 a une belle robe profonde, des notes aromatiques de fruits rouges (framboise et groseille), épicées. Vin très élégant, d’une belle complexité, finement boisé, d’une fraîcheur aromatique très agréable.”

Faites-vous donc plaisir avec ce grand Pomerol 2011 (75% Merlot et 25% Cabernet franc, vignes de 35 ans en moyenne), coloré, alliant charpente et velouté en bouche, très parfumé, très complexe, au nez comme en bouche, un grand vin qui poursuit son évolution et développe des arômes très séduisants de truffe et de groseille surmûrie au palais. 
Grandissime 2010 (75% Merlot et 25% Cabernet franc, vignes de 35 ans en moyenne), où la complexité est exacerbée, avec des nuances de cuir, de violette, de griotte confite, un vin aux Tanins fermes et ronds à la fois, gras et corsé, racé, d’une très belle finale, au grand potentiel. “Des conditions climatiques très particulières cette année, m’explique Michel Garat, printemps relativement sec et chaud, été très sec mais sans chaleur excessive, ont permis aux raisins de mûrir lentement mais sûrement, en accumulant beaucoup de Tanins et de sucres et en conservant un niveau record d’acidité. Des nuits très fraîches en Septembre ont encore amplifié ce phénomène et favorisé un niveau de maturation exceptionnel des pellicules et des pépins, tout en préservant un équilibre remarquable.” Superbe Pomerol 2009 (80% Merlot et 20% Cabernet franc), de robe foncée, au nez légèrement épicé, ample, concentré, riche et parfumé au palais (griotte, mûre, humus), très charnu, d’une bonne longueur en bouche, aux Tanins équilibrés et savoureux, de garde, bien sûr. Le 2008, très typé, associe une finesse tannique à une rondeur en bouche persistante, avec ces notes de fraise des bois surmûrie, un beau vin dense et velouté, aux Tanins fermes mais distingués à la fois, de belle évolution.
Le 2007 dégage des arômes prononcés de fruits (fraise, cerise, cassis), un grand vin suave et harmonieux, d’un beau volume en bouche souligné par des Tanins fins, d’une grande persistance. Le 2006, qui sent les fruits (mûre, myrtille), est un vin harmonieux, d’un beau volume en bouche souligné par des Tanins présents, d’une finale savoureuse et parfumée. Le 2005 est de couleur grenat, aux Tanins savoureux, très bien élevé, tout en nuances aromatiques, avec des notes de cerise confite et d’épices, de belle amplitude en bouche. Le 2004, aux Tanins très équilibrés et satinés, est de bouche ample. Le 2001 est superbe actuellement.
Le Second Vin, Le Benjamin de Beauregard 2011, mêle puissance et distinction, il est charnu, d'une rondeur et d'une bouche persistantes, où dominent la prune et l'humus, vraiment très réussi. Excellent 2010, tout en couleur et en matière, au nez harmonieux, avec des notes persistantes de cassis, de sous-bois et d'épices. Les prix sont particulièrement sages.


Directeur : Michel Garat

> Les précédentes éditions

Edition du 25/08/2015
Edition du 18/08/2015
Edition du 11/08/2015
Edition du 04/08/2015
Edition du 28/07/2015
Edition du 21/07/2015
Edition du 14/07/2015
Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015
Edition du 01/10/2013
Edition du 24/09/2013
Edition du 17/09/2013
Edition du 10/09/2013
Edition du 03/09/2013
Edition du 27/08/2013
Edition du 20/08/2013
Edition du 13/08/2013
Edition du 06/08/2013
Edition du 30/07/2013
Edition du 23/07/2013
Edition du 16/07/2013
Edition du 09/07/2013
Edition du 02/07/2013
Edition du 25/06/2013
Edition du 18/06/2013
Edition du 11/06/2013
Edition du 04/06/2013
Edition du 28/05/2013
Edition du 21/05/2013
Edition du 14/05/2013
Edition du 07/05/2013
Edition du 30/04/2013
Edition du 23/04/2013
Edition du 16/04/2013
Edition du 09/04/2013
Edition du 02/04/2013
Edition du 26/03/2013
Edition du 26/03/2013
Edition du 19/03/2013
Edition du 12/03/2013
Edition du 05/03/2013
Edition du 26/02/2013
Edition du 19/02/2013
Edition du 12/02/2013
Edition du 05/02/2013
Edition du 29/01/2013
Edition du 22/01/2013
Edition du 15/01/2013
Edition du 08/01/2013
Edition du 01/01/2013
Edition du 25/12/2012
Edition du 18/12/2012
Edition du 11/12/2012
Edition du 04/12/2012
Edition du 27/11/2012
Edition du 20/11/2012
Edition du 13/11/2012
Edition du 06/11/2012
Edition du 30/10/2012
Edition du 23/10/2012
Edition du 16/10/2012

 



Château des GRAVIÈRES


Château PLINCE


Château de PIOTE


Château LESTAGE-DARQUIER


Domaine de VIAUD


Château CHENE-VIEUX


Château de CRAIN


Château VALENTIN


Château PIERRAIL


VIEUX CHATEAU des ROCHERS


Château La GALIANE


Château LAROQUE


Château PONT Les MOINES


Clos BELLEVUE


Château BOUTILLON


Château AUX-GRAVES-DE-LA-LAURENCE


Château de COUDOT



CHATEAU LAROQUE


DOMAINE GUIZARD


CHAMPAGNE GREMILLET


DOMAINE DU CLOS DE L'EPINAY


CHATEAU FABAS


DOMAINE PIERRE MAREY ET FILS


DOMAINE DE LA CASA BLANCA


CHATEAU MONT-REDON


DOMAINE LAFRAN-VEYROLLES


DOMAINE DU CHALET POUILLY


SCEV CHAMPAGNE MICHEL ARNOULD ET FILS


CLOS TRIMOULET


CHAMPAGNE CHARPENTIER


DOMAINE COMTE PERALDI


CHATEAU DE GUEYZE



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales